Avertir le modérateur

10 questions à rolain mena

  • 10 Questions à Rolain MENA !

    10 Questions à Rolain MENA !

    Plusieurs personnes nous interpellent: Pourquoi Réveil FM International ne fait plus sa rubrique de 10 Questions ? Certes, il y a un problème de manque de temps, parfois manque d'interlocuteurs valables mais aussi la volonté de ne pas nous enfermer dans un seul rubrique. Rolain MENA est un acteur politique connu et reconnu à Paris. Un Monsieur intelligent, blaggeur et taquin avec ses amis mais surtout d'une simplicité à vous couper de souffle. Cela fait des années que nous connaissons Rolain MENA, l'une des qualités qu'il a qui frise notre admiration: Il n'est pas versatile, ni tourneur de veste encore moins un politicard traverseur de rue. L'homme de 12 septembre 2011 qui a affronté six ministres de Paul Kagamé au Centre d'Accueil de la Presse Etrangère (CAPE)a ses convictions et il les défend ! C'est à coeur ouvert que Rolain MENA s'est livré à l'exercice de 10 Questions de Réveil FM International, sans langue de bois !

    Rolain Mena au restaurant le Parisien à Paris. Photo Réveil FM

    1. Réveil FM International: Il y a eu remaniement au sein de l'APARECO et dans le nouveau organigramme, vous qui de longues date êtes connu comme un homme de terrain, vous vous retrouvez dans un gouvernement et dans un bureau, n'est-ce pas une voie de garage et de l’ingratitude à votre égard ?

    Rolain MENA : En ce qui me concerne, peu importe la fonction. Je mets mes capacités au service du combat, avec abnégation, par un travail que je veux efficace pour le Congo et ses populations, sans rien attendre en retour excepté la libération de mon pays et de mon Peuple de la mainmise étrangère. Si rétribution il doit y avoir, elle viendra de DIEU d’abord et ensuite de la mère Patrie. Pas des hommes !

    Encore plus sérieusement, même si je ne suis pas irremplaçable dans l'APARECO, je ne suis pas pour autant un sujet que l’on met dans une voie de garage sans en subir les conséquences qui peuvent parfaitement se traduire par mon départ légitime vers d'autres horizons car je suis un boulimique de travail, surtout quand il s'agit du Congo.

    Comme vous le relevez, je fais partie des anciens et des rares personnes qui au sein de l’APARECO ont évolué hiérarchiquement sur le terrain de l’action, en assumant des responsabilités importantes et en commençant dès la sortie officielle de l’APARECO en France, un certain 4 juin 2005, à la Plaine Saint Denis très exactement. J’ai depuis, accompli un travail qui - d’après les témoignages des uns et des autres, a été apprécié à sa juste valeur aussi bien par les membres de l’APARECO que par les Congolais qui ne sont pas dans l’APARECO.

    Ceci dit, le Président National, en tant que leader et conformément aux prérogatives qui sont les siennes, a estimé qu’il était temps de restructurer le mouvement dont il est le fondateur. D’où le remaniement que vous avez constaté. Il ne recherche pas des candidats à des postes mais des personnes compétentes. Je profite d’ailleurs de l’occasion qui m’est ici donnée pour renouveler mes félicitations à tous les compatriotes qui ont été maintenus à leur poste de même qu’à ceux qui ont été promus. Tout particulièrement à mes successeurs pour l’Europe auxquels je souhaite patriotiquement un excellent vent dans leur mission.

    2. Réveil FM International: On le lit sur Internet et beaucoup de Congolais misent sur votre personne et vous encouragent dans ce sens : Etes-vous Ad vitam æternam vitam à l'APARECO ? Vous arrive-t-il d'être tenté de quitter ce mouvement, d'abandonner vos fonctions et de créer votre propre parti politique ?

    Rolain MENA : Je retiens les propos du Président Honoré NGBANDA qui m’enseignait exactement ceci :

    « Rolain, saches que ce n’est pas la fonction qui fait l’homme mais c’est plutôt l’homme qui, par la qualité du travail qu’il abat, attire l'attention et donne de la valeur à la fonction qu’il occupe. A tel point que ses éventuels successeurs craignent de prendre le poste qu'il laisse, de peur de ne pas être à sa hauteur. Ensuite, en politique tu ne dois te mesurer à personne et n'avoir d'autre concurrent que toi même. Fais toujours mieux qu'hier et moins bien que demain ! »

    Je suis dans cet état d’esprit et bien que je sois membre de l’APARECO, je suis surtout un Patriote Congolais suffisamment mûr, qui se bat non pas pour un homme et/ou un parti, aussi outillés soient-ils, mais d’abord et avant tout pour le Congo et pour le Peuple Congolais dans son ensemble. De ce fait, je me réserve effectivement toute liberté de créer un parti politique au moment où je le jugerai opportun, ainsi que le droit de faire alliance à tout moment avec toute personnalité et tout mouvement qui partage la même vue et qui regarde dans la même direction que moi. J'attire d’ailleurs votre attention sur le fait que je suis le Président de "Citoyenneté Congolaise Droits et Devoirs", C2D en sigle, qui comme son nom ne l'indique pas, est une association à la fois humanitaire et politique qui œuvre pour les Congolais et qui attire de plus en plus de membres. Que cela soit clair pour mes détracteurs qui pérorent dans les réunions de caniveaux !

    Pour autant, à ce jour, je ne trouve personne qui du point de vue discours, stratégie, idéal et vision politique ne me convainc mieux que le Président Honoré NGBANDA. C’est sur ce socle et son expertise que je m’appuis et un jour viendra où imprégné de ses conseils et de toutes les valeurs patriotiques qu’il m’a inculquées durant ma période militante, je reconsidérerai ma position dans le combat que je mène afin de voler de mes propres ailes en responsable politique pré-paré. Ceci est tout en son honneur et même si j’observe calmement tout ce qui se passe en ce moment au sein de ma famille politique, il m’est aisé d’être intellectuellement honnête en attestant sans ambages que je n’aurais certainement pas atteint aussi rapidement la notoriété et la maturité politique qui est la mienne aujourd’hui, sans l’APARECO et les recommandations du Président Honoré NGBANDA qui à mon humble avis, est assurément l'homme qu'il nous faut à la tête de la RDC !

    "Traité de Nice", Rolain Mena fait le Ponce Pilate ! Photo Réveil FM

    3. Réveil FM International : Qu'est-ce qui se passe à l'APARECO, vous êtes signataire du Traité de Nice, n'est-ce pas une haute trahison à l'égard du peuple congolais ?

    Rolain MENA: Primo, l’APARECO bien qu’ayant observé au début, l’évolution des pourparlers ayant amenés aux accords du traité de Nice, n’a pas été signataire du dit traité et s’est même retiré sous les ordres de son leader. Pour illustrer mon propos, je vous invite à prendre connaissance des déclarations officielles des hauts cadres de l’APARECO à ce sujet en vous rendant dans son site internet !

    Secundo, je ne prends aucunement leur défense – ils sont assez grands pour le faire - mais je réfute le terme de trahison et je parlerai plutôt d’empressement, d’imprudence, de naïveté et d’inconscience ayant amené à une faute extrêmement grave qui a ponctué des accords qui vont à l’encontre de la philosophie du combat des patriotes résistants que nous sommes. Ce qualificatif de « traître » m’indispose car je connais personnellement certains des signataires du traité de Nice qui sont des hommes de science et des compatriotes qui ont fait leurs preuves dans le combat. Je pense qu’ils devraient faire preuve d’humilité ainsi que leur mea culpa.

    Ceci aurait pour effet de calmer tout le monde car cette affaire a déchaîner les passions - c’est le moins que l’on puisse dire - et semer le trouble et la zizanie au sein de la diaspora qui est actuellement éclatée en deux camps alors que nous devrions être unis : Les pro traité de Nice d’un côté et les anti traité de Nice de l’autre, qui s’invectivent hargneusement sur la toile et ailleurs. C’est regrettable !

    4. Réveil FM International : Les défenseurs du traité de Nice, en tête desquels se trouve le docteur Mpuila de l’UDPS, prétendent que nous ne devons pas être naïfs et que nous n’avons pas d’autres alternatives si nous voulons bouter Hyppolite Kanambé dehors. Vous semblez ne pas être d’accord avec le docteur Mpuila mais dès lors, quelle solution ou quelle démarche préconisez-vous aux Congolais, vous en tant que Rolain MENA ?

    Rolain MENA : Je regrette mais ce n’est pas parceque nous voulons légitimement libérer le Congo de nos envahisseurs méchants et de nos antivaleurs suicidaires et mettre fin aux crimes barbares perpétrés contre les Congolais que nous - qui faisons partie de la nouvelle élite - devons coûte que coûte devenir des prostitués politiques et adopter ainsi les mêmes méthodes stupides que le conglomérat d’aventuriers qui a actuellement l’effectivité du pouvoir et qui cède, grâce à des contrats léonins scandaleux et infâmes, des pans entier de nos terres aux plus offrants.

    Bien au contraire, nous devons persévérer dans la mobilisation, la conscientisation, la sensibilisation et l’information de nos populations tout en convaincant, à l’extérieur, les grands décideurs de ce monde sur le fait qu’il n’est nullement besoin de massacrer notre Peuple et de promouvoir des corrompus dans la région des grands lacs pour bénéficier des richesses du sol et du sous-sol Congolais sur le court, le moyen, le long et le très long terme.

    C’est avec nos arguments qu’ils nous respecteront et nous considéreront comme des interlocuteurs valables et non des irresponsables corrompus prêts à vendre leur pays à vils prix ! A l’instar de ce qui est préconisé dans le traité de Nice et des actes posés par les dirigeants actuels, qui composent avec une opposition de façade qui crie au loup le jour et va encaisser ses émoluments la nuit auprès de notre imposteur national, légitimant ainsi ce dernier et réconfortant par la même, l’action néfastes des fossoyeurs du Congo qui se retrouve à leur aise dans le pillage de nos matières premières. Médiocrité quand tu nous tiens !

    Les Congolais sont – et ils l’ont constamment démontré tout au long de leur histoire, un peuple hospitalier et pacifique. De ce fait, il suffit de coopérer avec son élite patriotique, responsable et compétente et ainsi mettre en place un partenariat « win-win », basé sur un troc profitable à tous. Nous avons fortement besoin de la science et de la technologie des occidentaux pour exploiter valablement nos richesses naturelles et mettre en place des infrastructures solides qui permettront aux Congolais de s’auto-administrer rentablement au bénéfice du Congo en particulier et des intérêts de ses partenaires historiques en général !

    Voilà la démarche que je préconise et dans laquelle j’évolue dorénavant : « Désormais convaincre, encore et toujours, jusqu’à la victoire finale qui pointe le bout de son nez à l’horizon ! »

    5. Réveil FM International : Le pasteur Faustin Shungu a été démit de son poste de Secrétaire Général à cause de sa participation au Traité de Nice, a-t-il au moins été entendu ? Démettre quelqu'un par un communiqué tonitruant n'est-ce pas un retour aux méthodes mobutistes tant décriées ?

    Rolain MENA : Comme la très grande majorité des Congolais, j’ai découvert cette affaire en allant dans le Site Internet de l’APARECO.

    Je ne suis donc pas comptable de la manière dont ce dossier a été géré car je n’ai aucunement été consulté, ni en amont ni en aval avant sa publication et les décisions qui ont été prises malgré mon ancienneté dans l’APARECO, mon expertise sur le terrain et ma proximité avec le Secrétaire général de l’APARECO. J’en ai été froissé mais bref, passons car ma petite personne ne compte pas beaucoup !

    Personnellement, je ne suis pas totalement contre tout ce qui est dans le traité de Nice mais malheureusement dans ce monde de brutes qui complotent contre notre Nation et notre Peuple, il n’y aura rien sans rien pour les Congolais si nous continuons à appliquer la politique de la main tendue. C’est la loi de la jungle, c’est-à-dire celle du plus fort sur le plus faible, et c’est dans ce cadre qu’il faut mettre l’esprit qui entoure les modalités du traité de Nice.

    C’est également ce très gros pépin qui m’empêche de croquer dans la pomme car nous sommes dans un combat qui consiste à rendre sa souveraineté perdue au Peuple Congolais et de ce fait, personne ne peux prétendre assurer ses intérêts à l’intérieur et à l’extérieur du Congo et engager ce même Peuple sans avoir reçu au préalable et en bonne et due forme, l’aval de ce dernier. Surtout lorsqu’il s'agit des terres ancestrales composant la mère patrie !

    Je suis un chrétien pratiquant et en amitié je suis plutôt du genre fidèle. Le pasteur Shungu est un ami et un compatriote avec lequel j’étais en totale adéquation au sein de l’APARECO. En tant que Pasteur, il m’a également été à plusieurs occasions, d’un précieux conseil. Le fait qu’il ait été démis de ces hautes fonctions m’a surpris et chagriné. Pour moi, votre humble serviteur, l’APARECO se prive ainsi d’un homme hautement valable et qualifié.

    Je l’ai dit, je considère qu’il n’est pas un traître même s’il a fait une faute aux conséquences inquiétantes et j’attire l’attention de tous, sur le fait que personne au sein de l’alliance n’est plus chagriné par toute cette histoire que le Président National Ngbanda et le Secrétaire général Shungu lui-même. Lesquels, en plus des liens politiques, ont des liens familiaux qui les unis. Prière donc aux uns et aux autres de mettre fin aux attaques personnelles à son encontre et de lui manquer ainsi de respect comme je le lis sur la toile et l’entend dans les radios internet alors qu'il (le Pasteur Shungu) se s'est pas encore exprimé. C’est franchement inacceptable !

    Le dialogue Intercongolais ! Oui, mais pas sans la justice juste de nos huit millions de morts, dixit Rolain MENA

    6. Réveil FM International : Conflits entre combattants à Paris, Rolain Mena ne pourrait-t-il pas jouer au pacificateur voire réconciliateur ?

    Rolain MENA : Je suis à la disposition des combattants s’ils me sollicitent dans ce sens mais je compte d’abord sur eux pour faire preuve de maturité, de responsabilité et de sens des réalités. Il ne faudrait pas que les Patriotes Combattants de France pour lesquels j’ai beaucoup de considération, sabotent eux même l’énorme travail patriotique qu’ils ont accomplis depuis toutes ces années !

    J’ai confiance en eux et j’invite les nervis de notre imposteur national qui boivent du petit lait à chaque fois que les combattants traversent une crise, à ne pas se réjouir trop vite et à ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué. Ils risqueraient d’être très désagréablement surpris !

    7. Réveil FM International : Joseph Kabila et ses Mammouths Joséphistes projettent un dialogue inter congolais, qu'en pensez-vous ?

    Rolain MENA : Décidément Hyppolite Kanambé ne sait rien faire d’autre que du copier-coller et reprendre le discours de la résistance ? C’est exactement ce que nous préconisons depuis belle lurette afin de pacifier le Congo en particulier et toute la région des grands lacs en général. Je précise bien « dialogue inter-congolais » organisé par les Congolais, au Congo ou dans un pays neutre et pour les Congolais car en ce qui concerne l’autorité morale du PPRD, je lui dis bien clairement ceci :

    • Primo : Quel que soit le temps que mettra un bâton dans l’eau, il ne se transformera jamais en crocodile !

    • Secundo : Plus de six millions de morts, de déplacés et de disparus dans le Congo d’Armand TUNGULU et de Floribert CHEBEYA, sans oublier leur veuve et leurs orphelins, cela ne s’efface pas comme il l'espère et l'attend. C'est à dire aussi facilement que de la craie sur un tableau !

    • Tertio : Les Congolais ne sont plus dupes et savent parfaitement qui est qui, qui fait quoi, pour qui et pour quoi ! Qu’il garde ceci bien en veille dans un coin de son cerveau de malfaiteur !

    • Quarto : Qu'il pense aux fins de règne pitoyables de Mobutu, de Kadhafi, de Ceaucescu et d'autres qui étaient mieux nantis que lui et ses parrains que sont Yoweri Museveni et Paul Kagamé. Ensuite qu'il s'en aille digérer les produits de ses crimes et quitte le Congo pendant qu'il en a encore le temps car toute chose a une fin !

    Je plaide donc pour un dialogue inter congolais excluant « Hyppolite Kanambé qui se comporte comme si de rien n’était malgré l’éveil patriotique des Congolais qui savent tout de sa mission de mise à mort du Congo en tant qu’Etat libre et souverain et malgré le fait que nous ne voulons pas de lui au Congo et à la tête des institutions où il se maintien par défi. Ce monsieur pour lequel les Congolais n’éprouvent que du mépris est le problème principal au Congo et ne peut par conséquent inciter ce dialogue après son hold-up électoral. Il se fout comme à son habitude et avec l’arrogance qui est la sienne, du Peuple Congolais dans son entier.

    Vous aurez clairement compris qu’au vu du sang des millions de mes frères qui dégouline de ses mains, toute collaboration avec cet imposteur et ses nervis, de quelque nature qu’elle soit, n’est pas ma priorité dans le quart d’heure qui suit !

    8. Réveil FM International: Christian Badibangi, François Mwamba, Roger Lumbala, Mbusa Nyamwisi accompagnent les Mammouths Joséphistes à Kampala pour négocier avec les miliciens tutsi Rwandais à Kampala, est-ce que c'est une bonne chose ? De quoi discutent-ils ?

    Rolain MENA: De quoi voulez-vous que les gens que vous citez discutent à part des plaisirs que procurent la politique du haut et du bas de la ceinture ? Ils sont en position de faiblesse face à des interlocuteurs avec lesquels ils étaient hier complices de la balkanisation du Congo. Aujourd’hui ils sont devenus ennemis car du côté de la délégation Congolaise corrompue, le désamour du Peuple a atteint des profondeurs abyssales qui profite à la partie adverse tutsi-rwandaise qui s’impose purement et simplement !

    Vous avez la preuve avéré qu’il n’existe pas d’opposition en RDC et que les dirigeants actuels, comme je vous le disais en liminaire, composent avec une opposition de façade qui crie au loup le jour et va encaisser ses émoluments la nuit auprès de notre imposteur national, légitimant ainsi ce dernier et réconfortant par la même occasion l’action néfastes des fossoyeurs du Congo qui se retrouve à leur aise dans le pillage de nos matières premières.

    Médiocrité quand tu nous tiens !

    9. Réveil FM International : Le pape Benoit XVI a démissionné de ses fonctions. Que cela vous inspire-t-il, vous Rolain MENA en tant que chrétien et responsable politique Congolais ?

    Rolain Mena: La démission du Pape Benoit XVI m'a surpris et a suscité mon admiration à la fois. Surpris car comme beaucoup j'étais à mille lieux de m'imaginer qu'un jour, un Pape prendrait la décision de démissionner, tant j'étais convaincu que l'on devenait Pape jusqu'à la mort, une habitude prise dans l'Eglise catholique mais aussi ailleurs, dans d'autres domaines.

    Suivez mon regard en ce qui concerne le Congo !

    Admiratif car je trouve qu'il faut être courageux pour accomplir un tel acte et que Benoit XVI doit servir d'exemple pour beaucoup de nos aînés qui ne pensent jamais à préparer la relève dans leurs domaines d'activités. Au Congo on devient "Mopao" jusqu'à ce que la mort nous sépare !

    Je nous conseille vivement, à nous tous, les Patriotes Combattants Résistants en particulier et nous tous de l'élite Congolaise en général, de bien lire la déclaration du Pape et de nous inspirer de sa pertinence. Encore une fois, le Pape suscite tout mon respect en agissant comme il le fait. Que cela nous instruise et nous édifie pour le Congo. Celui pour lequel nous œuvrons aujourd’hui afin qu’il fasse bon vivre pour tout le monde demain. Lorsqu’on est plus en adéquation avec une certaine philosophie et une certaine démarche sur le fond comme sur la forme, alors n’étant plus des enfants, on réagit en conséquence, en adulte et l’on s’assume au lieu de faire dans l’hypocrisie et les faux-semblants, comme je le vois de-ci, de-là. En tous cas, me concernant, la leçon est tirée !

    10. Réveil FM International : Que pensez vous des accords d'Addis Abeba?

    Rolain MENA : C'est franchement outrageant ! Premier constat, il n'y a aucun Congolais qui à Adis Abeba a représenter valablement le Peuple Congolais. Ensuite, comment se fait-il que le Secrétaire Général de L'ONU accepte de signer un accord cadre pour pacifier l'Est de la RDC avec ceux la même qui en pyromanes ont mis le feu au Congo hier, provoquant ainsi une véritable hécatombe de plus de 6 millions de morts, de déplacés et de disparus (chiffres de 2003) et qui prétendent avec un cynisme dégoûtant, se transformer en pompier aujourd'hui ? Tout ce beau monde doit cesser de croire que le Peuple Congolais est constitué d'idiots. Nous voulons d'abord et comme cela a été le cas au Rwanda et au Liban, avec les mises en place de tribunaux pour chercher, arrêter, juger et sanctionner les véritables responsables du génocide Rwandais de même que les assassins de Monsieur Rafiq HARIRI, faire la lumière sur les crimes organisés en Afrique Centrale et mettre en place un tribunal international pour la RDC (TPI RDC) ! Enfin, il ne doit y avoir nulle part au monde, l’établissement de la PAIX sans l’avènement préalable de la VÉRITÉ et de la JUSTICE ! C'est ce cheminement qui mènera à la RÉCONCILIATION et à la QUIÉTUDE au CONGO d'Armand TUNGULU et de Floribert CHEBEYA. C'est la loi de la nature, qui stipule que qui vit par l'épée, périra par l'épée ! Qu’Hippolyte KANAMBE, notre usurpateur national, et ses parrains criminels que sont Paul KAGAMÉ et Yoweri MUSEVENI, soutenus par la mafia qui se cache au sein de la communauté internationale se le tiennent pour dit !

     

    Qu’Hippolyte KANAMBE, notre usurpateur national, et ses parrains criminels que sont Paul KAGAMÉ et Yoweri MUSEVENI, soutenus par la mafia qui se cache au sein de la communauté internationale se le tiennent pour dit !
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu