Avertir le modérateur

basilic sacré-coeur

  • Les prédateurs, sanguinaires et miliciens du M23 à Goma, grève de la faim de quelques Congolais à Paris !

    Les prédateurs, sanguinaires et miliciens du M23 à Goma, grève de la faim de quelques Congolais à Paris !

    La guerre à l'Est de la République démocratique du Congo, la prise de Goma par les miliciens, prédateurs, sanguinaires tutsi-Rwandais du M23 n'a pas encore cessé de soulever la tempête de la colère chez les Congolais de l'étranger. Dans les capitales occidentales des marches de protestation sont organisées, des conférences, des sit-in et maintenant des grèves de la faim ! Ce sont quatre Congolais non originaires de la province du Nord-Kivu qui entament la grève de la faim en plein hiver dans le parc du Sacré-Cœur à Montmartre dans le à Paris pour la recherche de la paix à la cessation des massacres et viols à l’Est de la RDC. Il s'agit de : Nicole Mutolo Zita Dia Nza, Pierrot Itela, Angélique Kabongo et et Hervé Kashama. Le samedi dernier, ils avaient tenté en vain de s'installer devant l'Assemblée nationale française. Après avoir été délogés de l’assemblé national français, puis de la place de la concorde à Paris, les résistants congolais se sont installés devant la Basilique Sacré Coeur pour continuer leur grève de la faim...

    Pierrot Itela dans sa tentative de faire la grève de la faim devant l'Assemblée nationale.

    Charly Esalo et Me Rety qui a exercé auprès du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), installé à Arusha en Tanzanie.

    Hervé Kashama explique son engagement de grèver pour la faim à Charly Esalo et Me Rety.

    L'explication de Nicole Mutolo Zita Dia Nza sur sa grève de la faim

    L'abstention volontaire de toute alimentation, si nécessaire jusqu’à la mort, afin d’attirer l’attention du public et des autorités compétentes du monde est pour moi la seule manière de protester contre l'agression que subit actuellement la République Démocratique du Congo par le Rwanda et l'Ouganda, mais aussi de dénoncer le viol massif des femmes comme arme de guerre et l'enrôlement dans des groupes armés, d'enfants soldats.

    La grève de la faim est une forme de chantage public par lequel, nous, patriotes congolais et amis du Congo avons envisagé.

    C’est une stratégie d’ordre politique ayant pour objectif d’éveiller des sensibilités endormies et de faire bouger les choses pour que enfin la République Démocratique du Congo et sa population retrouve une dignité perdue.

    J'ai épuisé tous les moyens et voies de pression, je me retrouve encore dans l’impasse. La grève de la faim constitue un recours ultime pour moi afin d’avoir gain de cause. Toute communication verbale étant devenue inopérante, je cherche donc à infléchir la situation par une conduite extrême non violente à l’égard d’autrui, même si la stratégie de la grève de la faim est une forme de violence envers moi-meme.

    Je vais exhiber mon corps vulnérable en symbole d'une situation d’impuissance.

    Je vais m'exposer en victime, chercher à alerter l’opinion publique et provoquer j'espère une compassion massive capable d’ébranler les autorités et de les contraindre à modifier leurs politiques envers la RDC. Je sais que cet appel spectaculaire à la conscience populaire n’est possible que dans les régimes politiques où l’opinion publique, jouit d’un pouvoir réel et pèse sur les décisions des gouvernants, j'en appelle donc à la République Française.

    En France, la vie des individus est valorisée et toute atteinte à la vie humaine soulève l’indignation.

    Je n'aurai pu le faire en RDC qui est un régime totalitaire et pauvre, là-bas on fréquente la faim et on frôle la mort quotidiennement. Une grève de la faim y risquerait de passer inaperçue et ne réussirait pas à provoquer une mobilisation populaire, capable de revendiquer les droits bafoués.

    La grève de la faim est mon cri ultime qui, par la violence avec laquelle elle s’adresse à l’humanité, à la France, veut dénoncer une situation intolérable en RDC.

    J'appelle donc mes frères et sœurs combattants, résistants, patriotes congolais et amis du Congo à me rejoindre dans cette lutte.

    Tél: 0613998015

    Nicole Mutolo Zita Dia Nza

    Rassemblement pour la Nation Congolaise

    La basilique du Sacré-Cœur, dite du Vœu national, située au sommet de la butte Montmartre, est un édifice religieux parisien majeur.

    Sa construction fut décrétée par une loi votée par l'Assemblée nationale de 1871 en juillet 1873 dans le cadre d'un nouvel « Ordre moral » faisant suite aux événements de la Commune de Paris. Avec plus de dix millions de pèlerins et visiteurs par an (en 2006), c'est le second monument de France le plus visité après la cathédrale Notre-Dame de Paris.

     

    Grève de la faim de Congolais à Paris, Tél: 0613998015
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu