Avertir le modérateur

14-juillet

  • 14-Juillet: Bruxelles-Kinshasa, la fête française sponsorisée !

    14-Juillet: Bruxelles-Kinshasa, la fête française sponsorisée !

    La plupart ont trouvé ça normal, sauf José Bové, qui n'en est pas revenu: pour fêter le 14 Juillet, l'ambassade de France à Bruxelles a envoyé à moult députés européens et personnages de marque des cartons d'invitation pour une réception officielle dans le parc du Cinquantenaire 5avec participation de l'orchestre de l'otan), réception joyeusement sponsporisée par une trentaine de boîtes, comme BNP Parisbas, Total, Citoën, EADS, Ricard, Sanofi, Thales, Veolia, Bouygues, GDF Suez...A Kinshasa, en République démocratique, à la résidence de France, l'ambassadeur Luc Hallade à lui même dans son discours remercié les sponsors.

    Kinshasa, la résidence de France. Photo Réveil FM, archives

    Début du discours de l’ambassadeur de France à Kinshasa

    "Je tiens tout d’abord à vous remercier d’avoir répondu nombreux à notre invitation, mon épouse et moi-même, à venir célébrer dans les jardins de la Résidence la fête nationale française. Je souhaite également remercier tous ceux grâce à qui cette soirée sera j’espère digne de la tradition d’hospitalité et de convivialité de cette résidence, à commencer par les entreprises membres du CFA qui ont bien voulu nous aider à organiser cette manifestation. Elles sont nombreuses : Bracongo (groupe Castel) ; Total ; PERENCO ; CFAO ; ADVANS Banque ; Bank Of Africa; DMI ; BIAC ; CMK ; Les Jardins du Rayon Vert ; DISTRITEC ; Caf’Conc et Pâtisserie Nouvelle ; CCT – ORANGE ; CMA-CGM ; Gras SAVOYE ; BIVAC ; AGETRAF – SDV ; KPMG ; SEP ; GTM ; AGB.

    N'y a-t-il pas risque que qu'en 2013 que les invités à la résidence de France soient contraints d'arriver en T-Shirt avec des logos de marque qui auront sponsorisé la fête française ?

  • 14-juillet: François Hollande aux Tonnerres de Brest en fin d’après-midi !

    14-juillet: François Hollande aux Tonnerres de Brest en fin d’après-midi.

    Après le défilé du 14 juillet et une intervention télévisée pendant le journal de 13 h, François Hollande est arrivé aux Tonnerres de Brest en fin d’après-midi.Les Tonnerres sous la pluie, pas drôle pour les touristes. Pas un problème pour François Hollande attendu samedi à Brest : le chef de l'Etat déclenche des trombes d'eau à chacun de ses déplacements, parait-il. Donc il a l'habitude. C'est du moins ce qu'on se plait à souligner Outre-Manche, où François Hollande s'est rendu mardi dernier. A Brest, le chef de l'Etat prendra deux bains de foule.

    Tonnerre de Brest 20 ans déja !

    François Hollande aux Tonnerre de Brest

    Belle fête à Brest !

    La fête en fanfare !

    Une brestoise heureuse de s'être fait photographier avec le président !

    21h15. Un dernier tour en mer

    François Hollande a visité le village des sciences de la mer, guidé par les commentaires avisés de Philippe Le Niliot, du parc naturel marin d’Iroise. Il en est ressorti vers 21 h, a traversé l’espace du Fourneau, fabrique nationale des arts de rue, puis il a fendu la foule une dernière fois pour rejoindre son bateau. Quelques poignées de mains encore. Le Président de la République rejoint par la mer un véhicule qui le conduira à l’aéroport. Dans le bateau, Irène Frachon l'accompagne. C'est par cette pneumologue brestoise qu'a éclaté le scandale du médicament Médiator commercialisé par le groupe Servier. Des représentants des pêcheurs sont également à bord.

    20h20. Encore dans la foule !

    Après un court passage à bord du remorqueur de sauvetage en haute mer Abeille Bourbon, le Président a été déposé en bateau sur un quai du premier bassin du port de commerce pour une deuxième rencontre avec la foule. Derrière des barrières de sécurité d’abord, puis à travers une masse compacte vers le village des sciences, mettant en avant toutes les compétences brestoises en matière d’océanographie. Concentrant plusieurs instituts (Ifremer, Ipev, Shom, IRD…), qui emploient des centaines de chercheurs et techniciens, Brest est le premier pôle en la matière en Europe.

    19h : « Je voulais être à Brest pour mon premier 14-juillet de président »

    François Hollande vient de prononcer un court discours sous le pont de Recouvrance : « Je voulais être à Brest pour mon premier 14-juillet en tant que président ». Avant d’ironiser : « Venez à Brest vous serez accueillis comme un chef d’Etat ». Après avoir encore serré de nombreuses mains il a pris la direction du ponton. Il doit embarquer à bord du remorqueur l’Abeille Bourbon.

    18h45. Les journalistes ne peuvent débarquer

    François Hollande effectue son bain de foule au milieu des Brestois sur la rive droite de la Penfeld avant de se rendre sous le pont de Revouvrance. Mais les autorités ont refusé de laisser débarquer les journalistes qui le suivaient lors de la visite des bassins ainsi que le bateau affrété par le service communication de l’Elysée.

    18h15. La visite des bassins terminée

    L’équipage du Nyami 54 F vient de terminer la visite des bassins et se rend vers le Penfeld. François Hollande va débarquer port Jean Bart afin de partir à la rencontre du village « Avoir 20 ans dans les ports européens ». Plusieurs centaines de personnes attendent le président dans un esprit bon enfant, alors que les forces de l’ordre tentent de retenir les bateaux qui veulent appareiller.

     
     

    17h30. François Hollande accueilli par Erik Orsenna, Olivier de Kersauson et François Régis Hutin

    Le président de la République vient de quitter Oceanopolis. Il a été accueilli à sa sortie par le romancier Erik Orsenna, le navigateur Olivier de Kersauson et le président du groupe Sipa Ouest France, François Régis Hutin. À bord du catamaran électrique Nyami 54, ils doivent effectuer une traversée au milieu des flottilles.

     
     

    17h20. François Hollande est à Brest

    Initialement prévue à 17 h 10 pour la visite d’Oceanopolis, l’arrivée de François Hollande à Brest a été légèrement retardée. Le président de la République vient d’atterrir sur l’aéroport de Brest. Le cortège présidentiel se dirige maintenant vers le centre de découverte des océans Oceanopolis pour une rapide visite des lieux.

    Un président amoureux de la Bretagne

    Le président de la République aime le Finistère et le montre. Le 5 juillet François Hollande était monté à bord du sous-marin nucléaire le Terrible. Hier samedi, il a posé pieds à terre pour les Tonnerres de Brest. Invité par le président des fêtes maritimes et maire de Brest François Cuillandre le 30 janvier dernier lors de son meeting de campagne, celui qui est aujourd’hui chef de l’Etat a honoré sa promesse et est parti à la rencontre du public brestois. François Hollande, qui est aussi chef des armées, était monté à bord d'un sous marin nucléaire, le Terrible. Une visite qui n'avait pas été annoncée. C’est en toute discrétion que François Hollande avait préparé sa visite à bord du sous-marin nucléaire lanceur d’engins (SNLE) Le Terrible qui a été mis en service il y a deux ans. Revenant d’une mission de patrouille, les militaires avaient donc reçu le président sur leur lieu de travail après que celui-ci eut été hélitreuillé à environ une heure des côtes bretonnes. Il est le premier président à le faire depuis Valéry Giscard d’Estaing en 1974.

     

     

    François Hollande se trouvait ce mercredi à bord du sous-marin nucléaire lanceur d'engins Le Terrible, en plongée au large de la Bretagne avait annoncé l'Elysée.

    «Par sa présence, il a souhaité réaffirmer l'attachement de la France à la force de dissuasion. Il a salué l'engagement et le professionnalisme des personnels qui se dévouent pour la réalisation de cette mission», avait ajouté l'Elysée.

    Une première depuis VGE.

    A 17h, le président Hollande se trouvait toujours à bord du sous-marin, avait précisé l'Elysée.

     

    C'était «la première fois depuis près de quarante ans qu'un chef de l'Etat se trouv(ait) à bord d'un sous-marin nucléaire en plongée», depuis Valéry Giscard d'Estaing, en octobre 1974.

    La plongée a débuté à 14h45 et devait s'achever trois heures plus tard, à 17h45, avait-on précisé à l'Elysée.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu