Avertir le modérateur

10 questions à jean kalama-ilunga

  • 10 Questions à Jean Kalama-Ilunga

    10 Questions à Jean Kalama-Ilunga

    L'avantage avec Jean Kalama-Ilunga est qu'il ne fuit jamais des questions que Réveil FM International lui pose, en plus il répond toujours de manière intelligible et en profondeur. Avec cette interview, de manière professoral, il parle de l'armée, de la milice Tutsi rwandais M23, de l'armée congolaise, du mercenariat de Jacob Zuma à Gemena, des politicailleurs de l'opposition congolaise...A nos longues questions nous avons eu droit aux réponses longues et explicatives.

    Jean Kalama Ilunga du Front Civil de Résistance Populaire

    1. Réveil FM International: A chacune de vos interviews, vous ne manques jamais d’appeler le peuple congolais à rejoindre la Résistance pour la libération des institutions de la RDC prises en otage et pour mettre un terme au système dictatorial et totalitaire de l’imposteur-usurpateur Joseph Kabila, quel regard portez-vous sur l’opposition dite politique et pourquoi les résistants-patriotes-combattants ne s’y reconnaissent pas?

    Jean Kalama-Ilunga: « Savoir, comprendre et agir pour nous défendre ensemble », c’est la pierre angulaire de l’appel que je ne manque pas d’adresser aux congolais chaque fois qu’on m’offre l’occasion de m’exprimer! C’est l’appel à la Résistance qui concerne chaque citoyen de la République Démocratique du Congo! J’appelle les congolais à savoir et à ne jamais oublier parce que on ne peut jamais résister efficacement ni élaborer des actions stratégiques voire tactiques pour un changement maîtrisé, si on navigue dans l’ignorance ! Grâce au fruit du savoir et de la connaissance sur ce que nous subissons en RDC, pour nous défendre, nous avons mis en place le Front Civil de Résistance Populaire FCRP comme outil stratégique et tactique de combat pour libérer les institutions du peuple congolais prises en otage et mettre un terme définitif à l’occupation furtive de notre pays!

    Cet objectif qui est considéré par certains comme une utopie aujourd’hui encore, ne peut se réaliser qu’après avoir chassé du pouvoir l’usurpateur Hyppolite Joseph ’’Kabila’’, coupable de haute trahison, de forfaiture, d’usurpation de titre de président de la république, exerçant par défi le pouvoir du peuple congolais, illégitimement et illégalement! Le capturer vivant, de préférence, est notre souhait!

    Je tiens à préciser, par ailleurs, que le Front Civil de Résistance Populaire n’est pas un parti politique!

    C’est l’organisation du peuple congolais, structuré à la base pour la défense de ses intérêts, de sa souveraineté, de son unité, de ses libertés fondamentales!

    Pour cela, les Comités Locaux de Résistance Populaire du Front Civil, fers de lance de notre lutte se créent et s’implantent posément, silencieusement et avec maîtrise, sur l’étendue du territoire national et à l’étranger! Notre but est d’arriver à installer d’abord l’état d’esprit de la résistance à toutes les couches de la Nation congolaise pour libérer notre Patrie la République Démocratique du Congo! La machine de la résistance populaire est en marche et se consolide chaque jour en RDC: Du Nord et Sud Kivu au Bas Congo, à Kinshasa, aux 2 Kasaï, à l’Equateur, au Katanga, à la Province Orientale, au Maniema , au Bandundu….

    Ainsi donc, les Résistants-Patriotes-Combattants qui en sont membres, sont mobilisés, strictement, pour le Congo et non derrière un individu ni pour les intérêts de pouvoir de qui que ce soit! Pour éviter la confusion, l’instrumentalisation et l’infiltration, seule l’appartenance à un Comité Local de Résistance Populaire est la condition pour être Résistant-Patriote-Combattant:

    - Résistant parce qu’il ou elle rejette toutes les aliénations sur le peuple congolais et la République Démocratique du Congo, entretenues par le pouvoir usurpateur, illégal et illégitime,

    - Patriote parce qu’il ou elle aime profondément sa Patrie la République Démocratique du Congo et prêt ou prête à accepter tous les sacrifices,

    - Combattant parce qu’il ou elle est au front de la résistance pour le Congo libre, souverain, uni, indivisible !

    En revanche, tout celui ou celle qui se dit combattant ou combattante n’est pas Résistant-Patriote-Combattant s’il n’est pas identifié dans un Comité Local de Résistance Populaire du lieu de résidence qui dispose d’un code national d’identification octroyé par le Centre Opérationnel du Front Civil!

    La banalisation du qualificatif ’’combattant’’ fait qu’il y a mélange de genres et habille ceux qui s’en prévalent d’une connotation péjorative qui embrouille l’esprit et la nature de la lutte de la résistance et favorise l’infiltration de l’ennemi!

    A Kinshasa, par exemple, les kuluna sont appelés aussi ’’combattants’’ de l’imposteur Hyppolite Joseph Kabila et du grand collabo Kimbuta! Chaque parti dispose de ses combattants au service de leur leader ! Les politiciens en mal d’envergure nationale se sont dotées de milices tribales constituées des combattants tribaux…etc! Bref, tout ’’combattant’’ n’est pas Résistant-Patriote-Combattant!

    De ’’ l’opposition dite politique’’ dont certains membres se targuent d’être ’’extraparlementaires’’, elle n’a de sens qu’au travers le fait de reconnaissance du pouvoir auquel ils prétendent s’opposer en lui faisant allégeance! Ceux qui s’en prévalent, dits ’’opposants’’, sont complices de ce système au sein duquel ils s’emploient à donner aux opinions l’illusion d’une ’’démocratie’’ factice en hologramme pour masquer la réalité dictatoriale et totalitaire du pouvoir en RDC! Pour la plupart opportunistes, en quête désespérée d’existence politicienne en jouant en face et au côté de ce pouvoir usurpateur, illégal et illégitime de l’imposteur Hyppolite Joseph Kabila! Les congolais ne doivent rien attendre de ces prétendus ’’opposants’’ ni de tous ces partis qui satellitent autour de l’usurpateur en soutien à son système!

    N’en déplaisent à ces miliciens du statu quo, membres des partis politiques dont l’inertie constitue la nourriture roborative qui détourne le peuple congolais de la lutte contre l’occupation de notre pays ! Qu’on le veuille ou non, en RDC, la résistance est, aujourd’hui, le seul espoir pour réaliser le changement voulu par le peuple, pour le peuple! Pour ceux qui n’ont pas encore saisi la nuance, si les Résistants-Patriotes-Combattants congolais ne se reconnaissent pas du tout comme ’’opposants’’ de qui que ce soit, c’est, effectivement, parce que la Résistance populaire n’est pas l’opposition, en d’autres termes la Résistance ne s’inscrit pas dans ce système politique pervers en RDC! A raison, la Résistance populaire avait rejeté la mascarade qui avait tenu lieu d’élections présidentielle et législative du 28 novembre 2011 bien avant sa tenue ainsi que les faux résultats qui en étaient issus, pour fraudes massives, tricherie, tripatouillage des textes constitutionnels…!

    Forcément, cela avait conduit la Résistance Populaire à considérer et à prendre en compte la vacance de pouvoir politique en République Démocratique du Congo!

    En conséquence, Hyppolite Joseph ’’Kabila’’ n’a pas de légitimité et ni de légalité pour exercer les prérogatives de l’institution du peuple congolais «présidence de la république» qu’il a prise en otage!

    Au-delà de ces faits, l’humanisme patriotique comme idéologie de la Résistance en RDC place le congolais et la congolaise au cœur de la lutte pour la construction du nouvel avenir que nous désirons!

    Sans relâche, nous continuons à appeler les congolais et congolaises qui veulent se battre pour le Congo, d’entrer en contact avec le Centre Opérationnel du Front Civil de Résistance Populaire par cette e-mail : frontcivilrp@gmail.com

    2. Réveil FM International: En quoi l'accord-cadre d'Addis Abeba de 11+4 est une chimère? Qu’en est-il des pourparlers de Kampala? Et quelle est la position du Front Civil de Résistance Populaire concernant la réintégration du M23, dans les Forces armées de la RDC, idée soutenue par Azarias Ruberwa?

    Jean Kalama-Ilunga: Avant de répondre à cette question, je demande à certains hommes et femmes qui, de bonne foi et certainement avec de bonnes intentions, qui ont participé à ce ballet de dupes sur la RDC à Addis Abeba, de ne surtout pas me tenir rigueur si la pertinence mon propos sur la question leur paraît impertinente!

    L’accord dit cadre pour la ’’pacification de la RDC’’ est, effectivement, une chimère à l’usage des nigauds! Je rappelle que plus de 8 millions de congolais étaient massacrés injustement et sont privés, délibérément, de justice! De toutes les façons et au regard des conclusions sorties d’Addis Abeba, nous retenons que personne ne s’en offusque!

    Les vrais responsables continuent à jouir de l’impunité et à recevoir, en prime, les privilèges leur permettant de masquer leurs délits criminels en tant que commanditaires! Nous observons, par ailleurs, que ce sont, seuls, les petits couteaux qui trinquent et, en plus, ils sont sacrifiés et présentés aux opinions comme des monstres sanguinaires pour couvrir les vrais responsables! Pour la Résistance congolaise, au travers le Front Civil de Résistance Populaire, il ne peut y avoir de paix véritable ni durable sans justice juste!

    Sans le procès de Nuremberg, qui avait condamné les responsables criminels Nazi, il n’y aurait pas eu de paix durable entre, d’une part, l’Allemagne et, d’autres parts, la France, la Grande Bretagne voire la Russie ex URSS!

    Et quelle seraient la réaction des juifs si les criminels nazis: Goering, Goebbels, Ribbentrop, Hess, et d’autres, au lieu d’être arrêtés et traduits devant la justice pour les crimes de guerre et génocide étaient installés autour d’une table pour signer un accord soit disant cadre pour la pacification de l’Europe avec les membres du gouvernement collaborationniste de Vichy!

    A la lumière de cet exemple Nazi inacceptable, à quoi a rimé cette réunion d’Addis Abeba, si ce n’est une messe noire contre la souveraineté du peuple congolais ? Je me suis interrogé pour savoir de qui a-t-on voulu se moquer lorsque, pour parler de la pacification de la RDC, les pyromanes responsables avérés des crimes de guerre, des crimes contre l’humanité et génocide en RDC à savoir le rwandais Paul Kagame et l’ougandais Yoweri Museveni se sont retrouvés autour de la table comme animateurs et signataires de cette feuille de route rocambolesque imposée à la RDC?

    Et là où le bât blesse, c’est le fait de la participation de leur complice, l’usurpateur Hyppolite Joseph Kabila dont le rôle ne s’est réduit qu’à apposer sa signature pour la soumission de la RDC à cet enfumage tenant lieu d’accord dit cadre alors qu’en réalité, comme je l’ai précisé, précédemment, il n’en a ni le droit ni la légitimité à savoir : Hyppolite Joseph Kabila, qui dirige par défi, contre le gré du peuple congolais, n’est pas président de la république!

    Nous savons tous que les crimes de guerre, les crimes contre l’humanité sont imprescriptibles! Tant que ces individus, responsables de crimes de guerre, de crimes contre l’humanité et génocide en RCD ne seront pas inquiétés pénalement par les instances judiciaires en amont pour espérer l’installation d’une paix crédible et durable en aval, tout accord dit de paix en RDC sera potentiellement chimérique d’autant plus que personne ne le respectera!! Le Front civil de Résistance Populaire rejette totalement cet accord dit cadre !

    Kampala a démontré aux congolais jusqu’à quel niveau de bassesse, ce gouvernement fantoche d’Hyppolite Joseph Kabila est capable de tirer et de mener en bourrique la RDC, non seulement, en se pliant aux exigences fumeuses de la milice terroriste rwandaise dit M23, aussi, en acceptant comme médiateur, les criminels ougandais et d’en discuter sur le terrain ennemi qu’est l’Ouganda où le rapport de forces est défavorable pour la RDC!

    Quant à la réintégration de cette milice terroriste Rwandaise dit M 23 dans les Forces armées de la RDC FARDC , proposée par Azarias Ruberwa, c’est non seulement inacceptable, mais c’est une équation impossible parce que les congolais n’accepteront plus de se laisser berner!

    C’est naturel que l’infiltré rwandais Azarias Ruberwa appuie cette proposition scabreuse! Pour ne jamais oublier les plus de 8 millions de congolais massacrés et privés de justice juste, je rappelle que le rwandais Azarias Ruberwa jouit de l’impunité dont bénéficient en RDC les criminels de guerre et qu’il continue à toucher indûment les émoluments comme prime de guerre pour la déstabilisation de la RDC!

    Pour le Kongo, moi Jean Kalama-Ilunga, je suis un homme très en colère!

    3. Réveil FM International: Quel regard portes-tu sur le fait de l’exfiltration du criminel Bosco Ntangada pour l’ambassade des USA à Kigali après s’être replié au Rwanda, pour être ensuite livré à la Cour pénale internationale où il est présentement et, en attendant le 23 septembre 2013, il a pris connaissance des charges portées contre lui ce mardi 26 mars 2013?

    Jean Kalama Ilunga : Avant de parler du criminel rwandais Bosco Ntangada, qui vient de terminer sa cavale à la CPI au Pays Bas, je signale que c’est une nécessité absolue de dévoiler à l’attention des opinions la manipulation sur la fausse nationalité congolaise dont ont abusé et abusent les rwandais en vue d’installer la confusion et l’amalgame sur les identités culturelles congolaises! L’histoire nous renseigne qu’en 1998, Mzée Laurent-Désiré Kabila avait proposé un débat national dont parmi les 3 thèmes, le débat national sur la nationalité ! Il eut une levée de bouclier des rwandais pour en empêcher l’organisation. Alors que tout était mis en place pour la tenue de ce forum, les rwandais et leurs complices avaient joué pour imposer en lieu et place du débat national, le dialogue dit inter-congolais que j’avais d’ailleurs combattu à l’époque !

    A la fin du dialogue dit inter-congolais, il s’était opéré une infiltration massive de ces rwandais tutsi dans toutes les institutions de la RDC! Pour justifier leur présence dans les institutions publiques de la RDC, par la manipulation sémantique, on nous avait imposé, avec la complicité de certains médias, des absurdités comme ’’tutsi congolais’’ ou ’’hutu congolais’’ voire ’’congolais d’expression kinyarwanda’’, pour soutenir mon propos, j’ai deux observations:

    1ère observation : La désignation «Tutsi ou hutu», est une dualité, sous forme de castes typiquement et strictement rwandaise et burundaise !

    Pour justifier la présence en RDC de ceux rwandais (tutsi et hutu), par exemple, qui y ont immigré pour une raison ou une autre, les manipulateurs ont tenté de leur fabriquer une identité culturelle congolaise factice (tribu, ethnie) à savoir ’’tutsi congolais’’, une absurdité pour désigner ces gens venus du Rwanda ou du Burundi et vivant en RDC illégalement! Certains médias se sont révélés complices de cette volonté délibérée des manipulateurs d’installer et de faire passer pour vraie cette absurdité :’’tutsi congolais’’ voire ’’hutu congolais’’

    2ème observation : Pris en flagrant délit de mensonge ’’tutsi congolais’’ ou ’’hutu congolais’’ et de distorsion de la réalité pour tromper les opinions, ces médias à la solde des manipulateurs, ont sorti une autre bourde ridicule à savoir ’’congolais d’expression kinyarwanda’’!

    En effet, Le kinyarwanda est et reste une langue strictement rwandaise et elle est parlée par tous les rwandais tutsi comme hutu au Rwanda et n’a aucune base nulle part à ailleurs! Tous ceux en RDC qui n’ont pas d’autre dialecte tribale que le kinyarwanda, sont des immigrés ou réfugiés rwandais tant que, individuellement, ils n’ont pas sollicité la citoyenneté congolaise de la RDC!

    Pour information: La Nation congolaise étant la somme d’identités culturelles à savoir tribus, ethnies, établies dans l’espace géographique dénommé République Démocratique du Congo, pour être congolais ou congolaise d’origine, il faut justifier de son appartenance à une des identités culturelles (tribu ou ethnie) qui forme la Nation congolaise par l’ascendance paternelle ou maternelle!

    Le kinyarwanda n’est pas compté comme dialecte correspondant à une identité culturelle congolaise disposant d’un espace territorial propre inclus dans l’espace géographique dénommé République Démocratique du Congo! A moins qu’il y ait l’annexion de l’espace géographique de l’identité culturelle Benyarwanda c-à-d le Rwanda annexé à la RDC pour que le kinyarwanda dialecte commune des castes hutu et tutsi devienne une tribu ou ethnie congolaise!

    En attendant, il va de soi que tout congolais ou toute congolaise, pour se prévaloir de la nationalité congolaise, doit avoir une tribu ou ethnie dont la dénomination correspond au dialecte! Par exemple: un mulobo a comme dialecte, le kilobo, un muntandu, le kintandu, un lokele, kilokele, un mongo kimongo, un kaonde, kikaonde, un murega kirega, un nande kinande, un muboa, kiboa, un mutabua, kitabua, un musakata, kisakata, …etc

    A la lumière de cet éclairage, les congolais doivent savoir, désormais, que les tutsi, hutus ne sont pas congolais et que ceux qui occupent les fonctions stratégiques dans les institutions publiques de la RDC: armée, police et autres sont des infiltrés rwandais!

    Le Front Civil de Résistance Populaire a donné un ultimatum à ces infiltrés rwandais en vue de leur cessation immédiate d’activité dans les institutions publiques de la défense et de la sécurité de la RDC et cet ultimatum a déjà atteint son terme! De gré ou de force et par tous les moyens, ils y seront contraints! Que celui ou celle qui a des oreilles pour entendre, entende!

    Tous ces infiltrés rwandais exerçant dans l’armée ou la police en RDC agissent en RDC sous les ordres du criminel rwandais James Kabarebe, ministre de la défense du Rwanda qui pilote le système de la défense de la RDC à sa guise pour le fragiliser et à qui ils rendent, exclusivement, compte!

    Comme tous les autres infiltrés criminels rwandais en RDC, contrairement aux déclarations obscurantistes du traître Lambert Mende sur sa nationalité, Bosco Ntangada est bien rwandais de père et de mère et il a toujours obéi aux ordres de James Kabarebe!

    Lors de sa 1ère comparution à la CPI, il a choisi sa langue maternelle qu’il maîtrise parfaitement le kinyarwanda comme langue d’expression! Il a menti aux magistrats de la CPI sur sa nationalité lorsqu’il déclare qu’il est congolais né au Rwanda!

    Bien que parcellaire, les accointances perverses et la complicité active entre les infiltrés rwandais et Hyppolite Joseph Kabila sont une preuve de haute trahison et de l’anti-constitutionnalité des actes posés! C’est lui qui avait signé les ordonnances de nomination du criminel rwandais Bosco Ntangada au grade de général dans les FARDC et d’autres infiltrés rwandais à des fonctions stratégiques!

    ’’L’ordonnance n°13 portant révocation de certains officiers de l’Armée’’, apparemment tricotée dans la précipitation pour le besoin de la cause, et la liste d’infiltrés rwandais dont le criminel alias ’’Sultani Makenga’’de son vrai nom rwandais Nziramakenga Ruzandiza, font foi et sont une preuve de l’infiltration délibérée des rwandais dans les FARDC et de la complicité active d’Hyppolite Joseph Kabila qui avait toujours abusé et abuse, chaque jour, de la fonction usurpée de président de la république pour humilier et trahir le peuple congolais.

    Pour ces raisons, Hyppolite Joseph Kabila est coupable de haute trahison!

    4. Réveil FM International: Qui dirige les Forces armées de la RDC, le Rwandais James Kabarebe ou Didier Etumba ? Le général Olenga, le chef d'état major des Forces terrestres des Fardc n'est-il pas dans un piège cornélien ? Lui qui avait déclaré devant les caméras de la télévision que les Fardc devraient terroriser les terroristes : Alors que Les Fardc ont récupéré Rutshuru dans le Nord-Kivu le fameux ordre venu d'en haut a contraint les vaillants soldats congolais de céder le territoire aux miliciens sanguinaires tutsi rwandais M23. N'est ce pas une haute trahison de plus?

    Jean Kalama-Ilunga : Il va s’en dire que les actes de haute trahison sont une normalité et impunis en RDC avec Hippolyte Joseph ‘’Kabila’’ étant donné que toutes les institutions nationales sont prises en otage et à son service! Le système de défense et de sécurité de la RDC est phagocyté par le pouvoir rwandais qui pilote la fragilisation délibérée des forces armées de la RDC par une infiltration des sujets rwandais à tous les postes stratégiques des institutions de la défense et de la sécurité avec la complicité active de l’imposteur Hyppolite Joseph ‘’Kabila’’!

    De toute manière, je ne m’en voile pas la face, c’est le criminel rwandais James Kabarebe qui est le dirigeant des FARDC et le pilote du système de défense et de sécurité en RDC où rien, sur ces questions, ne peut se réaliser ni s’élaborer sans son aval : nominations, promotions, affectations ! Il est le maître à penser de l’usurpateur Hyppolite Joseph Kabila!

    A la lumière de ce que je viens de dire, il ressort que le pauvre général François Olenga, en s’ingéniant à déclarer, en désespoir de cause, cet effet d’annonce consistant à finir avec la guerre à l’Est, un objectif largement au dessus de ses moyens, et lorsqu’il se targuait d’être en mission spéciale dépêchée par Hyppolite Joseph ’’Kabila’’, traître au service du Rwanda et complice avéré, il était entrain de bluffer et il a donné la preuve de son ignorance du système qu’il sert ou, s’il a compris, de sa complicité active avec ce système!

    Pourtant, le mode opératoire rwandais d’occupation du territoire est toujours le même!

    A ce propos, le passé nous renseigne ceci: En 2000, à Pweto, après avoir rencontré James Kabarebe, Hyppolite Joseph ’’Kabila’’, ordonna de ne pas payer la solde aux militaires des FAC et donna l’ordre d’abandon de toutes les positions de défense de la ville et de l’évacuer pour laisser les agresseurs rwandais l’occuper, d’ailleurs, Mzée Laurent-Désiré Kabila avait ordonné son arrestation pour comparaître devant la cour d’ordre militaire pour trahison.

    En 2004, alors qu’il était sur le point de mettre fin à l’aventure des criminels rwandais Nkundabatware et Mutebusi à l’Est de la RDC, le général patriote Mbunza Mabe fut muté par Hyppolite Joseph Kabila sur ordre de Kagame et James Kabarebe, de Bukavu à Kitona!

    En 2007, à Mushake au Nord Kivu, au moment où le général Kayembe s’apprêtait à mettre un terme à l’aventure du criminel rwandais Nkundabatware à l’Est de la RDC, Hyppolite Joseph Kabila, toujours sur ordre de James Kabarebe, y dépêcha son complice, le traître criminel Amisi dit tango fort, pour brouiller l’opération en informant Nkundabatware et en donnant des contrordres qui coutèrent la vie à des milliers de soldats des FARDC tombés en embuscade et une perte énorme du matériel!

    Après ce déboire, le général François Olenga, alors inspecteur des FARDC, se rendit à l’Est et ramena, manu militari, Gabriel Amisi dit tango fort à Kinshasa pour passer devant la cour martiale pour haute trahison! Sur ordre du criminel rwandais James Kabarebe, Gabriel Amisi fut libéré et réhabilité comme chef EM des forces terrestres des FARDC par Hyppolite Joseph Kabila!

    Au cours du passé récent, sur un ordre de la ’’haute hiérarchie’’ de Kinshasa, les militaires des FARDC étaient contraints d’abandonner la ville de Goma et de la laisser occuper par les miliciens rwandais du M23 !

    Cette méthode rwandaise d’occupation du territoire par la fragilisation des militaires congolais avec la complicité active du traitre à la Nation congolaise Hyppolite Joseph Kabila vient de s’opérer, effectivement, avec son ordre contraignant les vaillants militaires congolais des FARDC d’évacuer le Rutshuru pour laisser cette position à la milice criminelle rwandaise M23!

    Les congolais doivent ouvrir les yeux, en ce moment, pour ne rien laisser passer comme par exemple la présence des milliers de miliciens rwandais tutsi de l’ex CNDP infiltrés dans les FARDC qui ont été transférés à Kananga et dont personne n’en inquiète!

    Jamais on entre dans l'armée avec femme et enfants, on s'y engage toujours seul !

    5. Réveil FM International: Quels critères pour avoir une armée républicaine en RDC? Quel est votre avis sur la création de la brigade intervention en RDC par l’ONU ? Quelle est votre lecture sur l’incursion armée des maï maï dit "kata katanga" qui ont soulevé la panique à Lubumbashi et qui se sont bizarrement réfugié à la MONUSCO, pour être transporté à Kinshasa?

    Jean Kalama-Ilunga : L’état de lieu du système de la défense de la RDC présente une armée inhomogène de type milicien, un melting-pot inefficace, né du brassage, infiltré de toutes parts par des éléments rwandais qui y exercent des fonctions stratégiques pour des objectifs et des finalités qui ne sont pas celles du peuple congolais!

    Cette infiltration est toujours en cours au travers de l’école de formation d’officiers EFO à Kananga au Kasaï Occidental devenue la lucarne par laquelle de nombreux jeunes rwandais tutsi sont formés pour être introduits, insidieusement, comme officiers dans FARDC!

    Le gouvernement fantoche d’Hyppolite Joseph ’’Kabila’’ n’a pas de politique de défense ni aucune maîtrise du potentiel de guerre pour la défense du territoire national ni les moyens politiques d’inverser le rapport des forces aussi bien sur le plan qualitatif que quantitatif face aux ennemis du peuple congolais! Sur le plan qualitatif notamment, avec les ressources humaines à savoir les militaires démotivés, parce que sous payés, sous équipés, sous formés, sous nourris ainsi qu’une diplomatie à la petite cuillère qui fait la part belle aux agresseurs rwandais et ougandais qui dictent et imposent aux congolais la feuille de route, au travers cette caricature de gouvernement fantoche béni oui-oui et son chef, complètement dépassé par la complexité des évènements, où allons-nous? L’imposteur Hyppolite Joseph Kabila n’est pas à sa place !

    En effet, au regard de son incapacité de frapper du poing sur la table pour défendre les intérêts du peuple congolais, il a toujours affiché l’attitude de l’autruche, une passivité inadmissible à ce niveau de responsabilités face aux menaces multiformes récurrentes contre la souveraineté, l’intégrité du territoire national et l’unité du peuple congolais!

    Sur mon parcours, j’avais la chance de vivre la vie du soldat pendant ma formation militaire et l’expérience de l’officier, qui me permet, aujourd’hui, d’aborder les questions de la défense et sécurité du territoire national avec pertinence!

    Pour installer une armée républicaine véritable en RDC, l’engagement individuel pour servir la patrie dans les métiers de la défense du territoire est la condition obligée! Je dis bien l’engagement individuel!

    En conséquence : Tout congolais et toute congolaise, candidat ou candidate aux métiers de la défense doit signer un contrat individuel avec l’Etat congolais par l’institution gouvernementale en charge de la défense du territoire, pour être mis, après formation, à la disposition de l’état major des forces armées de la RDC pour utilisation!

    Une armée républicaine ne peut en aucun cas être l’outil d’oppression ni de répression au service d’un individu au pouvoir contre le peuple ! C’est pour cela que le Front Civil de Résistance Populaire lance un appel solennel aux militaires congolais patriotes de rejoindre le camp de la Résistance pour libérer et sauver notre patrie des prédateurs et ennemis du peuple congolais!

    S’agissant de la brigade d’intervention au sein de la MONUSCO, je suis sceptique sur son efficacité parce qu’il s’agit, en RDC, d’une situation tragique et complexe que ni la MONUC ni la MONUSCO avec un contingent de 20 mille militaires n’ont réussi à y mettre fin! En tout état de cause, il est illusoire de croire qu’on peut apporter des réponses à une situation complexe par des actions localement ciblées!

    Pour soutenir mon propos relatif aux facteurs de la complexité, j’avance cette parenthèse: le britannique Alan Doss, ancien collaborateur de Tony Blair, ancien 1er ministre britannique et conseiller spécial du criminel rwandais Paul Kagame, avait été nommé par la volonté de Tony Blair, après l’américain William Lacy Swing, responsable de la MONUC en 2007, pour arrêter la guerre! Paradoxalement, alors qu’il était là pour garantir et faciliter la paix, Alan Doss s’ingéniait à jouer et à protéger le jeu des agresseurs rwandais!

    D’ailleurs, la MONUC en RDC avait tellement brillé par la sinécure et l’indolence que Nkundabatware avait tenu 5 années durant lesquelles il avait produit, impunément, la mort et la désolation à l’Est de la RDC sous le regard bienveillant des soldats de l’ONU, majoritairement anglophones, qui disaient : « No Nkunda ! No Job ! » Traduction : Pas de Nkunda! Pas de travail ! .

    Le scandale de l’inaction de la MONUC était si horrible et évident que la modification de la dénomination en MONUSCO apparaissait comme la seule solution pour justifier la pérennité du maintien de cette institution des Nations Unies en RDC. Dès l’annonce de la création de cette brigade, il est étonnant, bizarre et louche que l’Afrique du Sud et la Tanzanie soient les 1er pays à se porter candidats!

    Avant cette décision, on signale la présence massive des militaires sud africains à Gemena à l’Equateur en RDC!

    A quoi sert donc cette base militaire sud africaine à Gemena en RDC? Si ce n’est pas pour la contre-offensive de Bozize, la suite des évènements nous renseignera!

    Par ailleurs, Il y a peu temps des armes en provenance d’Afrique du Sud, ont transité par la Tanzanie et le Rwanda pour une destination finale, la milice rwandaise M23!

    Au regard de cette situation, à quoi va servir cette brigade d’intervention composée des troupes sud africaines ou tanzaniennes déjà impliquées indirectement dans la situation tragique de la RDC au travers les accointances controversées avec l’imposteur Hyppolite Joseph Kabila, Paul Kagame et Museveni!

    Pour le Front Civil de Résistance Populaire, la participation de l’Angola dans l’action de la brigade d’intervention à l’Est de la RDC est le seul gage de crédibilité, et à condition que l’Angola en assure le commandement!

    En revanche, le Front Civil de Résistance Populaire se méfie et rejette la participation de l’Afrique du Sud, la Tanzanie, le Rwanda et l’Ouganda dans cette brigade d’intervention de la MONUSCO !

    Quant à la question sur les soient disant maï maï dit Bakate Katanga, leur mode opératoire m’a fait pensé aux kuluna de Kinshasa à qui certains politiciens comme Kimbuta offre des machettes pour terroriser la population Kinoise!

    En apprenant qu’ils se sont réfugiés dans l’enceinte de la MONUSCO, je me suis interrogé si ce ne sont pas les mêmes kuluna kinois importés de la capitale furtivement pour terroriser les populations de Lubumbashi pour des finalités obscures! Par contre plusieurs questions :

    1. Pourquoi se sont-ils réfugiés dans l’enceinte de la MONUSCO qui s’est chargée de les acheminer à Kinshasa où, paraît-il, ils se sont évadés? Et pourquoi les a-t-on acheminés à Kinshasa, pourtant, il y a les mêmes instances judiciaires à Lubumbashi ?

    2. Qui est derrière cette incursion des soient disant maï maï Bakate Katanga et pour quelles finalités? Est-ce pour nuire et déstabiliser le gouverneur du Katanga Moïse Katumbi en vue de l’accuser pour responsable de l’insécurité au Katanga, pour créer le prétexte de le virer? Le général d’Ekutshu qui vient d’être suspendu, n’est-il pas victime collatérale de la main noire de Kinshasa qui pilote la déstabilisation délibérée du Katanga ?

    6. Réveil FM International: Jacob Zuma d’Afrique du Sud, José Eduardo dos Santos d’Angola et Joseph Kabila se sont rencontrés à Luanda pour parler de la RDC! Avez-vous une idée sur le contenu de ce qu’ils se sont dits et quel est votre avis sur la nature du marathon diplomatique entrepris par Joseph Kabila soutenu, apparemment et bizarrement, par Jacob Zuma? A Oyo au Congo Brazzaville, se sont rencontrés en mini-sommet sur la RDC autour de Denis Sassou Nguesso, Paul Kagame, Yoweri Museveni et l’imposteur Joseph Kabila sans le président de l’Angola José Eduardo dos Santos! Quel est, d’après toi, les dessous de cette prolongation de ce que tu qualifies de messe noire contre le peuple congolais et de l’absence remarquée du président angolais ? Depuis que la police a arrêté 20 congolais pour des raisons fallacieuses selon lesquelles ils ont fomenté un coup d'état contre le régime de Kinshasa, pourquoi la justice d’Afrique du Sud va-t- elle de report en report du procès de nos compatriotes et en dépit de l’absence des preuves, pourquoi sont-ils toujours détenus? Pouvons les considérer comme prisonniers politiques privés de Jacob Zuma?

    Jean Kalama-Ilunga : Les relations harmonieuses, apaisées, de solidarité permanente, de soutien mutuelle sont une exigence dans tout lien entre l’Angola et la RDC compte tenu, d’une part de la configuration géographique particulière avec plus ou moins 2000 kms de ligne frontalière et d’autre part, de l’enchevêtrement d’identités culturelles (tribu, ethnie) de part et d’autre de cette ligne frontalière virtuelle qui fait qu’entre ces deux pays, avec 5 provinces angolaises constituant la ligne frontalière, il s’agit d’un seul peuple! Sur le plan sécuritaire, ce qui ressort et s’impose, c’est cette relation dialectique entre l’Angola et la RDC parce qu’autant l’Angola, plus que tous les autres 8 pays limitrophes à la RDC, a besoin, pour sa sécurité, d’une RDC stable et sécurisée, autant la RDC, pour être stable et sécurisée, a besoin de l’Angola forte et en paix !

    Je voue personnellement un grand respect et une haute considération pour le président José Eduardo dos Santos et j’ai foi en son expérience et sa sagesse en ce qui concerne la RDC pour prendre la bonne décision quand il faut conformément aux considérations que je viens d’évoquer! S’agissant de la visite de Jacob Zuma et Hyppolite Joseph Kabila à Luanda pour rencontrer le président angolais, de mon point de vue, cela ne cache-t-il pas une manœuvre sordide qui suscite un questionnement qui pourra éclairer les zones d’ombres sur les enjeux?

    Connaissant les relations privées affairistes en RDC qu’entretiennent Jacob Zuma et Hyppolite Joseph Kabila, cette visite en Angola n’est-elle pas une tentative désespérée de ce dernier dont le but est d’entraîner le président José Eduardo dos Santos dans ce cafouillage à l’Est de la RDC ?

    Et lorsque le président angolais se limite à donner un conseil à Hyppolite Joseph Kabila et à son gouvernement de restaurer l’autorité de l’Etat à l’Est, n’est-ce pas une fin de non recevoir à leur sollicitation ?

    J’en viens au mini sommet du 24 mars 2013 à Oyo au Congo Brazzaville où ’’les 3 mousquetaires’’ de la déstabilisation de la RDC à savoir Paul Kagame du Rwanda, Yoweri Museveni de l’Ouganda et leur complice Hyppolite Joseph Kabila qui se sont réunis autour du président Denis Sassou Ngouesso, curieusement sans la présence du président d’Angola José Eduardo dos Santos, mais pour se dire quoi?

    Apparemment, il ressort du non-dit que la panique s’est installée et l’étau de la justice se resserre autour de leur association criminelle pour crimes de guerre, crimes contre l’humanité et génocide en RDC!

    En arrivant au Congo Brazza, Paul Kagame qui a infesté Brazzaville d’agents pour contrôler le pouvoir en RDC et transformé l’ambassade du Rwanda à Brazza, le bastion de l’espionnage pour infiltrer les institutions du Congo Brazza, s’y sent en terrain conquis!

    Ces 3 complices étaient à Oyo pour brouiller les pistes et manipuler le président Denis Sassou Nguessou!

    Alors qu’ils s’entendent à merveille, la comédie de la mésentente entre Paul Kagame et Hyppolite Joseph Kabila atteint le paroxysme, lorsqu’ils arrivent sur scène à Oyo, ils font semblant d’être en conflit pour donner l’illusion aux observateurs qu’il s’agit d’une conciliabule en vue d’une parodie de réconciliation pour la paix!

    Le président Dénis Sassou Ngouesso est un homme avisé qui est au fait des tenants et des aboutissants de ce qui se passe dans la région d’Afrique Centrale! Je sais qu’il ne se laissera pas avoir par ces ’’3 mousquetaires’’ de la déstabilisation !

    Si j’étais sud africain, je me rangerai du côté des anti Jacob Zuma et j’exigerai sa démission ! En effet, le président d’Afrique du Sud Jacob Zuma est entrain de créer la pagaille en Afrique Centrale, pour des intérêts strictement personnel !

    Par exemple: Jacob Zuma ne possède-t-il pas illégalement des mines au Katanga en RDC offertes par Hyppolite Joseph Kabila sous couvert de société écran et à l’insu de l’administration fiscale de la RDC et d’Afrique du Sud?

    D’ailleurs, c’est sous cet angle qu’il avait fermé les yeux sur la réalisation des millions de bulletins de vote pré-remplis en faveur du candidat n°3 Hyppolite Joseph Kabila pour la mascarade électorale du 28 novembre 2011 en RDC! Ceci explique pourquoi les 20 congolais dont Etienne Kabila sont prisonniers politiques de Jacob Zuma sur demande de l’imposteur- usurpateur Hyppolite Joseph Kabila qui a corrompu avec beaucoup d’argents (ceci est avéré), les juges, les policiers, les services de sécurité et une tentative de corruption de l’avocat sud africain de la défense des 20 congolais pour que nos compatriotes restent enfermés arbitrairement et injustement!

    Jacob Zuma cherche à gagner du temps pour les faire oublier afin de s’en débarrasser en les livrant furtivement, sans jugement, au psychopathe Hyppolite Joseph Kabila en RDC qui est décidé à les assassiner!

    Au travers les actes affairistes qu’il pose en Afrique Centrale, Jacob Zuma révèle à la face du monde le niveau de corruption active qui gangrène son pays!

    En dépit de toutes les raisons apparemment fallacieuses avancées pour justifier l’intervention controversée de l’armée sud africaine en République Centrafricaine, en réalité, ce sont les diamants centrafricains pour Zuma et les armes sud africaines pour l’armée centrafricaine pro Bozize en échange qui sont au centre de cette aventure de Zuma en RCA!

    D’ailleurs, 3 noms sont en évidence dans cette aventure et sont la preuve du caractère privé de cette aventure de Zuma Jabob qui a utilisé, sans vergogne, abusivement l’armée sud africaine pour ses intérêts personnel, il s’agit de: Pereira, le lobbyiste de Bozize qui a mis en contact Bozize fils et Zuma en octobre 2012, Paul Langa et Billy Masetha, proches et hommes de main de Jacob Zuma, ils sont dans les services de sécurité d’Afrique du Sud! Si on réfléchit bien, la présence de l’armée de la RSA en RCA n’a servi que de masque pour livrer furtivement les armes en échange des diamants pour Jacob Zuma!

    Les arrestations arbitraires dont sont victimes les résistants-patriotes-combattants congolais résidant en Afrique du Sud est une preuve de mépris, du manque de considération et de respect envers le peuple congolais! C’est pour cela que, pour lui éviter l’humiliation (ceci tient lieu de mise en demeure), le Front Civil de Résistance Populaire de la RDC exige à Jacob Zuma la libération immédiate et sans conditions de nos 20 compatriotes, innocents et prisonniers politiques détenus arbitrairement dans les anciennes geôles du système d’apartheid utilisés abusivement pour ses intérêts!

    Pour soutenir nos 20 compatriotes résistants-patriotes-combattants prisonniers politiques personnels de Jacob Zuma en Afrique du Sud, le Front Civil de Résistance Populaire appelle tous les congolais à travers le monde de manifester par des sit-in devant les ambassades d’Afrique du Sud pour exiger leur libération immédiate et sans conditions!

    En détenant arbitrairement les 20 congolais dans les geôles de Prétoria, sans jugement, sous prétexte qu’ils allaient faire un coup d’Etat en RDC, Jacob Zuma viole le droit de l’homme!

    7. Réveil FM International: Maintenez-vous cette affirmation qui a fait des émules: "Seul, le Mzéïsme équivaut au Kabilisme ! Le Joséphisme n'est qu'imposture, usurpation, fraude, tricherie et haute trahison!" ?

    Jean Kalama-Ilunga : Cette affirmation est la réalité! Mzée Laurent-Désiré Kabila a été et est le seul propriétaire du nom «Kabila » qui lui avait été donné par son père! Au regard d’immenses sacrifices consenti pour donner du contenu et un sens prestigieux à ce nom, n’est pas Kabila qui veut !

    D’ailleurs, Mzée Laurent-Désiré Kabila n’avait pas nommé ni désigné l’imposteur Hyppolite Joseph ’’Kabila’’ comme possible successeur au pouvoir ni successeur idéologique!

    D’ailleurs, pour ceux qui ignorent , il s’en méfiait et le qualifiait de serpent !

    Le nom « Kabila» porté, indignement, par Hyppolite Joseph ‘’Kabila’’ a été voué aux gémonies par la faute de ce dernier qui n’a pas su apporter de la dignité ni de la valeur ajoutée au fruit des sacrifices endurées par Mzée Laurent-Désiré Kabila durant de nombreuses années de lutte !

    Après avoir reçu le pouvoir par traîtrise, l’imposteur, soupçonné, par ailleurs, de complicité active à l’assassinat de Mzée LDK, avait, désespérément, tenté d’effacer le soldat du peuple de l’histoire pour exister à sa place et s’approprier indûment des fruits du sacrifice pour le Kongo!

    En fait, depuis 2001, Hyppolite Joseph ‘’Kabila’’ n’avait jamais évoqué ni cité Mzee Laurent Désiré Kabila dans aucun de ses discours pour qu’il puisse se prévaloir, aujourd’hui, d’être ‘’ mokitano’’ du soldat du peuple ou son fils spirituel!

    Concernant le muzéïsme ou Kabilisme, Laurent-Désiré Kabila était profondément Lumumbiste idéologique, pour marquer la différence avec les lumumbistes ethniques en grande partie opportunistes et les lumumbistes biologique qui limite leur lumumbisme aux relations familiales!

    En ce sens et logiquement, la condition sine qua non pour se qualifier de Kabiliste, c’est d’être d’abord Lumumbiste idéologique!

    Du point de vue idéologique Hyppolite Joseph dit ’’Kabila’’ n’a jamais été Lumumbiste idéologique, par conséquent, il n’a rien du Kabilisme ou Muzéisme parce qu’il est coupable de haute trahison, inacceptable dans le lumumbisme!

    En ce sens, le ‘’Josephisme’’ comme son leader Hyppolite Joseph Kabila reste et est une idéologie de l’imposture, l’addiction à la haute trahison, la compromission, la tricherie, la forfaiture, les mensonges, la fraude, l’usurpation, l’impunité, la corruption, les crimes…!

    Pour tromper les congolais, les distraire afin de leur faire perdre du temps, un conglomérat d’opportunistes invétérés s’évertuent et continuent, désespérément, à célébrer le ’’Josephisme’’ comme pensée unique pour annihiler le bon sens du peuple congolais!

    8. Réveil FM International: Que répondez-vous à ces thuriféraires et autres laudateurs de la dictature totalitaire en République démocratique du Congo qui pensent que tout celui qui critique Joseph Kabila et ses mammouths joséphistes a de la haine à son égard et à son régime d'imposture, d'usurpation, d'occupation et de haute trahison ?

    Jean Kalama-Ilunga: Ces pauvres individus me font pitié et sourire! La haine étant insidieuse et sournoise, pour ma part, je m’en sens étranger !

    A quoi bon empoisonner mon quotidien avec de la haine ou la jalousie notamment, envers la médiocrité incarnée qui se trouve être Hyppolite Joseph ’’Kabila’’ en d’autres termes, par analogie, envers ’’l’idiot du village fait roi’’?

    L’imposteur Hyppolite Joseph ‘’Kabila’’ étale, chaque jour, ses insuffisances et il n’en vaut vraiment pas la peine!

    En revanche, pour le Kongo, moi Kalama, je suis un homme très en colère!

    Oui, en colère légitime contre tous ceux qui s’investissent à tirer ma patrie, la République Démocratique du Congo vers le bas!

    Je suis en colère chaude contre tous ceux qui trahissent honteusement notre patrie et sacrifient les intérêts du peuple congolais en faveur de ses ennemis , je suis très faché contre Hyppolite Joseph ’’Kabila’’ qui sert de cheval de Troie aux pouvoirs criminels rwandais et ougandais pour détruire structurellement la RDC et favoriser la balkanisation!

    De toutes les façons, je n’ai jamais postulé ni fait des pieds et des mains pour un poste de pouvoir politique sous le règne de l’usurpateur Hyppolite Joseph Kabila, encore moins comme candidat à la présidence de la république !

    Pourtant, sans me vanter, je dispose des capacités nécessaires pour assumer les charges politiques jusqu’au niveau le plus élevé selon l’objet de la politique qui est strictement d’apporter le bien-être!

    Mais, à ce sujet, si je ne peux que proposer en tant qu’être humain, Seul Dieu, Le Très Haut dispose !

    Par conséquent, je m’en remets à Sa volonté! Tout ce que je veux pour mon pays, la RDC, c’est que toutes les institutions soient libérées et fonctionnent strictement au service du peuple congolais et non pour servir les intérêts de pouvoir d’un individu!

    Je me bats, chaque jour, et je prie Dieu pour qu’en RDC, nous réussissions à installer les institutions fortes opposables à tous afin de donner l’occasion aux meilleurs d’entre nous hommes et femmes, patriotes, préparés et qui font preuve d’une vision globale des enjeux pour la résolution des crises enchevêtrées qui sévissent en RDC!

    J’ai toujours dit non et combattu le pouvoir pour dominer, pour brimer, pour opprimer nos concitoyens ou s’en servir comme marche pieds parce que le pouvoir pour lequel j’ai toujours lutté est celui du peuple, par le peuple, pour le peuple!

    Je connais Emmanuel Kabila Masirika !

    9. Réveil FM International: Vous avez été le premier à hausser le ton sur le refus de l'ambassade de la RDC à Paris d'offrir l'hospitalité à M'zée Victor Mpoyo. Où en est- on avec sa situation? Que répondez-vous aux troubadours qui disent M'zée Victor Mpoyo n'a rien fait pour l'accession au pouvoir de Joseph Kabila voire ou à ceux qui disent qu’est-ce qu’il a fait de ses millions?

    Jean Kalama-Ilunga: Mzée Pierre Victor Mpoyo avait 15 ans et Mzée Laurent- Désiré Kabila 9 ans lorsqu’ils s’étaient rencontrés à Elisabethville (Lubumbashi) au Katanga! Plus précisément, à la commune Albert, aujourd’hui Kamalondo, dans la parcelle familiale de Mzée Mpoyo où résidait la sœur ainée de Laurent-Désiré Kabila!

    Ce dernier était venu de Jadothville (Likasi) où il était né, ses parents étant mutés, ils l’avaient confié à sa sœur aînée à Lubumbashi!

    La première rencontre se fit fut le jour où Mpoyo, vêtu de blanc, de passage à la parcelle familiale pour visiter son oncle qui y résidait, il fut abordé par un petit homme de 9 ans, qu’il ne connaissait pas et qui s’adressa à lui à peu près en ces termes en swahili : « Una vuala muzuri kabisa! Lakini nataka unipatie tu bilato yako mueupe! » (Traduction: Tu es très bien habillé ! Mais moi, J’aime tes chaussures blanches, donnes- les moi ! ) C’était Laurent-Désiré Kabila! C’était la genèse de leur relation qui a duré jusqu’à la mort tragique de Mzée Laurent-Désiré Kabila en janvier 2001!

    Depuis la disparition de ce dernier, celui qui avait bénéficié de la totalité de son sacrifice pour le Congo à savoir l’imposteur Hyppolite Joseph Kabila, avait, méchamment, tenté de l’effacer de l’histoire en enfermant sa mémoire dans les oubliettes pour que les générations futures ne retiennent que lui!

    Ainsi, cet assassinat de Mzée Laurent-Désiré Kabila, soldat du peuple, mort pour le Congo, avait sonné le glas de la participation de ses vrais compagnons aux affaires politiques par la mauvaise foi et la mesquinerie d’Hyppolite Joseph Kabila!

    Une parenthèse pour ne pas oublier : Au début, c’était le belge Louis Michel, le premier qui était au courant de l’assassinat de Laurent-Désiré Kabila, qui l’y avait aidé en le conseillant d’écarter les compagnons de Mzée Laurent-Désiré Kabila!

    Hyppolite Joseph Kabila n’était, en fait, qu’un pantin dirigé par ce manipulateur belge Louis Michel, qui avait fait tant de mal à la République Démocratique du Congo!

    En rasant les murs autour de la RDC par sa réapparition, en Centrafrique, pour, sans aucun doute, dribbler les nouveaux dirigeants en instrumentalisant l’Organisation Internationale de la Francophonie OIF, Louis Michel fait des pieds et des mains pour se rendre incontournable comme donneur de leçons pour les bougres africains qui croient que ce monsieur, incapable de s’investir pour trouver des solutions à l’incurie de la crise politique dans son pays, la petite Belgique, connaît plus qu’eux leur propre pays!

    Revenons à Mzée Pierre Victor Mpoyo, en dépit de ses multiples occupations dans le monde, où il avait réussi à gagner de l’argent grâce à son talent d’artiste peintre, maître Pierre Victor Mpoyo qui avait mis sa fortune et sa personnalité au service des mouvements de libération africains: MPLA (Angola), ANC (Afrique du Sud), SWAPO (Namibie), FRELIMO(Mozambique), Front Populaire (Zimbabwe) n’avait jamais cessé de soutenir la lutte contre la dictature et le néocolonialisme en RDC, menée par Laurent Désiré Kabila à l’Est de la RDC, depuis l’assassinat de Patrice Emery Lumumba!

    Il s’était rendu de nombreuses fois dans le maquis d’Hewa Bora et avait amené Mzée Laurent-Désiré Kabila au Mozambique, en Angola et en Europe pour préparer le changement en vue de mettre fin au système Mobutu!

    Après la prise de pouvoir du 17 mai 1997, la Banque Centrale était vide! Pour les finances indispensables au démarrage des activités du nouveau gouvernemental, il avait fallu attendre l’arrivée de maître Pierre Victor Mpoyo, en séjour au Cuba pour les soins de santé!

    Ministre de l’économie et de l’industrie, Pierre Victor Mpoyo avait prêté au nouveau gouvernement de l’argent pour rémunérer les fonctionnaires et les militaires! Pierre Victor Mpoyo avait apporté des capitaux pour créer la banque de commerce et de développement en vue de financer les petites et moyennes entreprises pour’’ bouster’’ l’économie!

    Je dis tout ceci avec assurance parce que j’étais à Kinshasa depuis le début et je suis témoin de tout ce qui s’était passé aux côtés des acteurs que je cite!

    Pour ces abrutis qui se demandent où était passé l’argent de Pierre Victor Mpoyo, je les informe qu’ après l’assassinat de Mzée Laurent-Désiré Kabila, Hyppolite Joseph ’’Kabila’’ et ses amis, notamment, feu Katumba Mwanke avaient peaufiné des plans pervers pour placer Pierre Victor Mpoyo hors d’état d’agir en lui privant délibérément de ses ressources, à savoir le remboursement de l’argent qu’il avait mis à la disposition de l’Etat pour son fonctionnement, même de sa rémunération de sortie un droit en tant que ministre d’Etat!

    La liste de tout ce qui lui est dû est longue! Cela explique pourquoi, après avoir été reçu par Nicolas Sarkozy, Hyppolite Joseph Kabila avait changé de programme et s’était précipitamment rendu à l’aéroport, lorsque son protocole lui avait informé de la présence de Pierre Victor Mpoyo à l’hôtel! Il avait, en fait, évité de le rencontrer pour évoquer ce sujet concernant la restitution de son argent!

    Avant cela, devant Mzee Mpoyo malade, à l’hôtel Hilton où ce dernier logeait, j’avais mis en garde Kikaya Bin Karibu, alors secrétaire particulier d’Hyppolite Joseph Kabila, qui revenait avec Vital Kamerhe, secrétaire général du PPRD, de la Convention du parti républicain en lui demandant de transmettre à Hyppolite Joseph Kabila et à feu Katumba Mwanke que nous les traquerons et nous les aurons tôt ou tard pour le mal qu’ils faisaient aux camarades de Mzee Laurent Désiré Kabila!

    En ce moment, Mzée Pierre Victor Mpoyo est à Paris, à l’hôtel, attend son passeport confisqué à Kinshasa et le remboursement de son argent, même s’il ne le dit pas, par pudeur! Ce que doit savoir l’opinion ce que, faute de mourir rapidement selon le souhait de l’imposteur, Mzee Pierre Victor Mpoyo continue à subir la persécution dont il est victime depuis la disparition de Mzee Laurent Désiré Kabila par la volonté délibérée d’Hyppolite Joseph Kabila qui lui prive de tout!

    10. Réveil FM International: Emmanuel Kabila, l'un des fils de M'zée Laurent Désiré Kabila t'a cité à plusieurs reprises dans une vidéo pour dire qu'il n'avait pas à justifier si oui ou non il est le fils de M'zée, tout celui qui n'y croit pas qu'il voit Papa Kalama d'après son expression. Connaissez- vous Emmanuel Kabila ?

    Jean Kalama-Ilunga: La rhétorique est une chose, la réalité en est une autre! En effet, j’étais abasourdi d’entendre Lambert Mende Omalanga, autoproclamé ‘’biographe spécialiste’’ de la progéniture de Mzée Laurent Désiré Kabila dire des inepties par excès de zèle et, de façon effrontée, dénier la filiation de certains enfants de ce dernier!

    Je connais Emmanuel Kabila Masirika, fils biologique cadet de Mzée Laurent Désiré Kabila qu’ Hyppolite Joseph ‘’Kabila’’ a failli liquider physiquement aussi!

    Je suis en contact permanent avec lui pour le protéger! Mende a dit n’importe quoi sur Hortense Kabila qui est à Londres, mettant ainsi au grand jour son manque de crédibilité, son crétinisme et nanisme intellectuel pour un porte parole du gouvernement englué dans la confusion de rôles entre les affaires d’Etat et les affaires privées familiales non maîtrisées par excès de zèle! Connaît-il Trinité un autre fils de Mzée LD Kabila qui réside en Allemagne ?

    Lors du dernier séjour à Kinshasa de ce fils de Mzee LDK , l’imposteur Hyppolite Joseph dit ‘’Kabila’’ avait refusé de le recevoir de peur de se retrouver face à la ressemblance indiscutable de Trinité à son géniteur Mzée Laurent-Désiré Kabila! D’ailleurs, si je m’en rappelle bien, c’était le général Faustin Munene qui avait accepté de l’héberger pour le protéger!

    Pour mettre un terme à ce délire familial qui envenime l’espace politique de la RDC, la Résistance exige que ceux qui se prévalent de la descendance filiale biologique de Mzée Laurent-Désiré Kabila se soumettent à un test ADN attesté par deux institutions internationales indépendantes pour éviter la fraude. Emmanuel Kabila, Etienne Kabila et d’autres ont accepté de s’y soumettre pour faire triompher la vérité!

    Mais, nous craignons un blocage d’ Hyppolite Joseph ’’Kabila’’ qui a toujours redouté de se soumettre à tout test susceptible de révéler la vérité sur la progéniture biologique de Mzée Laurent Désiré Kabila!

    Mais, nous craignons un blocage d’ Hyppolite Joseph ’’Kabila’’ qui a toujours redouté de se soumettre à tout test susceptible de révéler la vérité sur la progéniture biologique de Mzée Laurent- Désiré Kabila!
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu