Avertir le modérateur

opposition

  • RDC: Vital Kamerhé Rwakanyasigize, enfarineur et caméléon politique qui a toujours choisi Alias Joseph Kabila !

    RDC: Vital Kamerhé Rwakanyasigize, enfarineur et caméléon politique qui a toujours choisi Alias Joseph Kabila !

    Enfarineur, fourbe, roublard Vital Kamerhé Rwakanyasigize apparaît comme l'incarnation de la traîtrise en République démocratique du Congo. Qu'est-ce qu'on se fait avoir avec Vital Kamerhé Rwakanyasigize ! L'homme qui a choisi Alias "Joseph Kabila" est dangereux. Il a réussi par coup de baguette magique à faire croire qu'il était devenu opposant au régime d'imposture et d'usurpation d'alias Joseph Kabila auquel il a grandement contribué à asseoir !

    Mieux il a infiltré l'opposition congolaise pour mieux l'atomiser. Sournois, monstre satanique et traite devant l’Éternel, Vital Kamerhe Rwakanyasigize a déjà trahi le peuple congolais avec son fameux livre "Pourquoi j'ai choisi Kabila", Vital Kamerhe Rwakanyasigize vient de trahir l'opposition congolaise en s'octroyant le titre de co-modérateur du pseudo-dialogue de Kodjo. Contre la nommination au poste de Premier ministre, VK donne à Alias Joseph Kabila 5 ans de Transition foulant aux pieds la "CONSTITUTION" !

    Tous les vrais opposants, du régime d'imposture d'Alias Joseph Kabila, sont bastonnés, arrêtés, emprisonnés...sauf l'infiltré: Vital Kamerhé Rwakanyasigize !

    Il faut un ouvrage de plusieurs tomes pour relater la traîtrise de l'ordure qu'est Vital Kamerhé Rwakanyasigize, pourriture nauséabonde.

    1. Lors de l'élection Louis Michel de 2006, c'est Vital Kamerhé Rwakanyasigize qui a corrompu Modeste Mutinga Mutuishayi alors Président de la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM) pour que le débat démocratique inscrit dans la Constitution de Transition ne puisse pas avoir lieu entre Jean-Pierre Bemba et Alias Joseph Kabila. Contre espèces sonnantes et trébuchantes, et le poste de Rapporteur au Sénat, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi priva aux congolais le débat tant attendu. Vital Kamerhé Rwakanyasigize a évité à Hippolyte Kanambe Kazembere alias Joseph Kabila une déculotté. Aphone, minable, paresseux et nullard incapable de tout, Alias Joseph Kabila a été sauvé de justesse, le débat étant annulé. Vital Kamerhé Rwakanyasigize en est pour quelque chose.

    2. Après avoir tripatouillé la Constitution et rendu l'élection présidentielle à un tour en 2011, encore lui Vital Kamerhé Rwakanyasigize joua le trouble fête. Etienne Tshisekedi gagna la présidentielle haut la main. Le hold-up électoral fu t patente. Alias fut proclamé élu. Sans rejouissance de la population congolaise, l'imposteur fut intrônisé au Camp Tshatshi loin de la population, le même camp tshatshi qui a abrité le fameux pseudo-dialogue de Kodjo. Vital Kamerhé Rwakanyasigize s'est toujours réjoui d'être troisième à la présidentielle de 2011. Et pourtant s'il n'était pas candidat, alias Joseph Kabila n'aurait pas fraudé.

    3. Nous hallucinons de voir Vital Kamerhé Rwakanyasigize étalé sa fourberie, sa roublardise au grand jour pour sauver le régime d'imposture d'Alias Joseph Kabila. Le pseudo-dialogue du corrompu togolais Edem Kodjo n'est que mascarade et illégitimité. Des individus se sont cooptés, sans mandat et décident contre la Constitution que le petit bonhomme, sans instruction, ignare, tyran et dictateur doit demeurer au pouvoir malgré ses 16 ans d'incapacitaire, tueries, barbaries, crimes, vols, pillages...

    Lire la suite

  • Tarabiscoté à Paris, avec ses nouvelles dents en Coltan Léon Lobitch Kengo veut devenir Premier ministre de Joseph Kabila

    Tarabiscoté à Paris, avec ses nouvelles dents en Coltan Léon Lobitch Kengo veut devenir Premier ministre de Joseph Kabila

    Plus de trois mois après sa frauduleuse investiture en présence de Robert Mugabé, le dictateur Zimbabwéen, Joseph Kabila n'a toujours pas de Premier ministre et d'un gouvernement. Léon Lobitch Kengo n'a jamais été élu en République démocratique du Congo, même en tant que Bourgmestre d'une commune il ne sera pas élu ! Mais Léon Lobich Kengo aime qu'on le nomme. L'impopulaire candidat présidentiel avec ses 4%, l'opposant de la 25ième heure vient d'adhérer à la Majorité Présidentielle (MP) et fait des appels de pied à Joseph Kabila pour qu'il soit son Premier ministre. Dinosaure Mobutiste qui n'a jamais justifié la gestion de 32 ans de la dictaure mobutienne, parachuté comme Président au Sénat dont personne ne se souvient des lois votées en faveur de la population congolaise mis à part la corruption des sénateurs et députés pour le tripatouillage de la Constitution de Liège, pour abolir les deux tours de l'élection présidentielle le ramener à un tour dans un pays où la population plus ou moins 63 millions dépasse loin celle du Sénégal, depuis longtemps, Léon Lobitch Kengo est un mammouth Joséphiste qui cache bien son jeu. Léon Lobitch Kengo qui a passé toute sa vie a être nourri, vêtu, véhiculé par la République, lui qui aura 77 ans le 22 mai devrait penser chercher un boulot. C’est un secret de polichinelle que Léon Lobitch Kengo vise le poste de Premier ministre. L'édenté de la Gare du Nord, l'impopulaire ex-Président du Sénat, est un opportuniste patenté, un calculateur hors pair, il prend des Congolais pour des nigeaux. Si les Congolais ne veulent pas de Hypolite Kanambe alias Joseph Kabila, ils ne veulent pas non plus de Léon Lobitch Kengo. Les Congolais de la France, la Grande-Bretagne, la Belgique, du Canada, des Etats-Unis, de l'Afrique du Sud, du Japon, de la Corée...ne battent pas les pavés de grandes villes européennes, américaines, asiatiques et africaines pour que Léon Lobitch Kengo récupère les fruits de tout le travail abattu jusque-là.

    Kinshasa, hôtel Sultani, le 28 août 2011, Léon Lobitch Kengo lors de la rencontre de la fameuse opposition à l'hôtel Sultani. Photo Réveil FM, archives

    On ne le dira jamais assez, l'élection présidentielle du 28 novembre 2011 fut pathétique, chaotique et fraudruleuse ! En acceptant d'être nommé Premier ministre, Léon Lobitch Kengo balait d'un revers de main, le hold-up électoral du fermier de Kingakati. Les Congolais se souviennent comme si cela était hier, alors la guerre de l'Afdl battait son plein à l'Est de la République, Léon Lobitch Kengo, Premier ministre de Mobutu continuait à endormir le peuple congolais avec un discours soporifique : "Kisangani ne tombera pas" en privant l'armée des moyens de défense du pays, alors même que des congolais par amour de la patrie s'étaient cotisés. Où est donc partie l'argent que les Congolais avaient donné à Léon Lobitch Kengo pour défendre le Congo en 1997 ?

    Léon Lobitch Kengo, Premier ministre de Joseph kabila ?

    Les raisons qui poussent Léon Lobitch Kengo d'y croire:

    1. Il a été recommandé par Paul Kagamé, le potentat de Kigali qui a main mise sur les ressources de la République démocratique du Congo et nomme à distance les gouvernants du Congo, actuel. C'est Paul Kagamé qui avait pesé de tout son poid avec l'aide de Louis Michel "Big Loulou" pour que Léon Lobitch Kengo sans parti politique ni une majorité au Sénat, soit élu comme Président de cette institution.

    2. Le parlement en général et le Sénat en particulier au Congo-Kinshasa, est godillot ! Une vraie caisse de résonnance pour soutenir la dictaure totalitaire de Joseph Kabila. D'ailleurs Léon Lobitch Kengo n'a jamais protesté ni bloqué le tripatouillage de la Constitution de Liège pour barrer la route à la tricherie d'un tour que Joseph Kabila a voulu imposé aux congolais. Léon Lobitch Kengo a participé et contribué à la corruption des sénateurs godillots pour faire gagner Joseph Kabila.

    3. Léon Lobitch Kengo en dribleur patenté s'est fait passer pour un opposant de la 25ième heure pour torpiller la dynamique Tshikedi président. D'ailleurs l'individu n'a jamais fait campagne, son voyage à Kananga dans le Kasaï Occidental s'était soldé par un fiasco. Voyant la foule qui allait accueillir Etienne Tshisekedi, candidat N°11, croyant qu'elle venait à son fameux meeting, Léon Lobitch Kengo a piqué tout seul une crise avant d'être ramené à Kinshasa.

    4. Léon Lobitch Kengo est le faux opposant qui a assisté à la fameuse investiture de Joseph Kabila. Il est le premier a avoir félicité l'imposture qui trône par défi à la tête de notre pays.

    5. L'impopulaire candidat président de la République, après s'être fait tarabiscoté à Paris, Léon Lobitch Kengo l'édenté de la Gare du Nord, a été défendu par le pouvoir usurpateur de Kinshasa, lui qui était candidat furtif de l'opposition. C'est depuis longtemps que Lobitch Kengo roule pour Joseph Kabila. Il espère être récompensé pour services rendus.

    Les fossoyeurs de la République à l'hôtel Sultani à Kinshasa-Gombé

    Kinshasa, hôtel Sultani oû l'envoutêment du peuple congolais s'est fait au grand jour par des politicailleurs opposants. Photo Réveil FM, archives

    Vital Kamerhe et Léon Lobitch Kengo lisent un même journal. Photo Réveil FM, archives

    José Makila, transfuge du MLC, Angèle Makombo-Eboum (Lidec), Vital Kamerhe (Unc) et Léon Lobitch Kengo (Ufc). Photo Réveil FM, archives

    Lucien Mbusa et Thomas Luhaka, depuis l'emprisonnement de Jean-Pierre Bemba à La Haye, le MLC est devenu un parti satellite et appendice du Pprd. Photo Réveil FM, archives

    Oscar Kashala, troubadour politique qui veut apparaître pour ce qu'il n'est pas. Photo Réveil FM, archives

    Léon Lobitch Kengo parlant en aparté avec Vital Kamerhe. Photo Réveil FM, archives

    Les signataires de l'opposition furtive !

    Léon Lobitch signant la déclaration finale. Photo Réveil FM, archives

    Vital Kamerhe. Photo Réveil FM, archives

    Angèle Makombo-Eboum. Fonctionnaire internationale au siège des Nations unies à New York, pendant près de 23 ans, elle s’est spécialisée dans la prévention et la résolution des conflits en Afrique. Angèle Makambo a décidé d’abandonner son poste juteux pour se consacrer au combat dont l’issue conditionne l’avenir de notre peuple. Pétrie d’expériences en matière des relations internationales particulièrement, anciennement en charge des affaires africaines aux Nations Unies, Angèle Makombo ne jure qu’à donner le meilleur d’elle-même pour sortir ses compatriotes de la misère qui les rongent depuis des lustres. Angèle Makombo-Eboum a-t-elle rénoncé à ses convictions ? Photo Réveil FM, archives

    Né Muanda Nsemi. Les victimes de Bundu dia Kongo n'ont jamais réçu ni justice ni réparation, entrerez-vous au gouvernement de Joseph Kabila avec Léon Lobitch Kengo comme Premier ministre ? Photo Réveil FM, archives

    Mwenze Kongolo pourquoi ne défendez-vous pas les idéaux de M'zée Laurent-Désiré Kabila ? Photo Réveil FM, archives

    Anzuluni Bembe, vous avez été président du Parlement de Mobutu, êtes-vous toujours Mobutiste ? Photo Réveil FM, archives

    Pourquoi José Makila ne se bat plus sur la motion de la nationalité congolaise. Pourqui roule-t-il ? Photo Réveil FM, archives

    Oscar Kashala, candidat furtif à l'élection présidentielle a négogier le rembousement de sa caution de 50.000$ auprès de Joseph Kabila. Photo Réveil FM, archives

    Après avoir travaillé plus d'une décenie pour Joseph Kabila, Kudura Kosongo se clame opposant. Photo Réveil FM, archives

     

    La République démocratique du Congo n'a pas besoin d'une transition de plus. C'est depuis les années quatre-vingt dix que nous y pataugeons, de transition en transition, le paysage politique congolais s'est tellement déincarné. Sans aucune légitimité, les petits veinards vautrés à la mangeoire, ils tirent les marrons du feu, et se donnent à coeur joie dans des magouilles et prédations des ressources du pays. A tel point qu'aujourd'hui, ce sont des seigneurs de la guerre, des politicailleurs ventripotents arrogants sans culture politique, des prédateurs mafieux, des arrivistes et parvenus, des roublards et fourbes sans aucune traçabilité de parcours...qui dirigent et gouvernent la République démocratique du Congo. Sortis de nulle, soutenus par des mentors des multinationaux, ils sont fourgés dans les institutions de la République qui les prennent en otage et agissent contre le peuple congolais pour ceux qui les ont placés là. C'est cela le drame du Congo. Le cas Léon Lobitch Kengo wa Dondo est plus que patent.
  • La révolution congolaise se prépare à Nice !

    La révolution congolaise se prépare à Nice !

    Décidément, Nice ne réussit pas à Joseph Kabila : grand absent du dernier sommet France-Afrique en mai 2010, le président du Congo voit aujourd'hui la capitale de la Côte d'Azur se transformer en base arrière de son opposition.

    Les temps changent. Longtemps, ce furent leurs biens mal acquis que les dictateurs africains, de Mobutu à Omar Bongo, vinrent investir par centaines de millions d'euros sur la Côte. Aujourd'hui, ce sont des opposants congolais à Joseph Kabila qui transforment tout un étage de l'hôtel Palais de la Méditerranée à Nice en base arrière d'un éventuel « printemps africain ».

    Voilà un mois, en effet, que, dans le plus grand secret, un conseil de transition multiplie ici les consultations avec les résistants au pouvoir du maître de Kinshasa. Et tente, surtout, de fédérer, au-delà des clivages ethniques, religieux ou politiques, tous les partisans d'un vrai renouveau démocratique « dans le plus riche des pays pauvres ».

    Une petite fille de Mobutu les a rejoints. Un évêque qui fut proche de Jean-Paul II leur a apporté son soutien. Une princesse congolaise s'y est associée. Ils viennent de Belgique, des États-Unis, de Suisse. Certains ont fait le déplacement depuis Kinshasa, prenant ainsi des risques fous.

    Un « Traité de Nice »

    Et ce qui semblait impossible s'est réalisé : le 17 janvier, dans un salon du palace niçois, le Conseil national congolais a vu le jour. Sa déclaration constitutive, baptisée « Traité de Nice », a été ratifiée notamment par le Dr François Tshipamba, le porte-parole en Europe du principal opposant à Joseph Kabila, Étienne Tshisekedi.

    « Si on n'y parvient pas, ce sera un bain de sang », nous confirmait hier au téléphone, depuis Kinshasa, le conseiller politique de Tshisekedi. « Nous avons créé à Nice une représentation en exil de notre gouvernement… qui, ici, ne peut pas s'exprimer. »

    Tshisekedi est, en effet, depuis la présidentielle de novembre, assigné à résidence. Comme Alassane Ouattara en Côte d'Ivoire, il s'est proclamé « président de la RDC » au lendemain d'un scrutin dont il réfute le verdict. Tout comme, d'ailleurs, l'Église catholique, qui avait également conclu « à la plus extravagante des fraudes électorales ».

    Mais le joug des « milices de Kabila » serait effroyable. Le conseil national de transition serait donc l'ultime voie pour l'opposition. Le parallèle avec la Libye est tentant. Sauf que le CNC n'a pas - encore - trouvé son Bernard-Henri Lévy pour porter son combat hors du huis clos congolais. « Nous n'espérons rien de la communauté internationale, qui, manifestement, se moque des atrocités commises par ce régime fou », plaidait hier, à Nice, le Dr Tshipamba.

    Le palace transformé en QG

    Pendant qu'un de ses jeunes collaborateurs pianote sur son iPad, en quête de liens avec les Congolais de l'intérieur, le vieil opposant qui, depuis 1954, se bat pour un Congo libre, assure cependant que le temps est venu : « L'exaspération a atteint toutes les couches de la société. Et nous sommes là pour soutenir le combat pacifique mais déterminé du peuple. »

    Étrange atmosphère sur la terrasse du Palais de la Méditerranée. Rondes des apartés. Hommes d'affaires, russe ou français, venant apporter leur soutien à ce gouvernement de transition, comme on fait - ou pas - un pari sur l'avenir. Et puis, ce retraité niçois, qui semble avoir choisi d'assumer les frais d'hébergement du CNC par pure conviction.

    Ce « gouvernement en exil » se met en place, petit à petit. Même si les nouvelles qui lui parviennent du pays ne sont pas bonnes : « Une grande manifestation vient d'être réprimée. Plusieurs prêtres ont été arrêtés. Et le bilan humain, on ne le connaîtra jamais : au Congo, les milices ont l'ordre de ne laisser aucun cadavre derrière eux. » .

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu