Avertir le modérateur

apes

  • Madame Corina Casanova, Chancellière de la Confédération suisse s'entretient avec des journalistes de la presse étrangère ! Ière Partie

    Madame Corina Casanova, Chancellière de la Confédération suisse s'entretient avec des journalistes de la presse étrangère ! Ière Partie

    "Ce sont les démocrates qui font les démocraties, c'est le citoyen qui fait la république" écrivait Georges Bernanos. Les citoyens ont droit à l'information. Le mercredi 13 juin, Madame Corina Casanova Chancellière de la Confédération suisse a passé une journée avec des journalistes de la presse étrangère, répondant à toutes les questions possibles.

    Madame Corina Casanova, Chancellière de la Confédération suisse. Photo Réveil FM

    La Chancellerie fédérale suisse fournit des services au Conseil fédéral, à l’administration fédérale et à la population. Son offre est adaptée en permanence aux nouveaux défis et aux nouveaux besoins.

    Freddy Mulongo et Madame Corina Casanova, Chancellière de la Confédération suisse. Photo Réveil FM

    Les citoyennes et les citoyens ont droit à une information rapide et exhaustive. La Chancellerie fédérale coordonne la communication de la Confédération et veille au plurilinguisme de l’administration fédérale vis-à-vis du public. L’actuelle chancelière de la Confédération, Corina Casanova, dirige depuis 2008 la Chancellerie fédérale – qui compte quelque 250 personnes – au même titre qu’un conseiller fédéral dirige son département.

     


    Visite du Palais fédéral du Lohn, reportage-photos !

    Le Palais fédéral est à la fois le siège du Conseil fédéral (gouvernement) et de l'Assemblée fédérale (parlement) suisse (Conseil national et Conseil des États). Il domine la place Fédérale de Berne. Depuis 1848, Berne est la ville fédérale. Photo Réveil FM

    Madame Corina Casanova, la chancellière de la Confédération suisse monte dans le car avec des journalistes. Photo Réveil FM

    Vue magnifique de vaches et du train qui va dans le sens contraire que le car. Photo Réveil FM

    Panneau d'explication de la résidence fédérale Lohn. Photo Réveil FM

    Madame Casanova, la chancellière donnant des explications aux journalistes dans le jardin du Lohn. Photo Réveil FM

    Une seconde équipe des journalistes conduite par Monsieur George Gebex. Photo Réveil FM

    Vue parielle de l'entrée du Palais fédéral Lohn. Photo Réveil FM

    Le «Lohn» est une demeure luxueuse construite en 1782/83 pour les dix membres de la famille patricienne bernoise de Beat Emanuel et Marie Charlotte von Tscharner. Helene Welti-Kammerer, sa dernière propriétaire, l'offrit à la Confédération en 1942 en mémoire de son beau-père, le conseiller fédéral Emil Welti. Photo Réveil FM

    Aujourd'hui, le Conseil fédéral l'utilise pour y recevoir ses hôtes. Il y a accueilli de nombreux chef d'Etat et autres invités officiels, notamment des personnalités telles que le premier ministre britannique en temps de guerre Winston Churchill, le président français François Mitterrand et le président polonais Lech Walesa. La reine Elisabeth et le prince Philippe d'Angleterre y ont également séjourné, de même que la majeure partie des couples royaux européens. Photo Réveil FM

    La Maison de Watteville, dans la vieille ville de Berne, et le domaine du Lohn, à Kehrsatz, font partie des bâtiments historiques appartenant à la Confédération. Les deux résidences du Conseil fédéral ont été léguées à la Confédération par des bienfaiteurs. A certaines dates, elles sont ouvertes au public. Photo Réveil FM

    Les journalistes arrivent au perron de la résidence fédérale Lohn. Photo Réveil FM

    Jean Musy, vice-président de l'APES et rédacteur en chef de Radio zones 93.8FM remercie la Chancellière pour l'accueil. Photo Réveil FM

    Freddy Mulongo au Palais fédéral Lohn. Photo Réveil FM

    La table est prête ! Photo Réveil FM

    Le service de restauration est à volonté. Photo Réveil FM

    La table est très fleurie, on ne peut s'empêcher de prendre des clichés. Photo Réveil FM

    Madame Corina Casanova, et Freddy Mulongo. Photo Réveil FM

    Freddy Mulongo. Photo Réveil FM

    Madame Corina Casanova et Freddy Mulongo. Photo Réveil FM

    Photo de famille des journalistes sur le perron de la résidence fédérale. Photo Réveil FM

    C'est l'heure de se quitter, de retourner à la gare pour le train. Photo Réveil FM

    Le vice-chancelier André Simonazzi et porte-parole de la Chancellerie répond aux questions de Freddy Mulongo. Photo Réveil FM

    Porte-parole du Conseil fédéral, le vice-chancelier André Simonazzi informe les médias et le public après les séances hebdomadaires du Conseil fédéral. La Chancellerie fédérale veille sur les droits politiques: Elections, votations, demandes de référendum, initiatives, pétitions : il n’y a guère d’Etats souverains qui offrent au peuple des moyens de participation aussi élaborés. La Chancellerie fédérale coordonne par ailleurs l’introduction du vote électronique.

    Au service du gouvernement, de l’administration fédérale et de la population, la Chancellerie fédérale a pour souci constant d’adapter ses prestations aux besoins.

    L'histoire de la Chancellerie fédérale Service d'état-major du Conseil fédéral, elle est la plus ancienne institution administrative de la Confédération: elle a 45 ans de plus que l'État fédéral moderne. C'est à Napoléon Bonaparte que la Chancellerie doit son statut d'organe fédéral permanent.

    La Chancellerie de la Confédération suisse fête 2003 ses deux siècles d’existence. Service d’état-major du Conseil fédéral, elle est la plus ancienne institution administrative de la Confédération : elle a 45 ans de plus que l’État fédéral moderne. C’est à Napoléon Bonaparte que la chancellerie doit son statut d’organe fédéral permanent.

    La Chancellerie fédérale existe depuis 1803. Cette institution est donc plus ancienne que l’État fédéral qui remonte à 1848. Avant la fondation de ce dernier, le chancelier et le secrétaire d’État étaient à peu près les seules personnes au service permanent de la Confédération. Avec la fondation de l’État fédéral, la chancellerie perdit d’abord de son importance. Elle devint un service administratif du Conseil fédéral et du Parlement, chargé de rédiger les procès-verbaux de leurs séances. Elle publiait en outre les textes de loi et la Feuille fédérale, représentait une première en termes de relations publiques.

    * Conseiller et assister le Conseil fédéral dans la planification et la coordination des affaires gouvernementales

    * Elaborer pour le président de la Confédération le programme de travail et la planification des affaires du Conseil fédéral et en surveiller l’exécution

    * Participer à la préparation des délibérations et aux séances du Conseil fédéral

    * Elaborer, en étroite collaboration avec les départements, le rapport du Conseil fédéral à l’Assemblée fédérale sur les grandes lignes de la politique gouvernementale et le rapport annuel du Conseil fédéral sur sa gestion

    * Conseiller le Conseil fédéral sur la direction générale de l’administration et collaborer à la surveillance de celle-ci * Assister le Conseil fédéral dans ses rapports avec l’Assemblée fédérale

     

    Bases légales

    Les bases légales figurent notamment dans la Constitution fédérale, dans la loi sur l’organisation du gouvernement et de l’administration ainsi que dans l’ordonnance sur l’organisation de la Chancellerie fédérale.

    Avec les réformes administratives introduites dans les années 1960, la Chancellerie fédérale s’est transformée en service d’état-major du gouvernement suisse.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu