Avertir le modérateur

assassinats

  • Journalistes et professionnels des médias tués ou disparus en République démocratique du Congo au cours des dernières années !

    Journalistes et professionnels des médias tués ou disparus en République démocratique du Congo au cours des dernières années !

    Zigouiller plus pour gagner plus ! Tel est le slogan qui pourrait caractériser les années noires de la dictature totalitaire par des Joséphistes en République démocratique du Congo. Le rapport détaillé publié il ya un certain temps par JED, Journaliste en Danger :"Tous Ensemble Contre l'Impunité" doit nous pousser à ne pas tous devenir des amnésiques ! Journalistes et professionnels des médias tués ou disparus en République Démocratique du Congo au cours des dernières années ...Il nous faut actualiser cette liste avec les assassinats de Floribert Chebeya et Fidéle Bazana fauchés le 2 juin 2010.

    Les assassinés !

    1. Pierre KABEYA Reporter au journal KIN-MATIN paraissant à Kinshasa Tué le 8 juin 1994 à Kinshasa, il a été retrouvé mort, couvert de son journal dans un caniveau près du camp militaire Loano de Kinshasa/Kintambo. En octobre 1994, le gouvernement avait déclaré que le procureur en charge de l’enquête n’avait pas suffisamment d’éléments pour identifier les tueurs du journaliste.

    2. Adolphe KAVULA MISSAMBA Directeur du journal pro opposition « NSEMO » Tué le 12 novembre 1994, très probablement à la suite des tortures subis dans les geôles des services de sécurité de Mobutu à Kinshasa, et son cadavre abandonné à Kasangulu dans la province du Bas-Congo Aucune enquête, ni aucun procès ouvert sur cet assassinat.

    3. Belmonde Magloire MASSINHOUN De nationalité béninoise, directeur du journal Le Point Congo, et ancien photographe du Maréchal Mobutu Disparu depuis le 13 septembre 1998 à Kinshasa, alors qu’il collaborait les services de sécurité du régime du Président Laurent Désiré Kabila. Depuis sa disparition, Belmonde Magloire n’a donné aucun signe de vie. Mais quelques semaines après, des militaires auraient été aperçus roulant à bord de sa jeep repeinte dans les rues de Kinshasa

    4. Akite KISEMBO 28 ans, Interprète de l’envoyé spécial de l’AFP (Agence France Presse) à Bunia Porté disparu depuis le 3 juillet 2003 à Bunia, dans la province Orientale. Kisembo avait été enlevé par un groupe de miliciens de l’UPC (Union des patriotes congolais de Thomas Lubanga) pendant l’opération militaire française appelée « Artemis » en Ituri. Jusqu’à ce jour, Kisembo n’a donné aucun signe de vie. Des témoignages en sens divers avaient indiqué, en 2003, qu’il avait été tué par les miliciens de l’UPC (Union Patriotique congolais) qui l’accusaient d’être un « traitre des blancs ».

    5. Pascal KABUNGULU Homme des médias et Activiste des droits de l’Homme, Abattu par balles à son domicile dans la nuit du 31 juillet au 1er Août 2005 par deux hommes en tenue militaire et un autre en civil armés des fusils mitrailleurs, à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu. Les soupçons se sont immédiatement portés sur le lieutenant-colonel Thierry Ilunga, commandant de la 105è Brigade des FARDC. Ce dernier a été arrêté, jugé et condamné pour meurtre avant d’être relâché 24 heures après, sans aucune explication.

    6. Franck NGYKE KANGUNDU Journaliste chef de la rubrique politique au journal La Référence Plus paraissant à Kinshasa Assassiné dans la nuit du 3 novembre 2005 à son domicile de Kinshasa, en compagnie de son épouse Hélène Mpaka par des hommes en armes qui guettaient leur retour chez eux. A l’issue du procès qui a duré plusieurs mois au 1er et au second degré, le tribunal militaire de garnison de Kinshasa/Matete, a condamné à mort les deux principaux accusés, Joël Munganda et Papy Munongo, tandis que le 3è accusé, Didier Awatimbine, a été condamné à la prison à perpétuité.

    7. Kayilu MUTOMBO Technicien de maintenance de CCTV (Canal Congo télévision), une chaîne privée de télévision appartenant à M. Jean-Pierre BEMBA. Kayilu a été retrouvé poignardé, le 29 mars 2006, sur le site de Kisanga (Lubumbashi), dans la province du Katanga, abritant l’émetteur relais de CCTV qui a été aussi endommagé par les assaillants. Aucune enquête n’a été ouverte pour élucider ce crime.

    8. Louis MWAMBA BAPUWA Journaliste Freelance, rédacteur de plusieurs articles politiques dans les journaux de Kinshasa. Tué à son domicile de Kinshasa/Matete dans la nuit du 8 juillet 2006 par trois hommes armés qui avaient tiré sur lui à bout portant. A l’issu d’un procès au 1er et second degré Le tribunal militaire de garnison de Kinshasa/Matete, a condamné à la peine de mort, le 24 Août 2007, les quatre principaux accusés.

    9. Serge MAHESHE KASOLE Journaliste et secrétaire de rédaction à Radio Okapi, un projet conjoint de la MONUC et de la Fondation Hirondelle Assassiné le 13 juin 2007 en pleine rue, et devant ses amis Serge Muhima et Alain Mulimbi, à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, Dans un verdict rendu public, mercredi 21 mai 2008, la Cour supérieure militaire de Bukavu statuant au second degré, avait condamné à mort les deux présumés assassins du journaliste et acquitté ses deux amis poursuivis sur base des faux témoignages des présumés assassins.

    10. Patrick KIKUKU WILUNGULA Reporter-photographe à l’ACP (Agence Congolaise de Presse) à Goma dans la province du Nord-Kivu Tué d’une balle tiré à bout portant dans la tête, à quelques metres de son domicile, le 9 août 2007, par des hommes armés non identifiés à Goma, dans la province du Nord-Kivu. Son appareil photo ainsi que ses téléphones portables ont été emportés Aucune enquête n’a été officiellement ouverte pour retrouver les auteurs ou connaître le mobile de ce crime.

    11. Didace NAMUJIMBO Journaliste à Radio Okapi, un projet conjoint de la MONUC et de la Fondation Hirondelle. Tué d’une balle tirée à bout portant au cou, dans la nuit du 21 novembre 2008 à quelques pas de son domicile, à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu, alors qu’il revenait de son travail. Le tribunal militaire de Bukavu a condamné à mort, mardi 4 mai 2010, trois présumés assassins de Didace Namujimbo. Les trois présumés assassins ont été reconnus coupables de meurtre en vue de faciliter le vol et association des malfaiteurs. Il s'agit de l'adjudant Oscar Tshenda, du 1er sergent-major Seba Tandema et du civil Mushamuka Bashengezi. Sept autres prévenus, notammentle sergent Kini Bagabo, le caporal Bahati Zozo, le caporal Mabodo Elenga, le lieutenant Mazona Kasongo, l'adjudant en chef Mulungu Kapenda, le caporal Mabogo Elenga et le lieutenant Satulungu Roger ont été condamnés à des peines d'emprisonnement allant de 5 ans à 16 mois respectivement pour désertion simple, violation des consignes et faux et usage de faux. Le tribunal militaire a accordé à la veuve du journaliste des dommages et intérêts de 500.000 $US et 250.000 $US pour la famille à payer par l'Etat Congolais solidairement avec les condamnés.

    12. Bruno KOKO CHIRAMBIZA Journaliste et chroniqueur culturel à Radio Star, une station privée émettant de Bukavu et appartenant à M. Pierre Pay-Pay, député national et ancien candidat à la présidence de la République Chirambiza a été poignardé en pleine poitrine la nuit du 23 Aout 2009, par un groupe de 8 personnes, alors qu’il revenait d’une fête en compagnie d’un de ses amis, dans une rue de à Bukavu, dans la province du Sud-Kivu. Après le tollé suscité par ce meurtre, les autorités politico-judiciaires de la RDC ont annoncé l’ouverture d’une enquête, mais aucun résultat de ces enquêtes n’était connu près de 3 mois après cette annonce.

    13. PATIENT CHEBEYA BANKOME , plus connu sous le nom de MONTIGOMO, 35 ans, journaliste cameraman indépendant respecté travaillant pour plusieurs télévisions à Béni, troisième ville de la province du Nord-Kivu, à l’est de la RD Congo, Chebeya a été tué par balles, lundi 5 avril 2010 vers 22H30 locales dans sa résidence de la commune de Mulekera par trois hommes armés et en tenue militaire. Le tribunal militaire de garnison de la ville de Béni a rend, samedi 17 avril 2010, son verdict dans le procès de l'assasinat de Patient Chebeya. Les deux principaux accusés de ce meurtre, à savoir, le sous-lieutenant Songa Safari et le sergent Paluku Selemani Ngwesese ont été condamnés à la peine capitale, tandis que le troisième prévenu, le capitaine Bisimwa, a été condamné à cinq ans de prison ferme pour "violation des consignes".

    14. KAMBALE MUSONIA 29 ans, Journaliste à Radio Communautaire de Lubero Sud, une radio associative émettant à Kirumba (à 140 kms de Goma, capitale de la province du Nord-Kivu), à l'est de la RDC. Kambale a été tué, mardi 21 juin 2011 vers 19h30, à quelques mètres de son domicile, par des hommes armés qui lui ont tiré trois balles à bout portant dans la poitrine.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu