Avertir le modérateur

arp

  • Vacance de pouvoir politique au Congo confirmée: Pourquoi et comment le surnommé Joseph Kabila n'est pas président de la République Démocratique du Congo!

    Vacance de pouvoir politique au Congo confirmée: Pourquoi et comment le surnommé Joseph Kabila n'est pas président de la République Démocratique du Congo!

    Très courageux, à la manière de James bond "007" Jean Kalama-Ilunga, le porte-parole de l'ARP est allé sous les tropiques, bravant tous les dangers, pièges et guet apens. Il a visité plusieurs pays africains et il est resté plusieurs jours en Afrique ! Depuis son retour en France, le porte-parole du Général Faustin Munene "Le tigre", Jean-Kalama Ilunga ne démord pas, le retour sur la terre de ses ancêtres a quadruplé son engagement dans la résistance contre la dictature totalitaire en République démocratique du Congo.

    Plus de 130 jours après la mascarade du 28 novembre 2011 qui a tenu lieu d'élections présidentielle et législative, l'échiquier politique de la RDC reste totalement illisible! Le cafouillage est total! Le peuple congolais est placé sous le joug du hasard! La classe politicienne congolaise engluée dans l'obscurantisme abject de la corruption active pilotée par l'imposteur surnommé Joseph Kabila a réduit la fonction politique au niveau d'une simple occasion d'ascension sociale, une simple occasion, pour ces zombis qui le suivent et lui obéissent au doigt et à l’œil, d'attraper un poste pour se remplir les poches au détriment de la qualité de vie de nos concitoyens qui vivotent, paradoxalement, sous le seuil de la pauvreté!

    Le 18 février 2009, le Général Didier Etumba (4ème à partir de la gauche), chef d'Etat-Major des Fardc, et le Général Aronda Nyakairima, Chef d'Ugandan Défense Force ainsi que quelques commandants Ougandais et Congolais entrain de danser "kazi huliyo tutumia muzei tumemaliza ". Photo Réveil-FM, archives

    De la vacance du pouvoir politique en République démocratique du Congo

    Plus de 130 jours après la mascarade du 28 novembre 2011qui a tenu lieu d'élections présidentielle et législative, la vacance de pouvoir politique en RDC est une évidence! Les institutions du peuple congolais sont toujours prises en otage par des gangsters aux cols blancs si bien que la conséquence logique de la tricherie, des fraudes massives, du hold up électoral voire, la preuve de nullité absolue de cette mascarade se traduit par l'incapacité notoire de ces aventuriers-tricheurs de dégager, pour des raisons obscures, un gouvernement crédible sinon un gouvernement fantoche tricoté et décoré des bric et des broc !

    En fait, pour cause des faux résultats de la CENI, l'usage de ces faux par la Cour Suprême composée des magistrats corrompus pour dire le droit et de tentative de conférer, indûment, la légitimité du pouvoir du peuple congolais à l'imposteur surnommé Joseph Kabila, cette mascarade vient de générer un chapelet de crises qui s'ajoutent aux crises enchevêtrées qui prévalent dans notre pays, qui complexifient toute démarche pour leur résolution et paralysent le pays!

    Défaillante, la classe politicienne congolaise, sans envergure, n'a pu adopter que l'attitude de l'autruche face à cette mascarade du 28 novembre 2011! Après avoir accepté, sans se poser des vraies questions, de jouer et de servir de décor à ce jeu de dupes, elle s'est rendue complice de l'hypothèque de toute crédibilité du processus qui a abouti, logiquement, à son annulation et à la vacance de pouvoir politique en République démocratique du Congo!

    La plupart de ces politiciens candidats ont reçu l'argent pour jouer le rôle d'adversaire à l'imposteur candidat n° 3!

    Par peur, les congolais, floués, désabusés, continuent à se laisser aveugler et enchainer dans le fatalisme qui les oblige à accepter l'inacceptable! A supporter l'insupportable!

    Toute la classe politicienne s'est disqualifiée par le comportement cocasse de tous ceux qui s'en prévalent par l'occupation illicite, illégale et illégitime des institutions politiques du peuple congolais comme des gangsters!

    A la lumière de ce qui précède, les congolais, avant tout, ont l'obligation de considérer, à juste titre et légitimement, que toutes les institutions politiques de la république sont vacantes et que, désormais, tous ceux qui s'en prévalent, à savoir: à la présidence de la république, au gouvernement, à l'Assemblée Nationale, la Cour suprême sont des escrocs qui ont fait usage du faux pour occuper illicitement les fonctions régaliennes! En conséquence et désormais, pour la résistance patriotique, tout acte d’État posé par ces escrocs qui ont pris en otage nos institutions est réputé nul et de nul effet! Ingeta!

    Le 1 novembre 2010, Mwando Nsimba ministre de Joseph Kabila arrive au Rwanda en hélicoptère. Photo Réveil FM, archives

    Il était attendu par James Kabarebe. Photo Réveil FM, archives

    Mwando Nsimba et James Kabarebe s'en vont au salon d'honneur. Photo Réveil FM, archives

    Interview de Mwando Nsimba pour dire le bien fondé de sa visite de courtoisie pour un pays agresseur du Congo. Photo Réveil FM , archives

    Les FARDC sont transformées en caricature des forces armées

    L'imposteur surnommé Joseph Kabila et ses complices, pris en flagrant délit de falsification de légitimation et de légitimité au pouvoir en RDC, se sont investis dans la surenchère sécuritaire à l'Est pour distraire les congolais, tromper les opinions et gagner du temps! Les criminels rwandais Nkundabatware et Bosco Ntangada ont toujours bénéficié de la protection et de la complicité active du surnommé Joseph Kabila, contre les FARDC, la RDC et le peuple congolais!

    Haute trahison du surnommé Joseph Kabila: cas de Nkundabatware

    Souvenez-vous qu'en 2004, le général Mbunza Mabe, qui se préparait à mettre un terme à l'incursion de Nkundabatware, sur ordre de Joseph Kabila, il était muté, sans délai, à 2000kms de là! Le criminel rwandais Nkundabatware et sa milice ont occupé le terrain pendant 5 ans, violant les femmes, créant, impunément, la mort et la désolation sur cette partie du territoire national!

    Souvenez-vous de la débâcle des FARDC en 2007 à Mushake au Nord Kivu, le surnommé Joseph Kabila y dépêcha son homme de main le criminel Gabriel Amisi dit tango fort, chef d’État-major de la force terrestre pour saboter l'offensive menée par l'ancien chef d’État-major général des FARDC, le général Dieudonné Kayembe, en donnant des contre ordres qui coûtèrent les vies des soldats congolais, tombés dans les embuscades de la milice rwandaise de Nkundabatware qui a récupéré une grande quantité d'armes! Acte de trahison avérée, constatée par la hiérarchie militaire, Amisi Tango Fort fut arrêté et amené, manu militari, à Kinshasa!

    Mais encore une fois, le traître Joseph Kabila ordonna sa libération et le réhabilita dans sa fonction de chef d'Etat-Major de la force terrestre!

    A l'Est, tous les officiers patriotes déterminés à en finir avec ce criminel rwandais étaient retirés de cette partie du territoire pour y être remplacés par les officiers pro Nkundabatware, c'est à dire par les rwandais tutsi infiltrés dans les FARDC!

    Après des multiples pantalonnades et la complicité active du surnommé Joseph Kabila, Nkundabatware fut retiré du jeu en République démocratique du Congo, non pour être arrêté mais se faire oublier au Rwanda, son pays afin d'y jouir de l'impunité, le Rwanda n'étant pas signataire du statut de Rome qui régit cette cour pénale internationale!

    Haute trahison du surnommé Joseph Kabila: cas de Bosco Ntangada

    Pour conserver le territoire de Masisi sous le contrôle de la milice de Nkundabatware, traitreusement, l'imposteur Joseph Kabila décida, seul avec la complicité du pouvoir rwandais de l'incursion sur le territoire congolais des milliers des soldats rwandais dont une partie était infiltrée dans cette milice qui a été transformée, du jour au lendemain, en militaires des FARDC après avoir endossé l'uniforme! Le criminel rwandais Bosco Ntangada était nommé commandant FARDC des opérations au Nord Kivu par son complice Joseph Kabila! Depuis, cette zone de non droit était transformée en dépendance du Rwanda: trafics illicites de tout genre, expulsions des populations congolaises, installations des populations rwandaises tutsi, des viols, des exactions, des crimes....

    La saga Bosco Ntangada est une autre pantalonnade pour tromper le peuple congolais et le distraire! Les nombreuses pressions sur l'imposteur surnommé Joseph Kabila concernant la livraison de Bosco Ntangada à la CPI , ont poussé ces escrocs à monter ce scénario idiot de rébellion pour permettre à ce criminel de se replier chez lui au Rwanda afin de jouir de l'impunité comme Nkundabatware! Tous les congolais peuvent constater que les prisons sont remplies d'officiers congolais arrêtés arbitrairement et pour des accusations fallacieuses, souvent de tentative de coup d'Etat!

    Mais, il n' y a pas de rwandais tutsi dans les prisons en RDC, bien qu'ils commettent des délits criminels, viols et autres! Les congolais y croupissent depuis des années sans jugement! L'imposteur surnommé Joseph Kabila a placé à la tête de la justice militaire un rwandais tutsi Bivegete!

    De toutes les façons, ne nous voilons pas la face, toutes les décisions pour les Forces armées congolaises FARDC se prennent à Kigali au Rwanda! Les officiers et les soldats congolais sont humiliés et neutralisés!!

    IL y a, d'ailleurs, un coup monté en cours avec la complicité de la MONUSCO, sous prétexte, qu'ils pourchassent les miliciens rwandais du FDLR qui ne sont plus opérationnels et la LRA pour justifier la présence des armées rwandaise et ougandaise sur le territoire congolais, la vraie raison est l'extermination programmée des résistants patriotes congolais maï-maï à l'Est de la RDC!

    La direction opérationnelle des services congolais de sécurité(police politique au service de l'imposteur: ANR et police nationale) est pilotée à partir de l'ambassade du Rwanda au Congo Brazzaville! Les douanes, la police des frontières, …. sont sous contrôle des dirigeants rwandais au travers leurs suppôts infiltrés dans les rouages institutionnels congolais!

    Le criminel génocidaire rwandais en RDC Paul Kagame veut Kengo wa Dondo comme 1er ministre du gouvernement fantoche et ça sera échec et mat contre le peuple congolais!

    Pour le Kongo, la résistance patriotique est en alerte maximum! Ingeta!

    Pourquoi et comment le surnommé Joseph Kabila n'est pas président de la République Démocratique du Congo

    Depuis le 06 Décembre 2011, sur la forme comme sur le fond, le surnommé Joseph Kabila n'est pas président de la République Démocratique du Congo!

    N'en déplaisent aux ennemis du peuple congolais qui font des pieds et mains pour tromper les opinions en apportant leurs appuis en s'affichant piteusement au côté de l'imposteur!

    D'aucun s'interroge pourquoi et comment le surnommé Joseph Kabila n'est pas président de la République Démocratique du Congo?

    1. Au delà du fait qu'il est coupable avéré des crimes qu'il a commis lui-même et bien d'autres qu'il a commandités, nous rappelons notamment:

    - Sa complicité active sur l'assassinat de Mzée Laurent Désiré Kabila à laquelle il doit répondre! De même, de sa relation proche avec Rashidi, assassiné juste après l'acte odieux pour l'empêcher de parler, cette relation qui n'a jamais été évoquée pendant le procès!

    - L'assassinat d'Armand Tungulu Mudiandambu qu'il a abattu à bout portant, au lieu de le traduire en justice, parce qu'il a jeté une pierre sur son cortège.

    - L'assassinat de Floribert Chebeya Bahizire et Fidèle Bazana qu'il a commandité personnellement.

    - La liste n'est pas exhaustive mais, avec d'autres assassinats à charge du surnommé Joseph Kabila, tous les signes probants montrent que ce dernier présente toutes les caractéristiques de psychopathe!...

    Le surnommé Joseph Kabila est coupable de forfaiture et haute trahison!

    A ce titre, la résistance a considéré et considère comme juridiquement nulle sa candidature à la mascarade du 28 novembre 2011!

    Toutes les institutions étant prises en otage et exclusivement au service de l'imposteur, aucune institution ne lui est opposable pour faire justice ni appliquer la loi contre lui au nom du peuple congolais!

    Le peuple congolais doit imposer lui-même son droit par la libération des institutions !

    2. Le surnommé Joseph Kabila est coupable de tricherie, des fraudes massives avérées qui imposent de considérer l'annulation totale du processus qui a abouti à la mascarade du 28 novembre 2011:

    - Délibérément, le surnommé Joseph Kabila et ses complices ont occulté le fait que toute élection, pour être crédible, impose qu'il y ait eu, en amont, le recensement des populations en vue de disposer des données statistiques correctes sur lesquelles on peut tabler!Le dernier recensement était réalisé en 1984!

    - Délibérément, le surnommé Joseph Kabila et ses complices, pour entretenir le flou et le désordre structurel, n'ont pas, pendant 5 ans de mandat, produit les cartes d'identité nationale qui servent à identifier les personnes!

    - Délibérément, le surnommé Joseph Kabila et ses complices ont opéré des tripatouillages scandaleux sur la Constitution, les listes électorales et les cartes d'électeurs! Des noms fictifs, de nombreux doublons sur ces listes, des cartes d'électeurs distribués aux enfants mineurs(5, 6,7,8 ans etc), le serveur invisible.

    - Délibérément, le surnommé Joseph Kabila et ses complices ont introduit frauduleusement des millions de bulletins de vote pré-remplis à l'étranger en faveur du candidat n°3, le surnommé Joseph Kabila pour des bureaux de vote fictifs!

    A l'unanimité, les observateurs présents ont conclu dans leurs rapports respectifs l'évidence des fraudes massives orchestrées par le surnommé Joseph Kabila et ses complices qui ôte toute crédibilité à ce processus!

    La mascarade qui a tenu lieu d'élections présidentielle et législative du 28 novembre 2011, n'a pas le pouvoir ni la légitimité de conférer le pouvoir à la magistrature suprême en RDC! En conséquence, il est logique de conclure et de déclarer la vacance du pouvoir politique en République démocratique du Congo!

    Voilà pourquoi et comment l'imposteur surnommé Joseph Kabila n'est pas président de la République Démocratique du Congo! La liste n'est pas exhaustive! Ingeta!

    Seule la résistance patriotique constitue l'espoir du changement

    Aujourd'hui, par des mensonges, bourrages de crânes, exactions, intimidations, la corruption active, crimes, menaces de mort en vue de jeter un voile sur les fraudes massives, le hold up du pouvoir du peuple... , l'exercice illicite, illégal et illégitime du pouvoir totalitaire et dictatorial du surnommé Joseph Kabila est en phase de banalisation délibérée pour donner l'impression de vivre une situation normale!

    Toutes les institutions sont caporalisées et au service de l'imposteur! En conséquence, la soit-disant majorité ou opposition parlementaire ayant démontré qu'elle n'est qu'un conglomérat de jouisseurs issus de la mascarade du 28 novembre 2O11, seule la résistance patriotique constitue, aujourd'hui, l'espoir du vrai changement pour le peuple congolais! Seule la résistance patriotique est en mesure et outillée, sous toutes les formes, pour réaliser la libération effective des institutions du peuple congolais prises en otage en chassant du pouvoir, par la force, ces escrocs cités ci-haut en les capturant plutôt vivants, c'est encore mieux! Le mouvement de la résistance patriotique n'est pas essoufflé comme le souhaitent désespérément l'imposteur et ses complices! Les résistants patriotes combattants sont partout mobilisés pour le Kongo!

    Rejoindre l'action de la résistance est un acte patriotique pour chaque congolais! Ingeta!

    ARP- Front Civil Patriotique de Résistance Populaire

    Aujourd'hui, La Résistance patriotique est la seule alternative crédible capable d'apporter le changement susceptible de déclencher un nouveau départ désiré par tous les congolais! Aujourd'hui, cette crise n'est plus l'affaire de pouvoir ni d'une personne, c'est l'affaire du Kongo! La lecture de l'échiquier politique en République démocratique du Congo présente 2 camps en présence, parmi lesquels chaque congolais ou congolaise doit faire un choix clair:

    1. Le camp de la Résistance patriotique: camp du peuple congolais, le camp porteur d'avenir, d'espoir et d'espérance, le camp du changement.

    2. Le camp de l'imposture du surnommé Joseph Kabila: camp de la tricherie, de la haute trahison, des mensonges, de l'usurpation, de la prédation, de l'injustice, de l'ignominie, des criminels, le camp de l'inertie.

    Tout congolais ou congolaise doit se déterminer pour un camp ou l'autre parce qu'il n'y a pas de milieu! Ingeta!

    Ceux qui ont choisi d'aller s'empêtrer dans les institutions prises en otage, notamment le parlement ont choisi leur camp, celui de l'imposture, de la haute trahison!

    C'est pour cela, par ailleurs, que nous adressons un appel solennel au grand Résistant-Patriote-combattant Etienne Tshisekedi Wa Mulumba pour lui dire qu'il a accompli sa part de résistance pour le Kongo et le peuple congolais qui s'en souviendra toujours!

    Le temps est venu, de transmettre le flambeau de la lutte pour le Kongo à la Résistance patriotique qui se met en place pour l'assaut final! L' Armée de Résistance Populaire ARP, fer de lance de la Résistance patriotique, avec le camarade Benoît Faustin Munene, ouvre un espace où chaque congolais et congolaise, peut participer, d'une façon ou d'une autre, à la lutte pour la libération des institutions politiques du peuple congolais prises en otage: ARP- Front Civil Patriotique de résistance populaire!

    Pour encadrer l'action civile et politique de résistance patriotique en République démocratique du Congo, tous les congolais, homme, femme, jeune, adolescent patriote engagés pour le Kongo, de l'intérieur comme de l'extérieur, peuvent agir pour le Kongo à tous les niveaux dans le cadre de l'ARP-Front Civil Patriotique de Résistance Populaire.

    Par conséquent, pour répondre à la demande croissante de nos compatriotes qui sont déterminés à participer activement à la lutte patriotique de libération de notre patrie, étudiants, élèves, enseignants, médecins, infirmiers, commerçants, ouvriers, fonctionnaires, employés, chômeurs, artistes, syndicalistes, sportifs, religieux, prêtres, pasteurs, chauffeurs, pousse-pousseurs, pêcheurs, paysans, cultivateurs … congolais de l'intérieur comme de l'extérieur sont appelés à rejoindre l'ARP-Front Civil de Résistance populaire en s'organisant à la base dans les Comités locaux de résistance populaire (rue, quartier, commune, district)! Ingeta!

    Pour le Kongo, la victoire est certaine! Par la Résistance patriotique, le Kongo reste un et indivisible! Toute personne qui respecte le peuple congolais et la République démocratique du Congo, la Résistance patriotique la respectera! Mais toute personne qui ne respecte pas le peuple congolais ni la République démocratique du Congo, la Résistance patriotique ne la respectera pas! Elle va l'humilier! Ingeta! Ingeta!

    Jean Kalama-Ilunga, Porte parole de l'ARP

  • L'ARP marque à la culotte le régime usurpateur et occupant de Kinshasa...Jean Kalama-Ilunga revient du front !

    L'ARP marque à la culotte le régime usurpateur et occupant de Kinshasa...Jean Kalama-Ilunga revient du front !

    Une oligarchie mafieuse a pris en otage les institutions de la République démocratique du Congo. Après son hold-up électoral, Joseph Kabila et ses mammouths joséphistes repus, espèrent diriger le Congo par défi, contre la volonté du souverain primaire:le peuple congolais. L'ARP vient de marquer des points décisifs sur l'avenir de la République démocratique du Congo. Jean Kalama Ilunga de l'ARP du Général Faustin Munene vient de rentrer d'une tournée africaine. L'ARP vient de démentir l'adage des usurpateurs, fraudeurs et tricheurs au pouvoir à Kinshasa qui nous râbachent que les Résistants-Patriotes-Combattants Congolais de l'Etranger ne fustigent le régime totalitaire qu'à 8000 km. Et l'ARP prouve à la face du monde qu'il n'y aura pas de négociation avec des imposteurs, prédateurs et usurpateurs. N'en déplaisent aux souteneurs d'un régime odieux au Congo-Kinshasa. Le néo-esclavagiste Louis Michel étant interdit de montrer sa tronche en République démocratique du Congo par des Résistants-Patriotes-Combattants Congolais, le marionnettiste a dépêché son homme de main Didier Reynders pour aller légitimer un pouvoir aux abois.

    Le Général Faustin Munene "Le Tigre" avec Jean-Kalama Ilunga, son porte-parole (à gauche), sous les tropiques.

    Le voyage de Didier Reynders, ministre belge des Affaires étrangères qui est allé à Kinshasa pour légitimer une dictature totaliraire alors même l'Union européenne vient de publier un rapport acerbe contre le pouvoir que soutient les politicailleurs francophones belges très complaisants et compromis. Le Congo étant leur vache à lait, les Belges francophones vont en République démocratique du Congo pour revenir avec des valises à billets. Ils n'ont aucun respect pour les Congolais et la Résistance congolaise n'a aucun respect pour ces corrompus belges. Les Résistants-Patriotes-Combattants ne laisseront à la Belgique de décider sur le destin d'un grand pays et un grand peuple. L'ARP est, effectivement, en position martiale pour protéger les populations civiles congolaises, pour en finir avec les violations banalisées des droits de l'homme et donner la chance au processus pour une paix durable celle indissociable d'une justice juste! Joseph Kabila et ses complices ont ordonné le désarmement des militaires congolais, impayés depuis plusieurs mois! Les officiers congolais sont humiliés! Les mercenaires rwandais, ougandais sont infiltrés et occupent des positions stratégiques voire ils tuent impunément les congolais! Les actions militaires et de sécurité sont pilotées de Kigali où se trouve le véritable état major général! Inacceptable! Nombreux officiers généraux et supérieurs sont sans fonction et tournent les pouces pour passer le temps et calmer la colère patriotique! Qu'ils sachent que nous ne sommes pas leurs ennemis et comprenons!"

    Réveil FM International: Ingeta! Jean Kalama-Ilunga, vous venez de rentrer d'une grande tournée sur le continent africain et sur le front de la résistance populaire en RDC et vous avez rencontré le général Benoît Faustin Munene leader de l'Armée de Résistance populaire ARP! Vous venez de donner un cinglant démenti à toutes ces mauvaises langues qui disent que vous faites la grande gueule à l'extérieur tandis que le surnommé Joseph Kabila se pavane toujours au pouvoir! Pouvez-vous nous en dire plus?

    Jean Kalama-Ilunga: L'information est exacte! Je reviens, effectivement, d'un voyage marathon, pour l'ARP, sur le continent africain et sur le front de la résistance patriotique en RDC où j'ai, effectivement rencontré les camarades, en position d'assaut final et, plus que jamais, déterminés à en découdre avec l'imposteur, tout de suite! J'ai rencontré le camarade Benoît Faustin Munene avec qui nous avons évoqué l'état des lieux politique déplorable consécutif à la mascarade du 28 novembre 2011qui a tenu lieu d'élections présidentielle et législative en RDC! Nous avons constaté la vacance de pouvoir politique en dépit des démonstrations pitoyables de mise en place d'un gouvernement fantoche au service d'un président illégitime et illégal qui détient en otage les institutions de la république! Nous avons tablé sur la planification de l'action de la résistance patriotique et défini les priorités politiques, diplomatiques et tout ce qu'il faut pour le pilotage de la prise de pouvoir par la résistance!

    Réveil FM International: Par vacance de pouvoir, devons-nous entendre que le pouvoir politique en RDC est inoccupé ? Quel regard portez-vous sur l'action de la MONUSCO en RDC et ne craignez-vous pas que cette institution des Nations Unies s'interpose à l'action de l'ARP?

    Jean Kalama-Ilunga: Il y a, effectivement, vacance de pouvoir en RDC! En fait, ni la mascarade du 28 novembre 2011 qui a tenu lieu d'élections présidentielle et législative organisées par la controversée CENI (commission électorale nationale dite indépendante) ni la fameuse cour suprême composée des magistrats corrompus qui ont disqualifié cette cour dite suprême en disant le droit sur base des faux résultats de la CENI, ne disposaient d'aucune légitimité pour conférer le pouvoir du peuple congolais à qui ce soit! En conséquence, le surnommé Joseph Kabila n'est pas président de la République Démocratique du Congo, il est tout simplement un imposteur, un usurpateur, auteur de banditisme et du hold up électoral qui tente de continuer à exercer indument le pouvoir! L'incapacité flagrante d'accorder les violons pour former un gouvernement crédible est la conséquence logique de ce hold up électoral! Les politiciens s'entremêlent les lacets pour glaner un poste au gouvernement fantoche en gestation! Un spectacle déplorable qui tire notre pays vers le bas! La formation de ce conglomérat de bric et de broc pour tenir lieu de membres de gouvernement sans projet cohérent de gouvernement est le boulet qui va précipiter la noyade de ce système illégal et illégitime!

    Quant à la MONUSCO (Mission des Nations Unies pour la stabilisation du Congo), sa mission en RDC bat de l'aile pour cause de connivence avec l'imposture notamment de son implication avérée dans les actions de fraudes massives, tricheries électorales du 28 novembre 2011! La MONUSCO qui a cautionné et reconnu le faux et l'usage du faux n'est tout simplement plus crédible et elle est considérée, de plus en plus, par les congolais comme une force d'occupation au service de l'imposteur Joseph Kabila qui exerce indument le pouvoir d'Etat! Monsieur Roger Meece, chef de la MONUSCO, entretient des relations ambigües avec les bandits et criminels qui ont pris en otage les institutions de la république! A ce titre, nous demanderons au Secrétaire général des Nations Unies de rappeler ce monsieur et d'accélérer le retrait des forces de l'ONU de la RDC qui y font de la sinécure!

    La MONUSCO n'a pas le droit d'imposer quoi que ce soit pour empêcher l'ARP et les forces de la résistance patriotique d'agir en vue de la libération de nos institutions prises en otage par la mise hors d'état de nuire du psychopathe criminel marionnette nous imposé à la tête de l'Etat!

    Réveil FM International : Quelle est la position de l'ARP au regard de l'opération dite ''Paix parfaite'' engagée par les ''FARDC'', les armées rwandaise et ougandaise soutenues par les forces de la MONUSCO contre les fantômes du FDLR des hutu rwandais?

    Jean Kalama-Ilunga: ''Paix parfaite'', c'est tout simplement ridicule lorsque ce sont les incendiaires qui se font passer pour des pompiers au travers d'effets d'annonce de ce genre: Umoja wetu, Kimia 1, Kimia 2, etc...! Des slogans rocambolesques, vides de sens, servant à tromper et à distraire les opinions! Effectivement, à l'Est de la RDC, les armées du Rwanda, de l'Ouganda et les ''FARDC'' (plutôt des rwandais vêtus en FARDC avec à la tête le criminel rwandais Bosco Ntangada) soutenues par la MONUSCO, sous le prétexte fallacieux de traque du mouvement hutu rwandais FDLR qui, depuis longtemps, y est inexistant voire n'est plus opérationnel, se sont lancées, en réalité, dans une campagne d'extermination délibérée des résistants-patriotes-combattants congolais maï-maï ! ''Paix parfaite'' n' est qu'un voile pervers pour couvrir les crimes de guerre qui s'opèrent à l'Est de la RDC par ces armées étrangères du Rwanda, de l'Ouganda soutenu par la MONUSCO contre le peuple congolais en état de légitime défense par l'action de la résistance patriotique de la RDC!

    En tout état de cause, l'ARP agit et agira dans le sens de mise en échec du plan diabolique et cynique contre le peuple congolais et la RDC qui est toujours dans le collimateur des auteurs du plan machiavélique de balkanisation de notre pays!

    Jean Kalama-Ilunga, porte parole de l'ARP au front de la résistance

    Réveil FM International: Vous avez osé fouler vos pieds là où votre tête est recherchée et mise à prix par le régime fantoche du surnommé Joseph Kabila! Etait- ce par défis ou pour narguer le pouvoir! Quelle leçon avez-vous tiré?

    Jean Kalama-Ilunga: Ce n'était ni par défis ni pour narguer ces irresponsables tricheurs qui ont pris nos institutions en otage! A quoi bon? La RDC n'est pas la propriété privée du surnommé Joseph Kabila ni de ses complices, j'ai, par conséquent, le droit d'y aller et d'y circuler comme je veux et quand je veux en dépit du climat dangereux installé délibérément par l'imposteur et ses complices pour intimider les congolais! Aujourd'hui, l'ARP est partout! De toutes les façons, le surnommé Joseph Kabila a la trouille, il a peur parce qu'il sait pertinemment bien que notre action ira jusqu'à sa capture, ou tout simplement à sa mise hors d'état de nuire au peuple congolais et à la démocratie, notre action ira jusqu'à mettre, définitivement, un terme à la dictature et au totalitarisme par la libération totale de nos institutions!

    Après une observation minutieuse du terrain, la stratégie de terre brûlée préparée pour Kinshasa par Joseph Kabila et ses complices dans le cas où il sera contraint de quitter le pouvoir, est une réalité qui risque de provoquer la déstabilisation de nos voisins si on ne démantèle pas à temps les dispositifs criminels que ce dernier et ses complices ont mis en place pour réduire Kinshasa et les alentours en poussière comme il l'avait déjà promis! L'ARP est, effectivement, en position martiale pour protéger les populations civiles congolaises, pour en finir avec les violations banalisées des droits de l'homme et donner la chance au processus pour une paix durable celle indissociable d'une justice juste! Joseph Kabila et ses complices ont ordonné le désarmement des militaires congolais, impayés depuis plusieurs mois! Les officiers congolais sont humiliés!

    Les mercenaires rwandais, ougandais sont infiltrés et occupent des positions stratégiques voire ils tuent impunément les congolais! Les actions militaires et de sécurité sont pilotées de Kigali où se trouve le véritable état major général! Inacceptable! Nombreux officiers généraux et supérieurs sont sans fonction et tournent les pouces pour passer le temps et calmer la colère patriotique! Qu'ils sachent que nous ne sommes pas leurs ennemis et comprenons!

    Réveil FM International: quel regard portez-vous sur les personnages qui font des pieds et des mains pour soutenir et imposer l'imposture au peuple congolais notamment quelques belges connus de la bande wallonne à Louis Michel dont les plus connus occupent les fonctions importantes au gouvernement belge? Comme Didier Reynders qui s'entêtent à se rendre en RDC malgré les protestations des Congolais soit-disant pour aider le peuple congolais?

    Jean Kalama-Ilunga: Vous savez aussi bien que moi que, pour s'attirer quelques sympathies, la corruption active constitue la base du mode opératoire du régime pourri de Kinshasa! Effectivement, tous ces personnages qui font des va-et-vient à Kinshasa, en l'occurrence les belges wallons de la bande à Louis Michel "Big Loulou" sont des corrompus, soient-ils membres du gouvernement belge tel Didier Reynders et tous les autres! A défaut de ramper aux pieds de l'usurpateur Joseph Kabila, ces individus qui démontrent du manque flagrant de respect envers le peuple congolais, y vont, chaque fois, pour faire, piteusement, de ronds de jambe devant l'imposteur pour lui soutirer des sous provenant du détournement des fonds publics congolais, nous rappelant la fable de Jean de Lafontaine, le corbeau et le renard!

    Il y vont pour faire croire au monde d'un semblant de ''fréquentabilité'' et de ''crédibilité'' de l'usurpateur Joseph Kabila du fait de leur présence en tant que ''blanc'' dans ''ce pays de nègres''!

    Ils s'investissent, moyennant corruption, pour faire l'apologie des tricheries, des fraudes massives, de l'illégalité, de l 'illégitimité, de la dictature, du totalitarisme en RDC décriés par le peuple congolais en vue tromper les opinions et de falsifier la vérité! Tous ces individus ne sont plus crédibles du tout et ne mérite absolument ni la confiance du peuple conglais ni son respect!

    Ils sont la honte de leur pays respectif parce qu'ils mentent et ne disent pas la vérité sur la réalité en RDC selon laquelle il y a vacance de pouvoir et que Joseph Kabila n'est qu'un imposteur, un usurpateur doublé d'un pychopathe dangereux qui tue froidement sans vergogne! Ils sont les ennemis du peuple congolais qu'il faut combattre et ne jamais leur tourner le dos ni se laisser distraire! Ingeta! A ce titre, la résistance patriotique recommande au secrétaire général de l'organisation internationale de la Francophonie de délocaliser le prochain sommet de la francophonie prévue en octobre prochain à Kinshasa, pendant qu'il est encore temps, pour un autre pays africain comme le Sénégal qui vient de donner la preuve de maturité démocratique dont nous en sommes fiers!

    Réveil FM International: : Pour finir, quel sens donnez-vous aux arrestations et interpellations des Résistants-Patriotes-Combattants congolais en Afrique du Sud, en Belgique, en France qui ressemblent à de l'acharnement?

    Jean Kalama-Ilunga: S'agissant des arrestations et interpellations des résistants-patriotes-combattants congolais, je tiens à rappeler:

    •qu'ils sont résistants parce qu'ils rejettent le système odieux, criminel, prédateur qui a pris en otage les institutions de la république;

    •qu'ils sont patriotes parce qu'ils aiment profondément leur pays, la République Démocratique du Congo qu'ils ne trahiront jamais;

    •qu'ils sont combattants parce qu'ils sont au front de la lutte

    Pour le Congo, les Résistants-Patriotes-Combattants Congolais sont disséminés partout dans le monde, ils sont ingénieurs, chercheurs, techniciens, enseignants, médecins, infirmiers, avocats, sportifs, religieux, ouvriers, employés, chefs d'entreprise, étudiants, élèves, artistes, parents, grands parents, commerçants, pilotes....sauf voyous!

    Ces arrestations et interpellations confirment la thèse d'un grand complot ourdi contre la résistance patriotique de la République Démocratique du Congo! Ces actions d'intimidation dans certains pays, notamment, ceux cités précédemment, sont l'oeuvre de quelques individus, identifiés, au service de l'imposteur Joseph Kabila. Soyez certain qu'ils ont reçu de l'argent de corruption et utilise abusivement et indument les institutions publiques telle la police de leur pays respectif pour chercher à nuire aux résistants-patriotes- combattants congolais! En Afrique du Sud, par exemple, un commissaire de police a avoué, dernièrement, avoir reçu de l'argent de l'ambassadeur congolais pour mener une action punitive contre les résistants-patriotes-combattants congolais y résidant! En Belgique, la bande à Louis Michel s'ingénie à fomenter des motifs fallacieux pour régler les comptes aux Résistants-Patriotes-Combattants Congolais y résidant qui se sont matérialisés par des rapts des congolais avec des méthodes dignes des successeurs de la sinistre gestapo avec des insultes racistes et des expulsions! En France, arrêter ou interpeller les têtes d'affiche des résistants-patriotes- combattants congolais y résidant avec pour motif d'avoir passé à tabac le pseudo-président du sénat congolais, malheureux candidat à la mascarade du 28 novembre 2011 qui a tenu lieu d'élection présidentielle, candidat premier ministre du gouvernement fantoche en gestation à savoir le collabo Kengo wa Dondo, est à classer comme problématique à l'usage des nigauds! N'en déplaisent aux danseurs de djalelo qui se sont délectés, en désespoir de cause, de la nouvelle de ces rapts des résistants-patriotes-combattants congolais, la France comme la Belgique étant des Etats de droit, les Résistants-Patriotes-Combattants Congolais sont libres et déterminés à bouger le monde pour le Congo, à battre les pavés du monde entier pour faire entendre la voix du peuple congolais, en scandant à l'unisson'' Kabila dégage!'' et il doit partir! Ingeta!

  • Encore une ième mensonge des Josephistes usurpateurs et fraudeurs : La mort du Général Faustin Munene à Brazzaville !

    Encore une ième mensonge des Josephistes usurpateurs et fraudeurs : La mort du Général Faustin Munene à Brazzaville !

    Jean Kalama Ilunga, l'ARP de Faustin Munene n'a pas encore dit son dernier mot !

    "L'ARP, est une Armée de Résistance Populaire. Le Général Faustin Munene n'est pas un homme seul. Je parle quotidienne avec lui, plusieurs fois par jour. Je crois que les drapeaux sont en berne au Congo-Brazzaville endeuillé après les explosions meurtrières de dimanche à Brazzaville, en peuple bantou nous devons respecter de nos frères et soeurs touchés par le deuil. Des Joséphistes qui profitent du deuil du Congo-Brazzaville pour propager la fausse nouvelle sur la mort du Général Faustin Munene, sont immoraux et ils ne sont pas à leur première tentative, ils ont déjà le camarade Faustin plusieurs fois, mais c'est nous qui les tenons ! Nous les capturons un à un, ils n'auront pas la chance de traverser le fleuve Congo à pieds comme lors de la fuite Mobutu en 1997" déclare Jean-Kalama Ilunga. Le déminage du dépôt où se sont produites les explosions n'avait pas encore débuté mercredi, empêchant les secours d'accéder au site.

    Jean-Kalama Ilunga, le Porte-Parole de l'ARP parle quotidiennement avec le Général Faustin Munene. Faut-il conclure avec l' agitation des Joséphistes que Kinshasa se cache derrière ce qui est arrivé au pays frère le Congo-Brazzaville ? Si tel était le cas, la République démocratique du Congo deviendrait un Etat-voyou voire terroriste avec ce que cela comporte comme conséquence. La sérénité du président Denis Sassou N'guesso contraste avec l'agitation des Joséphistes-usurpateurs au Congo-Kinshasa. De toutes les manières, le Congo-Brazzaville aidé par le service de renseignement militaire Congolais (Brazza) s’active pour connaître les raisons réelles de l’explosion de minutions de cette caserne militaire à MPILA. 4 explosions et une cinquième a attirée l’attention de l’unité Spéciale Congolaise d’armement. Au delà de dégâts matériels indescriptibles, les blessés graves sont comptabilisés et on dénombrerait, plus de 1500 blessés et 200 morts. Cette unité hautement qualifiée est secondée par la DGSE service de renseignement militaire Français, la Direction générale de la sécurité extérieure, couramment connue sous le sigle DGSE, est le service de renseignement extérieur de la France. La DGSE est placée sous l’autorité du ministre de la défense français et est dirigée depuis le 10 octobre 2008 par Erard Corbin de Mangoux pour connaître s’il y a eu sabotage ou attentat contre la sûreté de l’état Congolais.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu