Avertir le modérateur

Freddy Mulongo Réveil FM International - Page 5

  • RDC: Le Réveil d'un éléphant fait peur aux diplomates !

    RDC: Le Réveil d'un éléphant fait peur aux diplomates !

    L'histoire de la République démocratique du Congo est faussée. De son vivant, jamais M'zée Laurent-Désiré Kabila n'a montré à la population congolaise ses enfants. D'ailleurs lorsqu'on lui posait la question sur la Première dame, il ironisait en disant qu'il a épousé la "Révolution" ! 16 ans déjà que la mafia internationale a placé à la tête de la RDC, un imposteur et usurpateur: Hippolyte Kanambé Kazembere alias Joseph Kabila qui dirige par défi et sévit en toute impunité ! 16 ans, c'est la moitié de 32 ans de la féroce dictature de Mobutu. Alias Joseph Kabila s'est entouré des dinosaures Mobutistes pour régner indéfiniment sur le Congo. Alias Joseph Kabila est trois fois plus riche que le Maréchal Mobutu ! Il suffit de s'appeler Kabila pour appartenir au cercle fermé des milliardaires du Panama-papers. Je m'appelle Kabila, je construits des hôtels et boîtes de nuit, sans vraie création d'emploi. M'zée Laurent-Désire Kabila, le vrai propriétaire du nom doit se retourner mille fois dans sa tombe.

    En parlant avec des diplomates européens, sans tirer vite aux conclusions, on constate que:

    1. Le peuple congolais est politisé. Peuple pacifique non amorphe, les congolais aiment la paix, ils ne sont pas bellicistes ni belliqueux. Le peuple congolais encaisse beaucoup. On n'a parfois l'impression qu'il ne voit rien, qu'il est sourd. Du génocidaire-esclavagiste Léopold II, en passant par Mobutu et actuellement avec Alias, le peuple congolais a beaucoup subit en l'injustice. On ne se méfie jamais de l'eau qui dort. Le peuple congolais est un éléphant qui peut tomber arrive difficilement à se relever, une fois debout c'est la dévastation. En 1959, les Belges ont appris à leur dépends que la colonisation avait assez duré. Le Maréchal Mobutu malgré ses 32 ans de dictature a fui le Congo pour aller mourir au Maroc. Alias Joseph Kabila, avec ses 45 ans d'âge aurait pu mieux faire. Dommage que l'Incapacitaire de Kingakati a choisi d'user et d'abuser du même logiciel des Mobutistes ! Aujourd'hui, le peuple congolais veut prendre son destin en main. Canalisées et maîtrisées ses actions seront pacifiques. Non maîtrisées ses actions peuvent être dévastatrices.

    2. Poignée de main historique Tshisekedi-Kyungu à Bruxelles. L'image parfois tristes des politicailleurs congolais aux ego démesurés qui tirent à hue et à dia la couverture de leur côte, mangeurs à tous les râteliers, des opposants qui crient fort le jour pour être récupérer la nuit par le régime...Ces images sont entrain d'être balayé par un revers de la main. L'opposition congolaise est forte dans l'unité qui respecte la diversité d'opinions. La Conclave de Genval où l'opposition congolaise s'est retrouvée pour parler d'une seule et même voix, est un pas important. La poignée de main le 6 juin dernier, entre Etienne Tshisekedi et Kyungu wa Ku Mwanza, deux monstres de la politique congolaise, deux membres du courageux club des "13 parlementaires" qui avait fait vaciller la dictature de Mobutu dans les années 80...Après 26 ans de fâcheries, la poignée de main historique de Tshisekedi et Kyungu, est une grande victoire sur le chemin victoire face à la dictature d'alias Joseph Kabila ! L'opposition doit continuer à fédérer pour gagner ensemble. La récusation d'Edem Kodjo sur les non respect des préalables au dialogue dont la libération des prisonniers politiques ne peut continuer à marcher y compris dans l'avenir s'il n'y a plus des opposants chauve-souris dans la classe politique congolaise. L'opposition versatile, sans convictions, aux appétits mondains et ventripotente ne gagnera jamais contre la dictature qui sévit au Congo. L'unité de l'opposition est la seule arme pour gagner. Et le drapeau de la RDC doit primer sur les petits drapeaux partisans.

    3. Moïse Katumbi, un homme qui tient parole !Les occidentaux apprécient Moïse Katumbi parce qu'il est un homme d'actions mais surtout parce qu'il respecte sa parole donnée. Ni hautain, ni arrogant, sa simplicité parle pour lui. Moïse Katumbi n'est un politicien professionnel, sa vraie politique c'est à travers ses actions. Élu premier député par le nombre des voix dans toute la RDC en 2006, Moïse Katumbi a préféré rester en province au lieu de rejoindre l'Assemblée nationale à Kinshasa. Elu Gouverneur de la riche province du Katanga, il a pu élever le budget de la province à plus de 2000%. Son malheur est d'avoir fait partie de la Majorité Présidentielle (MP) qui ont récupéré ses actions provinciales dans leur campagne de 5 chantiers, Révolution de la Modernité. Depuis que Moïse Katumbi a déclaré qu'il refusait un troisième mandat à alias Joseph Kabila, il est un homme à abattre ! Des émissions entières sur le Télé PPRD-RTNC sont consacrées à le diaboliser, même le fayot flatteur Kin Key Mulumba, le Moyibicrate depuis Mobutu à alias Joseph Kabila insulte Moïse Katumbi lui qui quémandait tout le temps l'argent à ce dernier...Des arrestations arbitraires de ses collaborateurs dont le prof Huit Mulongo Kalonda, un ancien de Paris, l'histoire inventée des mercenaires, son empoisonnement, son inculpation pour l'histoire d'un maison appartenant à son frère, la fuite de la juge Ramazani contrainte de condamné l'ancien gouverneur...L'interdiction de son jet d'atterrir à Kinshasa le 31 juillet dernier, pour le meeting d'Etienne Tshisekedi et le rassemblement de l'opposition sur le boulevard triomphal déplaisent aux diplomates occidentaux.

    4. La diaspora congolaise fait peur. Insaisissable parce qu'elle n'a pas de chef attitré, elle est disparate dans plusieurs plateforme. La diaspora congolaise est la plus dynamique des pays africains, activiste, très engagée contre le régime d'alias Joseph Kabila, elle a fait un travail incommensurable dans la prise de conscience des occidentaux dans la réalité du régime qui sévit en toute impunité. La diaspora congolaise a investi l'internet et des réseaux sociaux. Des centaines de sites parlent de "Kabila dégage" ! Malgré des coupures intempestives de l'électricité, le délestage institutionnel imposé en République démocratique du Congo, le prix d'accès d'internet qui ne fait que flamber, les congolais vont sur internet. Dans un pays de 80 millions d'habitants où aucun journal ne tire à plus de 2500 exemplaires, où des médias sont censurés sauf ceux des apparatchiks du régime, les congolais se branchent sur leurs portables, ils sont à l'écoute de ce qui se passe ailleurs. La diaspora qui a un pouvoir d'achat plus important que les congolais restés au pays, qui finance leur quotidien, elle influe sur les membres de famille restées au pays.

    La diaspora congolaise dans le monde s'est imposé une "Fatwa Anti-Concerts" des artistes qui chantent louanges du régime de Kinshasa. La préfecture de Police de Paris a fait le constat depuis 4 ans, les congolais ne volent plus dans des magasins et que la communauté congolaise est la première dans la demande d'autorisation pour des manifestations à Paris. Les autorités congolaises se déguisent pour venir à Paris, ils se cachent et font le mort.

    Lire la suite

  • RDC: Tony Cassius Bolamba, un aventurier incompétent à la tête de la Province de l'Equateur !

    RDC: Tony Cassius Bolamba, un aventurier incompétent à la tête de la Province de l'Equateur !

    A 44 ans, Tony Cassius Bolamba ayant eu la chance de vivre en France aurait pu booster la province de l'Equateur. A quelques rares exceptions sa silhouette a été aperçue à certaines marches à Paris comme à Bruxelles contre le régime de Kinshasa, Tony Cassius Bolamba en bonne taupe négociait en même temps en catimini son retour au pays. Comme en République démocratique du Congo, c'est Alias Joseph Kabila qui nomme des militaires, bourgmestres, chefs de quartier, et même des gouverneurs provinciaux. Avec le découpage le taupe a réussi à être élu :gouverneur de la province de l'Equateur, la seule province sur les 26 que la MP-PPRD-Parti-Etat n'a pas eu envie d'arracher.

    On attendait beaucoup de Tony Cassius Bolamba dans la transformation de l'Equateur. Notre déception est au delà de nos espérances flouées.

    La pose de 100 poteaux solaires pour éclairer certains coins de Mbandaka ne suffisent pas. Depuis qu'il a été élu, Tony Cassius Bolamba fait des aller-retour Kinshasa-Mbandaka, il n'a jamais pris la peine de visiter les 7 territoires qui constituent sa province. Les voyages à l'intérieur n'ont jamais intéressé le gouverneur de l'Equateur. L'éducation de la jeunesse devrait une priorité afin de permettre à la province de décoller. Les écoles sont dans un état piteux, Tony Cassius Bolamba qui avait promis en grande pompe de diviser son salaire en deux pour suppléer à la prime des enseignants, cette fameuse promesse est une parole en l'air.

    Arrogance et mégalomanie sont les deux mamelles qui vont perdre le fameux gouverneur de l'Equateur ! Son inexpérience étincelante et clignotante, son manque de considération et respect pour ses collaborateurs, le fait que Tonny Cassius Bolamba gère la province de l'Equateur comme s'il gérait sa boutique, son ligablo, selon les humeurs et appartenance tribale-l'Equateur va de mal en pire ! Et pourtant l'Equateur a des atouts qu'il doit mettre en exergue: le tourisme, son agriculture et pèche.

    Il ya quelques jours, Tony Cassius Bolamba faisait une conférence de presse à Kinshasa et parlait de démanteler le réseau du détournement de l'argent des infirmiers fictifs dans sa province. Cela a fait rigolé plus d'un observateur qui connaissent le dossier: s'il est vrai que l'affaire des reliquats est une réalité dans la province de l'Equateur, puis que les infirmiers ne touchent pas ce qui leur est dû, leur prime est sous-evaluée et aussi parce plusieurs sont oubliés par le service du budget à Kinshasa. Cependant, le gouverneur Tonny Casius Bolamba qui prétend aujourd'hui démanteler le réseau de détournement a été servi par cet argent là depuis son arrivée à la tête de la province Il recevait, d'après le comptable de la santé, 20 millions de fc soit 20 000$/mois !

    Il ne suffit d'implanter des poteaux à Mbandaka. Par son orgueil et son refus de payer des factures de la SNEL, Mbandaka est dans le noir ! Et par ricochet, la Régideso ne sait plus desservir les Mbandakais de l'eau potable. Quant à la Bralima qui faisait un peu de sous à la province a été contrainte de se transformer en dépôt !

     

    Lire la suite

  • 2 août: Jour anniversaire de l'agression de la RDC par les Rwanda! Les criminels du RCD-Goma festoient à Kinshasa !

    2 août: Jour anniversaire de l'agression de la RDC par les Rwanda! Les criminels du RCD-Goma festoient à Kinshasa !

    RCD-Goma: Azarias Ruberwa accordant une interview sous le regard consentant de Jean-Pierre Ondekane

    Le 2 août 1998 est une date noire pour les congolais. Il y a 18 ans, jour pour jour, le Rwanda agressé la République démocratique du Congo. 18 ans que les congolais ne fêtent pas cette journée de désolation. Mais les ex-rebelles du RDC-Goma, chaque année, ont le toupet de festoyer avec coupe de champagne, l'anniversaire du RCD-Goma, retransmis à la RTNC.

    Arthur Zaïdi Goma, après avoir été Vice-président de la République avec le 1+4=0, est SDF à Kinshasa

    En effet pour protéger ses frontières, le dictateur Rwandais Paul Kagamé prétextant de protéger sa petite frontière avait envoyé sa soldatesque jusqu'à deux mille kilomètres à l'intérieur de la RDC. Les Rwandais comme Azarias Ruberwa, Bizima Karahamueto, Moïse Nyamungabo se cachèrent derrière quelques congolais hommes de paille, qui deviendront comme des Rwandais des criminels: Arthur Zaïdi Goma, le Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga, Kin Key Mulumba le Moyibicrate, Alexis Tambwe Mwamba, Pierre Ondekane, Adolphe Onusumba, Wamba dia Wamba...comme des rebelles démocrates. La majorité de ces congolais opportunistes sont originaires d'autres provinces de la RDC et cela n'a pas dérangé leur conscience d'aller foutre la pagaille ailleurs.

    Pauvre Congo, les rebelles du RCD-Goma coupèrent l'électricité du barrage d'Inga dans le Kongo-Central ex-Bas-Congo, privant l’électricité à 8 millions de Kinois. Des bébés prématurés dans des couveuses moururent, les kinois n'avaient plus de provisions...Des meubles serviront de bois de cuisson pour les aliments. Plus rien ne fonctionnait et les kinois étaient terrés chez eux. A cause de leurs barbaries, les criminels du RCD-Goma n'auront jamais Kinshasa. Ils rencontreront une farouche résistance !

    C'est après le dialogue inter-congolais de Sun-City en Afrique du Sud, avec le gouvernement de 1+4=0 que des criminels qui ont pillé, violé, assassiné, tué... seront placés à la tête et au sein des institutions républicaines.

     

    Lire la suite

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu