Avertir le modérateur

france

  • A Paris, le sud-africain Zuma s'est transformé en lobbyiste d'alias Joseph Kabila et son troisième mandat !

    A Paris, le sud-africain Zuma s'est transformé en lobbyiste d'alias Joseph Kabila et son troisième mandat !

    Le "Niet" de François Hollande, l'insistance et l'encouragement à l'alternance politique en République démocratique du Congo auront refroidi les ardeurs de Jacob Zuma, le président sudafricain qui était en visite d'Etat en France le 11 juillet dernier. La constance et l'attitude du président français dans le dossier RDC finiront par payer.

    Le petit journal de canal plus dévoile le régime de Joseph Kabila from Etienne Ngandu on Vimeo.

    Pourquoi Jacob Zuma qui est un président sud-africain très affaibli, qui traîne derrière lui des casseroles retentissantes et qui a de démêlés judiciaires dans son propre pays s'est-il empressé d'oublier ses soucis et se travestir en lobbyiste engagé pour alias Joseph Kabila et son troisième mandat ?

    Alias Joseph Kabila-Jacob Zuma, deux présidents affairistes liés par des contrats léonins et scrabeux !

    1. Joseph Kabila et Jacob Zuma ont des relations politico-mafieuses !

    Il existe des liens plus opaques entre Pretoria et Kinshasa.Les relations entre alias Joseph Kabila et Jacob Zuma sont plus que mafieuses. Après le dialogue intercongolais qui s'est tenu à Sun City en Afrique du Sud, c'est le pays de Jacob Zuma qui a livré les bulletins de vote de l'élection présidentielle Louis Michel 2006 et de novembre 2011.

    Pour passer de deux tours à l’élection présidentielle, Joseph Kabila a corrompu des parlementaires godillots du Palais du Peuple qui contre espèces sonnantes et trébuchantes, sans conscience ni morale, ont tripatouillé la Constitution de Liège pour le scrutin du 28 novembre 2011. Cela a quand même alerté des congolais de l’étranger et la communauté internationale.

    Isolé au niveau international, Joseph Kabila a trouvé un allié de taille en la personne de Jacob Zuma, le président sud-africain qui a des intérêts miniers au Congo. Pour réussir les fraudes électorales, alias Joseph Kabila et sa bande des mammouths joséphistes-mobutistes corrompus ont confié à Robert Gumede, un homme d'affaire proche du Congrès national africain (ANC, le parti sud-africain au pouvoir), le contrat d'impression des bulletins de vote. Des palettes partiront de Jo'bourg avec des bulletins cochés candidat N°3: Joseph Kabila !

    Lundi 28 novembre 2011, au quartier Bel Air, Commune de Kampemba à Lubumbashi dans la province du Katanga, des Congolais ont brûlé un jeep pick up bourrée des bulletins de vote déjà cochés candidat N°3 Joseph Kabila ! Photo Réveil FM International, archives

    Des jeeps de la CENI et bulletins de vote seront brûles par des congolais dans plusieurs villes où le pot de rose a été découvert dont la ville de Lubumbashi. Au Katanga, Joseph Kabila 42% et Etienne Tshisekedi 41%. Pourtant Daniel Ngoyi Mulunda et sa CENI proclameront Joseph Kabila gagnant à 110% au Katanga.

    Après le scrutin, plusieurs observateurs dont le "Centre Carter" et la mission d'observation de l'Union européenne dénonceront de "nombreuses irrégularités et fraudes", mais la Belgique néocoloniale-léopoldienne et Pretoria féliciteront le tricheur Joseph Kabila pour sa réélection.

     

    2. Khulubuse, neveu de Jacob Zuma, acteur dans le pillage des ressources de la RDC

    D'après l'agence Bloomberg, le neveu de Jacob Zuma, Khulubuse, a obtenu en 2010 des concessions pétrolières sur le lac Albert, à la frontière avec l'Ouganda. Les deux sociétés ayant acquis les permis, Caprikat et Foxwhelp, avaient été immatriculées aux îles Vierges britanniques trois mois avant la transaction, jugée défavorable aux intérêts de l'État congolais par l'ONG britannique Platform.

    Khulubuse Zuma s'est rapidement enrichi depuis que son oncle Jacob Zuma est devenu président de la République sud africaine.

    Une autorisation de Joseph Kabila à Petrol Caprikat et Foxwhelp pour exploiter les réserves pétrolières des ces deux blocs et prévoyaient déjà la production courant 2011 sur les deux blocs pourtant litigieux. C’était sans compter sur la hargne de Tullow Oil, dans la course sur les mêmes blocs depuis 2006 mais qui n’a jamais pu obtenir l’ordonnance présidentielle, sésame pour devenir propriétaire d’un bloc pétrolier, selon la loi congolaise. Tullow portera donc plainte auprès de la Haute Cour de Justice des Iles Vierges. Contre toute attente, dans une décision temporaire prise le 21 septembre 2010, la division commerciale de la Haute cour de Justice des Iles vierges interdit à Caprikat et Foxwhelp de s’engager dans l’exploitation des blocs 1 et 2 du Graben Albertine. Une victoire de courte durée pour le britannique Tullow Oil car deux mois plus tard suite à un recours des deux sociétés sud-africaines, la Haute Cour de Justice des Iles Vierges suspend son interdiction et ouvre la voie à l’exploration à cause des « maigres chances » d’obtention de l’autorisation présidentielle par Tullow Oil, pourtant présente en RDC depuis 2006.

    Avec son embonpoint et son sourire, Khulubuse Zuma, le neveu du président sud-africain, passe rarement inaperçu.

    Les Ituriens et Ituriennes en premier et le peuple congolais entier ont été consultés pour la production et l'exploitation du pétrole du Lac Albert (ex-Mobutu) ? Outre l'avocat Michael Hulley, qui avait assisté Khulubuse et est devenu, depuis, conseiller juridique de la présidence sud-africaine, l'homme d'affaires israélien Dan Gertler, très proche de Kabila, a également été cité comme un possible bénéficiaire de cette opération. Jusqu'à récemment, on retrouvait aussi sur la Place congolaise African Rainbow Minerals, la société du milliardaire Patrice Motsepe, et SacOil, un groupe en partie détenu par la famille de Dikgang Moseneke, vice-président de la Cour constitutionnelle sud-africaine. La compagnie Dig Oil possède, elle, des participations dans des concessions pétrolières dans l'est de la RD Congo. Dirigée par Andrea Brown, une femme d'affaires proche de l'ANC, elle s'était déjà fait remarquer en se lançant dans l'exploration en Centrafrique, du temps où François Bozizé était encore au pouvoir. En janvier 2013, alors que le président centrafricain vacillait face à la rébellion qui allait le renverser, Pretoria n'avait pas hésité à envoyer un contingent de 400 hommes pour lui prêter main-forte.

    L'Afrique du Sud sait, bien sûr, où se trouve son intérêt. Sa compagnie de téléphone mobile, Vodacom dont 51% appartient à alias Joseph Kabila, domine le marché congolais, ses experts miniers sont nombreux à travailler au Katanga et une partie du cuivre de cette province transite par l'Afrique du Sud, d'où il est exporté. Quant au projet de barrages hydroélectriques de Grand Inga (articulé autour de deux centrales déjà existantes, Inga I et Inga II), il intéresse tout particulièrement Pretoria, confronté à un important déficit énergétique. L'Afrique du Sud s'est donc engagée à acquérir plus de 50 % du courant qui doit être produit par le futur barrage d'Inga III. "Le soutien des Sud-Africains nous crédibilise et devrait faciliter la récolte de fonds auprès des bailleurs, reconnaît un conseiller à la primature congolaise. Sans eux, cela aurait été très difficile.

    Une vigilance tous azimuts s'impose pour les congolais de tous bords. Complice de Joseph Kabila, le sud-africain Jacob Zuma n'est pas l'ami du Congo et des congolais mais plutôt un politico-affairo-mafieux qui pille les ressources de la République démocratique du Congo et soutient par ricochet un régime d'occupation, d'imposture et d'usurpation au Congo. A croire que Jacob Zuma parle de l’apartheid qui a brimé les noirs sud africains, les congolais ne doivent pas le croire. La vérité vraie, il arrive souvent qu'un enfant martyr devienne un parent bourreau. Sauf que la mafia des Zuma en République démocratique du Congo est quasi familiale, même l'ANC, le parti de Mandela est mis à contribution.

    Lire la suite

  • Reportage. Valls avait visité la Basilique de nativité à Bethléem en restauration et cofinancée par la France !

    Reportage. Valls avait visité la Basilique de nativité à Bethléem en restauration et cofinancée par la France !

    Du 21 au 24 mai dernier, le Premier ministre Manuel Valls avait effectué un voyage officiel en Israël et dans les territoires palestiniens. Le lundi 23 mai dans l'après-midi, Manuel Valls avait visité les travaux de restauration de la basilique de la Nativité qui se poursuivent à Bethléem. La basilique de la Nativité est l'un des lieux les plus visités par les touristes qui arrivent en Terre Sainte. Comme chaque Noël, toute l'attention est tournée vers la basilique de la Nativité à Bethléem, l'une des plus vieilles églises du monde. Édifiée au IVe siècle par l'empereur romain Constantin Ier le Grand sur le lieu présumé de naissance de Jésus, cette église attire tous les ans deux millions de visiteurs.

     

    Inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis le 29 juin 2012, au nom de la Palestine, la basilique de la Nativité a rejoint en 2008 la liste des cent sites les plus menacés de l'observatoire des monuments mondiaux créé par le Fonds mondial pour les monuments. Après la toiture, c’est désormais la nef, d’art byzantin, qui est au centre des attentions, et plus particulièrement ses splendides mosaïques, qui sont nettoyées et restaurées. Datant de l’empereur romain Constantin (IVe siècle), restaurée par Justinien (VIe siècle), la basilique de la Nativité est l’une des plus anciennes églises de la chrétienté.

    Le 2 septembre 2010, l’Autorité palestinienne et les représentants des Églises grecque-orthodoxe, arménienne apostolique (orthodoxe) et latine (catholique) avaient signé un accord pour la rénovation du toit de la basilique de la Nativité. Il y avait urgence : le toit, pourrissant, n’a pas été entretenu depuis 200 ans. Sa structure (du XVe siècle) laisse passer l’eau si bien que certaines parties en bois, des mosaïques et des peintures sont menacées par l’humidité.

    La France a contribué à hauteur de 300 000 euros au financement de la restauration du toit. L’Autorité palestinienne a elle-même créé un fonds d’un million de dollars pour cette restauration. « Cette contribution (…) traduit le souhait de la France de soutenir l’Autorité palestinienne dans la préservation du patrimoine historique palestinien et mondial qui lui incombe » (…) «Elle reflète également la responsabilité particulière héritée de l’Histoire par la République Française vis-à-vis des églises et des communautés chrétiennes de Terre Sainte ».

    «De nombreux fragments de bois ont été prélevés par carottage, indique Marcello Piacenti, responsable de l'entreprise italienne sélectionnée au terme d'un appel d'offres international, qui détaille: les progrès de la dendrochronologie nous ont permis de distinguer les poutres taillées dans du cèdre au XIIIe siècle, et celles fabriquées dans du chêne venu d'Italie vers 1470. Ces analyses vont nous permettre de préserver un maximum de poutres d'origine, et de remplacer par un type de bois strictement équivalent les parties fragilisées par la moisissure.» La première tranche du chantier, qui se concentre sur la toiture, s'achèvera en principe en septembre prochain mais d'autres travaux devaient suivre. La basilique, dont les vestiges les plus anciens remontent à 339 et qui reçoit chaque année plus de deux millions de visiteurs attirés par la grotte où, selon la tradition, est né le Christ, montre en effet d'autres signes de fatigue. Outre les outrages des siècles et de l'humidité, elle a par exemple subi, en 2002, quarante jours d'un siège imposé par l'armée israélienne, dont les tirs ont laissé des traces superficielles sur les murs extérieurs.

    Les travaux ont été plusieurs fois repoussés. En cause: les différents propriétaires des lieux - les communautés grecque et arménienne orthodoxes, et catholique romaine - qui peinent à se mettre d’accord, retardant ainsi la rénovation. "Les divisions entre ces trois Eglises sont parfois exagérées mais il faut reconnaître qu’elles n’ont pas exactement les mêmes conceptions esthétiques" !

    Malgré l'opposition farouche d'Israël et des États-Unis, la Nativité a été inscrite au patrimoine mondial de l'Unesco. Non content d'être un éternel sujet de discorde entre trois Églises chrétiennes, le vénérable édifice est ainsi devenu un symbole parmi d'autres du combat engagé par les Palestiniens pour obtenir la reconnaissance internationale de leur État. 

    Lire la suite

  • Le Magazine Réveil FM International affiché dans tout Paris !

    Le Magazine Réveil FM International affiché dans tout Paris !

    Le Magazine Réveil FM International affiché dans tout Paris !

    Le Magazine Réveil FM International est affiché dans tout Paris. Nous continuons à creuser notre sillon ! La fermeture arbitraire de Réveil FM à Kinshasa par le régime illégitime et prédateur d'alias Joseph Kabila ne nous a jamais empêché de dormir...surtout pas debout ! Nous avons continué à exercer notre métier du mieux que l'on n'a pu. Ils sont nombreux des apparatchiks ventripotents joséphistes qui n'apprécient pas notre ton de liberté et notre style titillant, décoiffant. Ceux-là doivent continuer de souffrir ! Notre liberté d'expression n'est ni vendable ni négociable encore moins achetable !

    Le Magazine Réveil FM International affiché dans tout Paris !

    Nous sommes attachés au maxime d'Albert Londres (1884-1932): « Notre rôle n'est pas d'être pour ou contre, il est de porter la plume dans la plaie ». Fermée sur la bande FM avec sa fréquence 105.4 Mhz, Réveil FM a continué sur le net ! Baisser les bras aurait été une grande victoire pour la bande des mafieux, des museleurs de médias, assassins de journalistes et activistes des droits de l'homme qui écument le régime en République démocratique du Congo. Nous faisons le Magazine en complément de tout ce qui nous faisons dans le multimédia. C'est un défi que nous relevons avec une équipe des journalistes internationaux très engagés. Le Magazine Réveil FM International n'est pas congolo-congolais ! Les thuriféraires et coupagistes du régime, on sait où les trouver ! Nous voulons que plusieurs regards croisés de journalistes indépendants sur les événements du monde puissent se croiser effectivement.

    Le Magazine Réveil FM International affiché dans tout Paris !

    Le Magazine Réveil FM International affiché dans tout Paris !

    Le Magazine Réveil FM International affiché dans tout Paris !

    Le Magazine Réveil FM International affiché dans tout Paris !

    Le Magazine Réveil FM International affiché dans tout Paris !

    Le Magazine Réveil FM International affiché dans tout Paris !

     

     

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu