Avertir le modérateur

anti-eurosatory et anti-nucléaire

  • Hommage à Yvonne Kressman, Quaker et grande militante pour la paix, anti-Eurosatory et anti-nucléaire

    Hommage à Yvonne Kressman, Quaker et grande militante pour la paix, anti-Eurosatory et anti-nucléaire

    Il y a plus d'une année parlant d'Eurosatory avec un confrère Bulgare, celui-ci m'apostrophait: "Connaissez-vous Madame Yvonne Kressman ? Chaque année, lors du salon des armements, elle vient avec son pancarte et ses copines pour protester et réclamer la fermeture d'Eurosatory ". Je n'avais pas donné de réponse, le confrère avait posé la question et y avait répondu tout seul. Ce n'est que plus tard, que j'ai découvert qu'elle était styliste, un jour Yvonne Kressman me conseilla: "Freddy ne porte plus de costumes sombres, n'hésite pas à porter des habits aux couleurs vives". Nous avons retrouvé deux textes sur Yvonne Kressman, le premier sur son engagement à Eurosatory et le second, qu'elle a écrit contre la publicité à Carpentras.

    Yvonne Kressman, Quaker et grande militante anti-Eurosatory. Photo Réveil FM, archives.

    Un collectif réclame la fermeture d'Eurosatory, publié dans "Le Courrier" en Suisse, le 29 mai 2006.

    Sortie du RER parisien, station Villepinte - Parc des expositions. Sur les marches menant au salon Eurosatory 2004, deux manifestantes pacifistes accueillent les visiteurs du jour en brandissant de petits drapeaux blancs. Poliment, elles rappellent aux industriels et militaires de passage que «les armes, c'est fait pour tuer». «Près de 80% des victimes sont des femmes et des enfants, oui Monsieur!» lance Yvonne Kressman à un homme d'affaires qui s'esquive, visiblement gêné par l'apostrophe.

    «Avec ma collègue, on essaie le eye-catching: on regarde les gens droit dans les yeux. La plupart nous évitent. Parfois, on se fait insulter. Oh, j'ai l'habitude: c'est mon dixième salon de l'armement. Je suis contre la vente d'armes, et contre le fait qu'on présente de l'armement dans un salon international, comme de simples frigidaires ou de l'électroménager.»

    Originaire de Carpentras, Yvonne Kressmann fait partie de la société religieuse des Quakers. D'un âge respectable, la militante pour la paix dénonce l'enlisement des conflits armés, souvent entretenus par les multinationales de l'armement. «J'ai perdu de la famille en 1914, et en 1940. Comme l'écrivait un spécialiste, ces deux guerres mondiales auraient été beaucoup plus courtes si elles n'avaient pas été menées pour le profit des industriels.»

    Tous les deux ans, un collectif réclame aussi la fermeture d'Eurosatory, «supermarché de la mort», et demande la reconversion des usines d'armement. Il exige encore que la France respecte un code de conduite européen, et cesse ses exportations et coopérations militaires avec les pays ne respectant pas les droits humains – dont certains sont invités au salon. «En 2002, nous avions organisé une manifestation autorisée et défilé sur les grands boulevards de Paris. Nous étions environ quarante. La police nous a arrêtés et nous avons passé plus de cinq heures au poste. Il y avait pourtant de vieilles dames parmi nous.» Ce matin, les manifestantes ne sont que deux à protester à l'entrée du salon de l'armement.

    Derrière elles, une trentaine de CRS en tenue anti-émeute assurent la sécurité. Ils ont sorti les matraques des grands jours.

    14 novembre 2006: Ils soutiennent le collectif - Soutien aux déboulonneurs !

    KRESSMANN Yvonne (Quaker styliste de 76 ans qui a roulé sa bosse en Orient)

    Bonjour. Ah ! là, là ! Donc, la Légion d’honneur pour « légitime réponse » n’est pas encore venue pour toi ? Figure-toi qu’ici, à Carpentras, l’on trouve beaucoup de boîtes aux lettres avec « Pas de publicité ». Tu n’es pas totalement seul…

    Tu as bien raison de vouloir protéger notre environnement de cette invasion agressive qu’est la publicité : de trop grande taille, mal placée ou d’une imagerie agressive.

    Si tous les citoyens prenaient conscience (et leurs responsabilités) de ces agressivité et libertés que prennent les publicités et en particulier les grands groupes devenus pour la plupart partie des grosses boîtes internationales, nous pourrions espérer plus de respect pour le pays. Quel droit (bakchich…) ont-ils de nous imposer certains panneaux si peu esthétiques d’une part et d’autre part parfois même sur des lieux et d’une taille normalement interdits ?

    Quand je suis allée à Prague à l’époque du communisme, je me souviens de cette ambiance de paix — mais quelle paix ! — que procure les paysage d’une ville et de sa campagne libre de toute publicité. Quand je pense aux millions que coûte et brasse ce milieux, Prague aujourd’hui doit avoir été, à son tour, prise dans le filet… Garde ta bonne humeur, tu es sur la bonne route.

    Pensée pieuse pour Yvonne Kressman qui nous a quitté, dont la force de caractère et l'engagement militant pour des causes nobles et justes, ne peuvent que nous encourager dans la persévérance.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu