Avertir le modérateur

affaire ambassade de berne: le chargé d'affaires ai

  • Affaire Ambassade de Berne: Le chargé d'Affaires ai, Jean Claude Kalala, Chick Munduki, Evelyne Milolo et Mado Ntumba Munduki sont attendus le lundi 29 juillet au tribunal fédéral de Bellinzona

    Affaire Ambassade de Berne: Le chargé d'Affaires ai, Jean Claude Kalala, Chick Munduki, Evelyne Milolo et Mado Ntumba Munduki sont attendus le lundi 29 juillet au tribunal fédéral de Bellinzona

    Jean-Claude Kalala Muayika

    Chick Munduki Osonga. Photo Réveil FM

    Pour une première c'est vraiment une première dans l'histoire de la diplomatie mondiale. L'ambassade de la République démocratique a accusé ses ressortissants auprès des autorités suisses. Le 29 juillet 2013, Jean Claude Kalala, Chick Munduki Osonga, Evelyne Milolo vont se retrouver face à leur accusateur Sébastien Mutomb Mujing, chargé d'Affaires ai de la Mission diplomatique de la République démocratique du Congo au tribunal fédéral de Bellinzonna. Qu'ont fait les Congolais résidents en Suisse pour être accusé par l'ambassade qui devait les protéger ? En effet, lors du second hold-up électoral du régime de Joseph Kabila suite aux fraudes massives orchestrées par Daniel Ngoyi Mulunda le fameux président de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI), fraudes dénoncées par plusieurs organismes internationaux: Institut Carter, Union européenne...Des congolais avaient manifesté pacifiquement dans l'enceinte de l'ambassade de la RDC à Berne. Une ambassade fantôme, une ambassade pres qu'abandonné où les herbes folles risquaient d'abriter des serpents et scorpions. Pour avoir chanté à tue-tête contre le hold-up électoral, dénoncé la dictature totalitaire installé au Congo-Kinshasa et la prise en otage de ses institutions par une bande mafieuse, en bon calculateur Sébastien Mutomb Mujing, chargé d'Affaires ai, qui est toujours intérimaire alors selon la loi congolaise l'intérim ne peut dépasser 12 mois, a cru tomber sur une occasion en or pour se faire mieux voir du régime de Kinshasa va sauter sur l'occasion. Sans contre expertise d'une institution indépendante, espérant en tirer les dividendes "Que le régime le nomme Ambassadeur", Sébastien Mutomb Mujing va accuser faussement ses compatriotes congolais à la police suisse, de violation de domicile comme si la résidence de l'ambassade était sa propriété ou celle de ses parents. Il est allé trop en insinuant que ses compatriotes avaient cassé vitres, portes et que certains documents avaient disparu !

    Le régime de Kinshasa compte envoyer des hauts cadres du PPRD pour soutenir le Chargé d'Affaires ai. Les Résistants-Patriotes-Combattants seront-ils aux côtés de leurs frères ?

    De toutes les façons les congolais qui savent et sont conscients que le tribunal Fédéral de Bellinzonna est une tribune qui leur est offert pour expliquer la situation abracadabrantesque que vivent les congolais de la République démocratique du Congo avec 8 millions de morts, tripatouillages, fraudes électorales, le viol des femmes utilisé comme arme de guerre, des milices tutsi rwandaises fabriquées et soutenues par le régime de Kinshasa pour piller, assassiner, massacrer des paisibles citoyens...

    Le clivage est net entre le peuple congolais et ceux qui sans légitimité dirigent par défi ! Le peuple congolais muselé, chosifié, appauvri à outrance par le régime totalitaire, n'a qu'un seul recours et secours, celui des Résistants-Patriotes-Combattants, ces congolais de l'étranger sont devenus la voix des sans voix pour la République démocratique du Congo. Ces sont eux qui nourrissent des familles au Congo, ce sont eux qui soignent des familles, envoient les enfants à l'école...Ils pallient à qui mieux mieux les carences et incohérences d'un régime d'occupation.

    Le procès de Bellinzona du 29 juillet 2013 est un procès du peuple congolais contre un régime dictatorial qui dirige par défi sans légitimité et de manière illégale. C'est le refus de payer 300 Francs suisses chacun pour payer la nouvelle clôture de l'ambassade de la RDC à Berne qui amènent ces 4 congolais à Bellinzona. Ils estiment dans leur âme et conscience qu'ils n'ont jamais violé le domicile de qui que que ce soit, en se rendant à la maison commune de tous les Congolais qui est l'ambassade de la RDC, qu'ils n'ont rien casser dans cette ambassade et qu'ils ne vont pas enrichir un pouvoir d'occupation, d'usupation et d'imposture qu'est le régime de Joseph Kabila et ses sbires de l'ambassade.

    Jean Claude kalala Muayika, Chick Munduki (dont la caméra de Kongolo Télema fut saisi par la police à l'époque empêchant notre confrère de faire son travail jusqu'à notre intervention, la caméra fut restituée mais les cartes mémoires confisquées), Evelyne Milolo et Mado Ntumba Munduki sont décidés à aller jusqu'au bout ! Bellinzona prélude ce qui risque de se passer au tribunal Fédéral de Lausanne avant celle de la Cour européenne des droits de l'homme de Strasbourg !

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu