Avertir le modérateur

cndp

  • Paris: "Kagamé assassin et génocidaire au Congo" ont scandé des Congolais devant l'ambassade du Rwanda.

    Paris: "Kagamé assassin et génocidaire au Congo" ont scandé des Congolais devant l'ambassade du Rwanda.

    La conspiration du silence contre la République démocratique du Congo agressé , envahi et occupé par le Rwanda n'aura pas laissé de Congolais de l'Etranger indifférents. A Paris, ils sont allés manifester leur colère devant l'Ambassade du Rwanda. Depuis l'instrumentalisation du génocidé rwandais en 1994, Paul Kagamé et son pouvoir monoéthnique-tutsi ont fait de ce dernier un fonds de commerce. Surnommé le Hitler de Mille collines, Paul Kagamé vit dans une impunité totale par rapports à ses crimes en République démocratique du Congo. Les Tutsis et Hutus rwandais infiltrés dans les Institutions de la République démocratique du Congo, travaillent tous pour Kagamé. Marionnettiste à outrance, il manipule qui il veut et comme il veut. Sa soldatesque est au Congo, elle viole, pille, sème la mort aux populations civiles congolaises contraintes leur terre pour se réfugier ailleurs. Paul Kagamé en complicé avec les collabos congolais espère créer de toute pièce une république croupion dans le Kivu. Démasqué, le laquais de Kigali, soutenu par des prédateurs internationaux se croit tout permis !


    DECLARATION DE GUERRE DES COMBATTANTS A... par ZOROBILELOFFICIEL

    Paul Kagamé, l'Hitler de Mille collines démasqué par des Congolais.

    AFDL-RDC-CNDP-M23: blanc bonnet, bonnet blanc !

    Le grand complot de la balkanisation du Congo découvert et dénoncé par des Congolais !

    Un air du déjà vu Laurent Nkundabatwaré (CNDP) et Makenga (M23), deux criminels tutsi au Congo.

     

    Après Makenga , quel autre criminel Paul Kagamé va brandir au Congo ?

  • Des dirigeants rwandais accusés à l'ONU d'appui aux rebelles en République démocratique du Congo

    Des dirigeants rwandais accusés à l'ONU d'appui aux rebelles en République démocratique du Congo

    Le lieutenant-colonel et porte-parole des mutins Vianney Kazarama (D) et Major John, des ex-rebelles du M23, dans la province de Nord- Kivu, dans l'est de la République démocratique du Congo, le 3 juin 2012. (AFP/Archives, Melanie Gouby)

    Les experts des Nations unies disposent de preuves montrant que le ministre de la Défense du Rwanda et deux officiers rwandais soutiennent les rebelles du mouvement M23 dans l'est de la République démocratique du Congo (RDC), selon des notes prises lors d'une réunion à huis clos du comité des sanctions de l'Onu et que Reuters a pu consulter.

    Le ministère rwandais de la Défense n'était pas joignable dans l'immédiat. Le président du Rwanda, Paul Kagamé, a déclaré cette semaine que son pays était étranger à l'instabilité en République démocratique du Congo.

    Lors de la réunion du comité des sanctions de l'ONU le 13 juin à New York, il a été dit que les enquêteurs onusiens disposaient de preuves selon lesquelles des militaires rwandais avaient pénétré en territoire congolais pour renforcer les positions rebelles, qu'ils leur avaient fourni un appui logistique et qu'ils avaient permis au chef rebelle Bosco Ntaganda et à ses forces de se rendre en sécurité en territoire rwandais.

    Le mouvement M23

    «Les experts ont cité plusieurs dirigeants rwandais de haut rang qui sont directement impliqués», selon des notes prises au cours de cette réunion. Les responsables rwandais cités sont le ministre de la Défense James Kaberebe, le chef d'état-major des forces de défense Charles Kayonga et le général Jacques Nziza, conseiller militaire de Paul Kagamé. Selon ces notes, James Kaberebe est en «contact permanent avec le M23».

    Les réflexions formulées durant cette réunion sont pour l'instant restées à l'état verbal et un compte-rendu écrit est attendu dans les jours à venir.

    Le mouvement M23 est constitué de centaines de déserteurs de l'armée congolaise réunis derrière Bosco Ntaganda, général mutin recherché par les autorités de RDC et par la Cour pénale internationale (CPI) pour crimes de guerre.

    Joint au téléphone par Reuters, le colonel rebelle Vianney Kazarama a démenti tout soutien du Rwanda à M23.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu