Avertir le modérateur

assemblée nationale

  • Kinshasa: Le premier faux pas de Aubin Minaku...Le nouveau président PPRD-MP de l'Assemblée nationale, sa victoire au perchoir fêtée en grande pompe par des Bandundois !

    Kinshasa: Le premier faux pas de Aubin Minaku...Le nouveau président PPRD-MP de l'Assemblée nationale, sa victoire au perchoir fêtée en grande pompe par des Bandundois !

     

     

    Les esprits tordus nous rétorqueront qu'Evariste Boshab lors de son accession au perchoir était fêté par les ressortissants du Grand Kasaï. Et qu'avec Aubin Minaku, c'est la continuité. Il est tout même étonnant que les médias coupagistes de Kinshasa aient publié cette information à la une sans que cela gêne leur conscience:"Aubin Minaku fêté par les députés du Bandundu". Pas de réactions non plus de la part des Dr. Kikwata, autoproclamés qui défendent l'indéfendable parce que leurs cousins, oncles et amis sont membres du gouvernement en faillite des Joséphistes. Étonnant silence plat dans fora, sur ce qui se passe dans notre pays pris en otage par une bande mafieuse, ethno-tribaliste sans vergogne. La République démocratique est un Etat-Nation, et tout doit être fait pour préserver cet axiome républicain. Comment peut-on accepter au XXIè siècle, d'être encore ministre de son village ? de sa tribu ? de sa province ? Aubin Minaku était-il contraint d'aller à la salle de conférences de la Foire internationale de Kinshasa qui a servi de cadre, le dimanche 15 avril 2012, à la réception organisée en son honneur ?

    Aubin Minaku, le nouveau Président de l'Assemblée nationale fêté en grande pompe par des Bandundois à Kinshasa.

    Le Palais du Peuple, siège du Parlement congolais.

    Les députés Pprd, nommés par Daniel Ngoyi Mulunda, originaires de la province du Bandundu étaient les organisateurs de cette manifestation scabreuse et fort regrettable. " Parmi les élus Pprd du Bandundu présents à la cérémonie, il y avait Théophile Mbemba, Marie Ange Lukiana, Jean Kimbunda, Richard Ndambu, André Kimbuta, Antoinette Kimbungu, Ngobila, etc. Il faut noter que les trois districts (Kwango, Kwilu et Mai Ndombe) étaient représentés dans la salle. Du côté cadres dirigeants du Pprd, outre le Secrétaire général Evariste Boshab, il y avait Marie Madeleine Mienze, Léonard She Okitundu, Adolphe Lumanu, etc. Prononçant le mot de bienvenue, André Kimbuta Yango a dit sa gratitude à l’Autorité morale de la MP (Majorité présidentielle) pour l’honneur fait à la province du Bandiundu, et une fois de plus au Pprd, en jetant son dévolu sur la personne d’Aubin Minaku. Il s’est, par la même occasion, félicité du respect de la consigne de vote par les députés de la majorité lors de l’élection des membres du bureau définitif de la chambre basse du parlement. La deuxième intervention était celle du Sg du Pprd. . Evariste Boshab a commencé par remercier Joseph Kabila d’avoir, encore une fois, porté son choix sur un cadre du Pprd pour présider le bureau de l’Assemblée nationale. Après c’était la présentation par Mme Antoinette Kimbungu (élue de Masi-manimba) des députés Pprd originaires du Bandundu, élus dans leur province ou à Kinshasa. Au nom des élus, Marie Ange Lukiana a pris la parole pour dire sa fierté de voir un digne fils du Bandundu occuper le perchoir de la chambre basse. Parlant des défis qui attendent la présente législature, elle a épinglé le social de la population parmi les priorités du gouvernement. A son tour, Théo Mbemba en a appelé à l’unité de Bandundu, tout en stigmatisant la gué-guerre de positionnement qui mine les politiciens du Bandundu, au grand dam des intérêts de la population. Les dix engagements de Minaku Elu président de l’Assemblée nationale le jeudi 12 avril 2012 par la plénière, Aubin Minaku Ndjalandjoko n’a pas eu de discours académique à faire devant ses frères et sœurs. Il a seulement tenu à les remercier pour leur soutien. Cependant, ses engagements à la tête de l’assemblée nationale sont au nombre de 10.

    1. Moderniser l’Assemblée nationale ;

    2. Accélérer le rythme des travaux parlementaires ;

    3. Accorder plus de moyens aux commissions permanentes ;

    4. Prioriser les réformes essentielles ;

    5. Garantir l’exercice libre et efficace du contrôle parlementaire ;

    6. Faire jouer à l’Assemblée nationale tout son rôle dans le processus;

    de modernisation du pays ;

    7. Impliquer chaque député dans la dynamique de la diplomatie parlementaire ;

    8. Veiller aux bonnes conditions de travail de chaque député ;

    9. Garantir à tous les députés, ainsi qu’à leurs familles, des soins médicaux de meilleure qualité ;

    10. Veiller aux différents intérêts et autres avantages des honorables députés."

    A Réveil FM international, nous attendons vivement vos réactions. La République djalelolïste comme sous Mobutu continue sa marche. Comment préserver notre unité lorsque ceux qui censé incarner l'esprit de la République et qui vivent sous les oripeaux de cette dernière se comportent de la sorte. Demain, c'est le Premier ministre d'un gouvernement fantoche qui sera fêté par les siens, et les ministres ainsi de suite...Mais où allons-nous ? Après la République des copains-coquins, nous voici avec une République bananière des Bandudois, Kasaïens, Basukois etc.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu