Avertir le modérateur

alias joseph kabila

  • RDC: Vital Kamerhé Rwakanyasigize, enfarineur et caméléon politique qui a toujours choisi Alias Joseph Kabila !

    RDC: Vital Kamerhé Rwakanyasigize, enfarineur et caméléon politique qui a toujours choisi Alias Joseph Kabila !

    Enfarineur, fourbe, roublard Vital Kamerhé Rwakanyasigize apparaît comme l'incarnation de la traîtrise en République démocratique du Congo. Qu'est-ce qu'on se fait avoir avec Vital Kamerhé Rwakanyasigize ! L'homme qui a choisi Alias "Joseph Kabila" est dangereux. Il a réussi par coup de baguette magique à faire croire qu'il était devenu opposant au régime d'imposture et d'usurpation d'alias Joseph Kabila auquel il a grandement contribué à asseoir !

    Mieux il a infiltré l'opposition congolaise pour mieux l'atomiser. Sournois, monstre satanique et traite devant l’Éternel, Vital Kamerhe Rwakanyasigize a déjà trahi le peuple congolais avec son fameux livre "Pourquoi j'ai choisi Kabila", Vital Kamerhe Rwakanyasigize vient de trahir l'opposition congolaise en s'octroyant le titre de co-modérateur du pseudo-dialogue de Kodjo. Contre la nommination au poste de Premier ministre, VK donne à Alias Joseph Kabila 5 ans de Transition foulant aux pieds la "CONSTITUTION" !

    Tous les vrais opposants, du régime d'imposture d'Alias Joseph Kabila, sont bastonnés, arrêtés, emprisonnés...sauf l'infiltré: Vital Kamerhé Rwakanyasigize !

    Il faut un ouvrage de plusieurs tomes pour relater la traîtrise de l'ordure qu'est Vital Kamerhé Rwakanyasigize, pourriture nauséabonde.

    1. Lors de l'élection Louis Michel de 2006, c'est Vital Kamerhé Rwakanyasigize qui a corrompu Modeste Mutinga Mutuishayi alors Président de la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM) pour que le débat démocratique inscrit dans la Constitution de Transition ne puisse pas avoir lieu entre Jean-Pierre Bemba et Alias Joseph Kabila. Contre espèces sonnantes et trébuchantes, et le poste de Rapporteur au Sénat, "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi priva aux congolais le débat tant attendu. Vital Kamerhé Rwakanyasigize a évité à Hippolyte Kanambe Kazembere alias Joseph Kabila une déculotté. Aphone, minable, paresseux et nullard incapable de tout, Alias Joseph Kabila a été sauvé de justesse, le débat étant annulé. Vital Kamerhé Rwakanyasigize en est pour quelque chose.

    2. Après avoir tripatouillé la Constitution et rendu l'élection présidentielle à un tour en 2011, encore lui Vital Kamerhé Rwakanyasigize joua le trouble fête. Etienne Tshisekedi gagna la présidentielle haut la main. Le hold-up électoral fu t patente. Alias fut proclamé élu. Sans rejouissance de la population congolaise, l'imposteur fut intrônisé au Camp Tshatshi loin de la population, le même camp tshatshi qui a abrité le fameux pseudo-dialogue de Kodjo. Vital Kamerhé Rwakanyasigize s'est toujours réjoui d'être troisième à la présidentielle de 2011. Et pourtant s'il n'était pas candidat, alias Joseph Kabila n'aurait pas fraudé.

    3. Nous hallucinons de voir Vital Kamerhé Rwakanyasigize étalé sa fourberie, sa roublardise au grand jour pour sauver le régime d'imposture d'Alias Joseph Kabila. Le pseudo-dialogue du corrompu togolais Edem Kodjo n'est que mascarade et illégitimité. Des individus se sont cooptés, sans mandat et décident contre la Constitution que le petit bonhomme, sans instruction, ignare, tyran et dictateur doit demeurer au pouvoir malgré ses 16 ans d'incapacitaire, tueries, barbaries, crimes, vols, pillages...

    Lire la suite

  • RDC: Ex-syndicaliste, devenu politicard Steve Mbikayi a-t-il mandat de parler au nom des Kasaïens ?

    RDC: Ex-syndicaliste, devenu politicard Steve Mbikayi a-t-il mandat de parler au nom des Kasaïens ?

    Distraction sur distraction ! Alors que les congolais du monde entier sont en deuil pour des compatriotes de Beni massacrés après la visite d'Alias Joseph Kabila, l'Imposteur qui porte deux montres pour mieux se souvenir de ses crimes au Congo et que toute l'attention de congolais est tournée à Beni dans l'Est de la République démocratique du Congo où une soixantaine de congolais sont perdu la vie, "Assassinés" et ont refusé les funérailles du régime d'imposture, voilà que l'ex-syndicaliste de Kingakati, devenu politicard Joséphiste, Steve Mbikayi sort du bois pour porter plainte contre Baba Kyungu wa Kumwanza, le président de l'Assemblée provinciale du Katanga. Steve Mbikayi veut détourner l'attention de 70 millions de congolais sur Beni, que les projecteurs soient braqués sur lui avec sa fameuse plainte contre Baba Kyungu. L'ex-syndicaliste doit avoir un ego démesuré. A-t-il reçu mandat de toute la communauté Kasaïenne pour porter plainte contre Baba Kyungu wa Ku Mwanza ? Cette plainte est-elle urgente aujourd'hui à l'ère de l'imposture dictatoriale d'Alias Joseph Kabila ? Comment un syndicaliste qui n'a jamais défendu qui que ce soit peut s'autoriser à défendre toute une communauté dont la majorité ignore son existence ?

    En 16 ans d'imposture d'Alias Joseph Kabila et son régime mafieux, criminel, dictatorial, tortionnaire pas un jour, nous avons appris que le syndicaliste Steve Mbikayi a battu pavé à Kinshasa pour réclamer l'amélioration des salaires de fonctionnaires congolais. Chosifié le congolais vit avec 1 dollar par jour, les fonctionnaires sont impayés. Steve Mbikayi est de la race des prédateurs ! Syndicaliste, il a des écoles privées dont il est patron. Ses enfants sont en Grande Bretagne. Steve Mbikayi se promène avec des policiers qui assurent sa protection. Devenu politicard, Steve Mbikayi bouffe à la table d'Alias Joseph Kabila à Kingakati. Il y a des incohérences dans les actions de l'individu Steve Mbikayi: Un syndicaliste est proche de la population, il porte leur desiderata. Il connait leurs difficultés et attentes. Les prix du pain, du loyer, transport de ses syndiqués sont les BABA. Steve Mbikayi lui est un syndicaliste bourgeois qui roule carrosse et mange à la table de l'imposteur. Le comble est que Steve Mbikayi se dit président du Parti Travailliste dans un pays comme la RDC où 95 % de la population est chômeur. Le chômage des masses touche les jeunes universitaires.

    Il y a quelques mois, Steve Mbikayi a brandit à l'Assemblée nationale le dossier sur l'homosexualité de son frère de tribu "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi. Depuis le lobby des homosexuels notamment ceux de l'Afrique du sud, on reconnu "Momo" et se déclare prêt à défendre l'un des leurs, le dossier "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi et l'homosexualité est tombé à l'eau. Steve Mbikayi a -t-il eu peur du lobby homosexuel qui soutient Modeste Mutinga ?

    N'en déplaise au fameux syndicaliste, pour les diplomates amis de la République démocratique du Congo, La poignée de main le 6 juin dernier à Genval en Belgique, entre Etienne Tshisekedi et Kyungu wa Ku Mwanza, deux monstres de la politique congolaise, deux membres du courageux club des "13 parlementaires" qui avait fait vaciller la dictature de Mobutu dans les années 80...Après 26 ans de fâcheries, la poignée de main historique de Tshisekedi et Kyungu, est une grande victoire sur le chemin victoire face à la dictature d'alias Joseph Kabila ! On constate que le syndicaliste Steve Mbikayi est de ceux qui sont jaloux de cette réconciliation par le haut, entre deux acteurs politiques qui se respectent. Réconciliation sans Tralala ni facilitateur ou complicateur. Cette réconciliation apaise les deux communautés, luba du Kasaï et BalubaKat, qui ont un ancêtre commun : Ilunga Bindji.

    Que Steve Mbikayi se mette bien ça dans sa caboche: Si Etienne Tshisekedi est le grand leader des Kasaiïens. Le Grand Katanga a deux grands leaders incontestés: Moïse Katumbi qui s'est déclaré candidat à l'élection de 2016 et Baba Kyungu wa Kumwanza, président de l'Assemblée provinciale. Ils sont unis, solidaires et s'entendent à merveille. Le Grand Katanga est derrière eux. Et dans le Katanga qui a beaucoup des Kasaïens-Katangais qui ne se reconnaissent pas dans la démarche manipulée personnelle de Steve Mbikayi. Touché à un seul cheveu de l'un des deux, c'est chercher des représailles que personne ne connait l'issue. Les tueries de Kasaïens au Katanga datent des années 1993-1994, elles sont regrettables. Aucun Kasaïen n'avait trouvé bon de porter plainte contre Baba Kyungu wa Kumwanza, c'est seulement maintenant qu'Etienne Tshisekedi s'est réconcilié avec Kyungu que Steve Mbikayi porte plainte. Espèce de manipulé, on peut être bourricot mais il ne faut étaler ses insuffisances.

    Tout le monde sait qu'Alias Joseph Kabila, l'imposteur qui règne par défi et qui ne veut des élections en RDC a promis à Steve Mbikayi, le poste de ministre dans le gouvernement de transition puisqu'il n'y aura pas d'élections. Steve Mbikayi a besoin de la lumière des projecteurs, il doit en faire trop pour mériter le strapontin promis par l'incapacitaire de Kingakati.

     

    Lire la suite

  • Free Huit Mulongo: Souffrant d'une l'hypertension aiguë sans soins, le Professeur Huit Mulongo Kalonda, prisonnier personnel d'alias Joseph Kabila demeure à Kasapa en prison !

    Free Huit Mulongo: Souffrant d'une l'hypertension aiguë sans soins, le Professeur Huit Mulongo Kalonda, prisonnier personnel d'alias Joseph Kabila demeure à Kasapa en prison !

    Souffrant d'une hypertension aiguë, le régime tortionnaire qui soutient et accompagne Hippolyte Kanambé Kazembere alias Joseph Kabila, refuse au professeur Huit Mulongo des soins appropriés. Même un détenu a des droits ! Ce n'est pas une parole en l'air, alias Joseph Kabila veut la mort du professeur Huit Mulongo. Que les choses soient claires si un malheur arrive, alias Joseph Kabila devra assumer ses turpitudes. Etre tyran et dictateur n'occulte pas des responsabilités. Il répondra devant la justice internationale de la mort du professeur Huit Mulongo, puisqu'ayant fait de ce dernier son prisonnier personnel. Si alias Joseph Kabila croit qu'avec la mort en prison du professeur Huit Mulongo il aura enfin la paix et dormira tranquille, il se trompe. Il sera poursuivi où qu'il soit, il ne jouira pas de l'impunité qu'il espère !

    Toutes les morts n'ont pas la même signification et valeur. Hippolyte Kanambe Kazembere alias Joseph Kabila use et abuse du logiciel rouillé des Mobutistes avec des arrestations arbitraires et inopportunes, croyant arriver à ses fins intimidatrices. Docteur es lettres de Paris VIII-Vincennes, Huit Mulongo a gardé de son université française la liberté de pensée et d'agir. Homme très libre dans sa pensée et ses actions. Depuis le 24 avril dernier, le président de la CRDD croupit injustement à la prison de la Kasapa à Lubumbashi. Après une perquisition abusive nuitamment, Huit Mulongo a été arrêté arbitrairement et transféré à la prison de la Kasapa à Lubumbashi. Les magistrats de la Cour d'Ordre Militaire (COM) qui devaient le juger ont été mutés ailleurs. Ceux qui devraient les remplacer sont introuvables, une vraie manœuvre dilatoire pour laisser moisir le professeur Mulongo en prison... Profitant de la situation le colonel Ilunga de la COM à Lubumbashi fait sa petite loi: Il invective, menace, tonne comme le fameux colonel Charles Alamba Mungako procureur de la COM, de triste mémoire. "Le professeur Huit Mulongo est malade mais il n'a pas droit aux soins d'après la haute hiérarchie. Nous espérons vivement que le colonel Ilunga n'aura pas à regretter sa petite phrase" !.

    Droit dans ses bottes, le professeur Huit Mulongo n'est pas homme à faire des courbettes aux individus ni galonnés encore moins aux arrivistes et parvenus qui écument le régime d'alias Joseph Kabila. Auteur de plusieurs ouvrages, cela plus de 25 ans que Huit Mulongo est professeur d'université à la faculté de lettres à l'Université de Lubumbashi (UNILU). Il n'est pas un complexé !

     

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu