Avertir le modérateur

centres de presse frappés à gaza: condamnation de reporters sans

  • Centres de presse frappés à Gaza: condamnation de Reporters sans frontières

    Centres de presse frappés à Gaza: condamnation de Reporters sans frontières

    L'organisation Reporters sans frontières (RSF) a condamné dimanche les frappes qui ont visé plusieurs médias à Gaza et exigé "l'arrêt immédiat de ces attaques par Israël".

    De la fumée s'échappe du siège de la télévision du Hamas Al-Aqsa, après une frappe israélienne à Gaza, le 18 novembre 2012

    "Au moins neuf journalistes auraient été blessés, plusieurs médias, locaux et internationaux, empêchés d'opérer", a affirmé RSF dans un communiqué reçu à Paris.

    "Des bureaux de plusieurs médias locaux et internationaux ont été touchés par la salve de missiles", a indiqué RSF, citant Sky News Arabia, la télévision allemande ARD, des chaînes de télévisions arabes, MBC et Abu Dhabi TV, Al-Arabiya, Reuters, Russia Today et l'agence de presse Ma'an.

    "Ces attaques représentent une obstruction à la liberté de l'information", a déclaré Christophe Deloire, directeur général de l'organisation, cité dans le communiqué. "Même si les médias visés sont proches du Hamas, cela ne légitime en rien ces attaques", a-t-il poursuivi.

    RSF demande "qu'une enquête claire soit menée sur les circonstances de ce raid aérien". "Nous rappelons aux autorités israéliennes que les médias disposent, selon le droit humanitaire, des mêmes protections que les civils et ne sauraient être considérés comme des objectifs militaires", a ajouté Christophe Deloire.

    La chaîne publique russe Russia Today (RT) a annoncé dimanche que le bureau à Gaza de son antenne en langue arabe avait été détruit dans la nuit dans un raid israélien contre deux centres de presse.

    L'armée israélienne a confirmé l'attaque, expliquant avoir visé l'antenne sur le toit parce que le Hamas l'utilisait également pour ses "communications opérationnelles".

    Selon RSF, des avions militaires israéliens ont largué vers 2H00 du matin plusieurs missiles sur la tour Al-Shawa Wa Hassri, dans le quartier de Rimal à Gaza, qui abrite des médias locaux et internationaux.

    "Une quinzaine de journalistes et de photographes, portant la mention +TV Press+, étaient alors sur le toit de l'immeuble en train de couvrir les frappes", a affirmé l'organisation.

    RSF rapporte que cinq missiles ont détruit les locaux de la télévision Al-Quds, considérée comme proche du mouvement islamiste Hamas. RSF indique encore que, selon la chaîne, "six journalistes ont été blessés", quatre reporters d'Al-Quds ainsi qu'un photographe free-lance de l'agence Ma'an et un journaliste de l'agence de presse palestinienne (SAFA).

    Un des journalistes d'Al-Quds, Khadar Al-Zahar, a eu la jambe amputée, selon RSF, et "son pronostic vital serait engagé".

     

    Toujours selon RSF, deux missiles se sont ensuite abattus vers 7H00 du matin sur le bâtiment Al-Shourouk, "connu comme l'+immeuble des journalistes+". "Le bilan fait état de trois blessés graves, tous collaborateurs de la chaîne de télévision Al-Aqsa", précise l'organisation.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu