Avertir le modérateur

  • Ordonné à Lubumbashi, le Père Benoît Mwana Nyembo officie à la basilique Notre Dame D'afrique à Alger !

    Ordonné à Lubumbashi, le Père Benoît Mwana Nyembo officie à la basilique Notre Dame D'afrique à Alger !

    Père Benoît Mwana Nyembo à la basilique Notre Dame D'Afrique d'Alger

    Le Père Benoît Mwana Nyembo est congolais de la République démocratique du Congo. Originaire du Katanga, il a été ordonné, comme Père Blanc, le 25 Juillet 2009 à Lubumbashi, par Mgr. Jean Pierre Tafunga. Le père Benoît Mwana Nyembo officie à la basilique Notre Dame d'Afrique à Alger en Algérie.

    Le Père Benoît Mwana Nyembo a été ordonné, comme Père Blanc, le 25 Juillet 2009 à Lubumbashi au Katanga, par Mgr. Jean Pierre Tafunga

    Des Pères Blancs, on connait ceci...

    Au moment historique, où les puissances coloniales européennes oppriment l’Afrique en y imposant une culture occidentale, en y volant les matières premières sans parler encore de l’esclavagisme qui s’y pratiquait, le cardinal Lavigerie fondait en 1868 à Alger (Algérie) la Société des Missionnaires d’Afrique (Pères Blancs). Il insistait auprès de ses missionnaires qu’ils se mettent totalement au service de l’Afrique et des Africains. Il tenait à ce qu’ils connaissent la langue et les coutumes des Africains et qu’ils montrent un respect profond pour leur culture et leurs convictions religieuses.

    Aujourd’hui les Missionnaires d’Afrique donnent suite à l’appel de leur fondateur par leur :

    - mission qui trouve son origine en Jésus-Christ, afin de témoigner de la force libératrice de l’évangile et du Royaume de Dieu déjà présent ;

    - passion pour l’Afrique, le continent méconnu avec ses 700 millions d’habitants dans une riche diversité de pays, de peuples et de cultures ;

    - voix prophétique dans leur engagement pour la paix et la justice, pour la solidarité internationale et l’intégrité de la création ;

    - vie dans de petites communautés internationales et interculturelles au service de l’église africaine et de la société humaine ;

    - foi dans la possibilité de construire, ensemble avec les Africains, un avenir meilleur, basé sur le respect réciproque pour les valeurs humaines, culturelles et spirituelles de chacun.

    De 2007 à 2010, la basilique Notre Dame d'Afrique a connu des travaux de réfection. L'édifice qui menaçait de s'effondrer a été reconstruit grâce au soutien d'entreprises françaises et aux dons recueillis par le diocèse d'Alger.

    L'édifice construit sur un promontoire surplombant la Méditerranée, au milieu du XIXe siècle, menaçait de s'effondrer après le grand séisme de mai 2003. L'Église d'Algérie a lancé une opération de restauration, qui lui a permis de mesurer l'étendue de son réseau de soutien, dans le pays et en France : elle a bénéficié des contributions de mécènes, 1,3 million d'euros environ (parmi lesquels Gaz de France, Sonatrach Total ou Sonelgaz) ; des dons recueillis par l'Association diocésaine d'Algérie, 600 000 euros ; et sont venus s'ajouter des concours publics, français principalement, pour boucler les 5,1 millions d'euros nécessaires aux travaux.

    C'est un appel d'offres conduit par la wilaya d'Alger , maître de l'ouvrage, qui a décidé du choix des entreprises qui ont réalisé ce travail. Mais ce sont des entreprises françaises qui ont restauré la basilique : A. Girard (Avignon) pour le gros oeuvre et l'Atelier du Vitrail Cassiopée (Marseille) pour les vitraux.

    Freddy Mulongo à la basilique Notre Dame d'Afrique

     

    Depuis l'esplanade de la basilique, la vue sur la petite baie de Bab-El-Oued est imprenable, on peut admirer la splendide perspective.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu