Avertir le modérateur

affaire yann boshab: le rejeton criminel d'evariste boshab court

  • Affaire Yann Boshab: Le rejeton criminel d'Evariste Boshab court toujours !

    Affaire Yann Boshab: Le rejeton criminel d'Evariste Boshab court toujours !

    Alors que plusieurs médias de Kinshasa étaient au courant et s'étaient tus volontairement par peur de représailles, de l'accident de Yann Boshab, fils d'Evariste Boshab Mabudj-ma-Bilenge , président de l'Assemblée nationale et secrétaire Général du PPRD, le matin du 1 janvier 2012 en état d'ivresse tuant 5 personnes sur le boulevard du 30 juin, en plein centre ville, depuis que Réveil-FM International a révélé cette information, les réseaux boshabistes mafieux avaient fonctionné à plein tube. Surtout que Yann Boshab a été exfiltré de Kinshasa pour la Belgique, certains médias sans ligne éditoriale claire qui se sont spécialisés à piquer les articles des autres pour afficher sur les sites pour clamer qu'ils sont les premiers et les meilleurs, alors qu'ils n'écrivent pas eux-mêmes, ont été achetés par Evariste Boshab pour vilipender Réveil-FM International qui n' avait fait que son travail en diffusant l'information que les médias coupagistes tentaient d'étouffer ! Le Tout-puissant Evariste Boshab Mabudj-ma-Bilenge alors président de l'Assemblée nationale godillot, corrompue de Joseph Kabila, espérait être nommé Premier ministre en reconnaissance de son tripatouillage de la Constitution de Liège pour que Jo Ka soit élu par fraude électorale, l'élection présidentielle étant ramenée à un tour au lieu de deux. Depuis Evariste Boshab Mabudj-ma-Bilenge broie du noir, il est compté parmi les réservistes de la République. L'histoire étant têtue, cela fait un an, un mois et huit jours qu'Evariste Boshab Mabudj-ma-Bilenge a exfiltré son fils Yann Boshab, chauffard ivre mort, de Kinshasa pour échapper à la justice congolaise après un accident mortel sur le boulevard du 30 juin qui a coûté la vie à cinq personnes dont un avocat, Me Mimi Lokanga.

    Yann Boshab toujours recherché par la Communauté congolaise pour ses crimes. Kongotelema

    Les victimes du chauffard ivre: Yann Boshab !

    Yann Boshab a tué 5 personnes sur le boulevard du 30 juin dans la nuit du 1 au 2 janvier 2012. Photos Réveil FM, archives

    Après avoir été caché un moment à Liège en Belgique par Dieudonné Nsumbu Mabiala et son épouse Yann Boshab aurait pris la poudre d'escampette. A-t-il changé d'indentité pour mieux se cacher ? Les cinq tués du boulevard de 30 juin par Yann Boshab sont-ils congolais ? Ont-ils aussi droit à la justice ? Peut-on parler de la justice en République démocratique du Congo ?

    Evaiste Boshab Mabudj-ma-Bilenge et Bob Kabamba Kazadi sont les deux Congolo-Belges cooptés à l'université de Liège-soutenue par le parti de Louis Michel-lors de la Constitution de Liège qui a été imposée aux Congolaises, sans traduction dans les quatre langues vernaculaires: Lingala, Swahili, Kikongo et Tshiluba, sans temps de lecture nécessaire pour que les Congolaises votent en âme et conscience. C'est Olivier Kamitatu alors président de l'Assemblée nationale sous le 1+4=0, qui contre les jeeps X-trail à chaque député de la transition et des faramineux émoluments aux députés nommés par les composantes et entités, sous l'oeil attentif de Louis Michel "Big Loulou", avait fait avaliser la Constitution de Liège.

    Vital Kamerhe débarqué du perchoir, Evariste Boshab Mabudj-ma-Bilenge le remplace et fait tripatouiller la Constitution de Liège pour faire élire Joseph Kabila à un tour de l'élection présidentielle alors que nous sommes 70 millions. Même le Sénégal qui a moins de populations que la République démocratique du Congo fait l'élection présidentielle à deux tours. Mack Sall le président sénégalais est plus légitime que Joseph Kabila. Ce dernier non seulement n'a pas gagné l'élection présidentielle du 28 novembre 2011, les fraudes massives vues sur toutes les chaînes de télévision du monde ne lui donnent aucune légitimité. Joseph Kabila est imposteur, fraudeur, usurpateur, illégitime et illégal.

    A part ses magouilles, exfiltrer son fils Yann Boshab de la justice congolaise après son accident mortel sur le boulevard du 30 juin et tripatouiller la Constitution pour faire élire un imposteur: sont les deux mamelles que les Congolais retiendront de l'histoire d'Evariste Boshab qui se fait appeler Professeur et juriste. C'est vraiment l'ironie du sort et de l'histoire !
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu