Avertir le modérateur

  • Alias Joseph Kabila-Matata II: A l'aune de l'ouvrage de Freddy Mulongo "Au temps des effroyables imposteurs de la RDC"

    Alias Joseph Kabila-Matata II: A l'aune de l'ouvrage de Freddy Mulongo "Au temps des effroyables imposteurs de la RDC"

    "Au temps des effroyables imposteurs de la RDC" de Freddy Mulongo

    Ubuesque et pathétique ! On se croirait dans une salle de cinéma à Bastille mais non, nous vivons la triste réalité sur la RTNC caporalisé au service d'un individu-imposteur. Faire de la communauté internationale le bouc émissaire de ses propres turpitudes, il fallait oser. Alias Joseph Kabila est-il ivre de ses 17 milliards de dollars américains planqués dans les îles vierges britanniques ? Ovni, catapulté à la tête de la République démocratique du Congo par la mafia internationale, alias Joseph Kabila, l'incapacitaire de Kingakati est-il soudain devenu un souverainiste, indépendantiste ? On croit rêver avec son discours à la Nation devant les deux chambres du Parlement réunies en congrès au Palais du peuple le 15 décembre. Acculé de toute part de ne pas tripatouiller la Constitution pour se maintenir Ad vitam aeternam au pouvoir alors ses calamiteuses 13 ans au Congo. Il aurait été plus sage qu'il dise à la Nation congolaise, qu'il se mettait à la disposition de la justice pour son imposture, sa forfaiture et haute trahison. En déclarant qu'il n'acceptait pas "les injonctions de l'étranger" alors que ces sont les étrangers qui l'ont placé là pour mieux piller les ressources de la République démocratique du Congo, alias Joseph Kabila a pris goût au pouvoir et il n'est pas prêt à partir à la fin de son mandat en 2016. Sera-t-il battu comme Wade au Sénégal ? Va-t-il être chassé comme Blaise Compaoré au Burkina Faso ? Se prépare-t-il a être capturé par les Congolais eux-mêmes ?

    "Au temps des effroyables imposteurs de la RDC" de Freddy Mulongo

    N'est-ce pas une énième imposture que de déclarer:"Nous sommes les descendants de Kimpa Vita, de Simon Kimbangu, de Joseph Kasa-Vubu, d’Antoine Gizenga, de Patrice Lumumba et de Laurent Désiré Kabila. Nous sommes ce peuple tellement jaloux de son indépendance conquise de haute lutte et de liberté démocratique obtenue parfois au prix de sang", seul un congolais peut clamer une telle déclaration. Alias Joseph Kabila doit d'abord prouver qu'il est le fils de M'zée Laurent-Désiré Kabila, assassiné en 2001. Kimpa Vita n'a jamais trahi le Congo, elle s'est battue contre les explorateurs portugais. Elle a fini martyre sur un bûcher. Simon Kimbangu pour avoir prêcher la vérité sur la colonisation, les coloniaux belges l'ont enfermé jusqu'à sa mort. Il est plus long prisonnier politico-religieux du continent. Joseph Kasa-Vubu n'avait jamais pillé l'Etat congolais, il restituait le surplus de ses frais des mission. Patrice Emery Lumumba a été diabolisé par les colons belges avant d'organiser son assassinat et de lui arracher les dents gardées comme trophées en Belgique. Alias Joseph kabila ne connait pas l'histoire du Congo. Si M'zée Laurent-Désiré Kabila était vraiment son père, pourquoi le procès de son assassinat n'a jamais eu lieu ? Alias Joseph Kabila a fait entrer la soldatesque rwandaise au Congo pour massacrer les populations civiles congolaises. Alias Joseph Kabila a invité Paul Kagamé, le Pol-Pot de Mille collines pour assister au défilé du cinquantenaire de notre indépendance sur le boulevard triomphal le 30 juin 2010, indépendance acquise par nos aïeux dans la lutte et le sang, le 30 juin 1960 ! Alias Joseph Kabila est un imposteur et traître à la nation congolaise !

    "Au des effroyables imposteurs de la RDC" de Freddy Mulongo

    Après quatorze mois d'attente, pour continuer à distraire les congolais, l'imposteur qui trône abusivement sur le Congo nomme Matata II et ses 47 voleurs-ventripotents !

    Il y aurait beaucoup à dire sur le gouvernement éléphantesque de Matata Ponyo II constitué des apparatchiks, mammouths, dinosaures, spinosaures, criminels économiques, bandits de grand chemin...Au fait on l'impression Matata II, ce sont des "Angwalima, Bouddha, Balados, des criminels qui sont nommés non pas pour servir la République mais pour qu'ils se servent de la fonction ministre pour se remplir les poches en récompenses au service rendu à l'incapacitaire de Kingakati qui dirige le Congo par défi. Partout ailleurs, les ministres sont nommés avec des critères de moralité bien précises dans un gouvernement pour servir la nation, pas par récompense pour qu'ils se remplissent les poches.

    "Au des effroyables imposteurs de la RDC" de Freddy Mulongo

    Dans le gouvernement Matata II, il y aurait beaucoup à dire: Nous nous limitons aujourd'hui à un sulfureux individu de ce gouvernement de conspiration contre le Congo.

    1. Evariste Boshab: Nous apprenons que le fameux pseudo-professeur autoproclamé constitutionnaliste s'est agenouillé devant alias Joseph Kabila pour que l'imposteur le nomme Vice-Premier ministre intérieur et sécurité. Qu'il ait fait du tapage sur sa nomination à Kinshasa et à Mbuji-Mayi, quelle connerie. Mais comment peut-on nommer comme premier flic au Congo, un mafieux comme Evariste Boshab ? Souvenons-nous, dans la nuit du 1er au 2 janvier 2012 ! Sur le boulevard du 30 Juin, revenant d’une boite de nuit de la capitale congolaise, vers 6 heures locales du matin ce lundi 2 janvier 2012, Yann Boshab ivre mort roulant à vive allure et au delà de la vitesse limitée sur le boulevard du 30 juin, le fils d’Evariste Boshab secrétaire général du PPRD, parti politique d'alias Joseph Kabila, au volant d’une Jeep Navigator noire aux vitres fumées a perdu le contrôle de son véhicule. Ivre mort le chauffard Yann Boshab a heurté de plein fouet un taxi. Il a tué 5 personnes et a renversé 3 personnes blessées grièvement. Les corps ont été abandonnés sur le lieu de l'accident. Les militaires présents ont sécurisé le fils à papa. Aucun constat de l’accident n’a été fait. Pour empêcher toute enquête, le Navigator noir, véhicule de l’infraction, a été remorqué jusqu'ause trouve au camp Lufungula chez le Général Kanyama, populairement surnommé « esprit de mort » ! Le soir même du lundi 2 janvier 2012, Yann Boshab, le fils à papa mafieux a été soustrait de la justice congolaise. Accompagné par des militaires armés jusqu'aux dents en bas de la passerelle de l'avion de la compagnie aérienne belge SN Brussels, Yann Boshab s'est envolé pour la Belgique, laissant derrière lui huit cadavres car les trois blessés grièvement mourront par la suite.

     

    Evariste Boshab, ministre de l'intérieur et sécurité, on croit rêver. Etre ministre de l'intérieur, c'est avoir l'obligation des résultats dans la sécurisation des biens, citoyens et territoire. Comment peut-on un seul instant avoir l'assurance qu'Evariste Boshab va sécuriser qui que ce soit ? Le premier flic dans le gouvernement Matata II, Evariste Boshab est connu pour plusieurs dossiers mafieux dont celui de 32 millions de Société Nationale d'Electricité (SNEL) payés par le Congo-Brazzaville. Président de l'Assemblée nationale, c'est Evariste Boshab qui a corrompu les députés, 25 000 $ américains à chaque godillot pour tripatouiller la Constitution, réduire de deux à un tour l'élection présidentielle de novembre 2011. Alors que la République démocratique du Congo a plus de 70 millions d'habitants, le Sénégal qui est moins peuplé vote à deux tours leur président de la République. Evariste Boshab avait reçu la promesse de son incapacitaire de raïs qu'il serait nommé Premier ministre. Ce qui n'avait pas été fait. Dans son passage à vide, il a pondu un livre "Entre révision de la constitution et l’inanition de la nation" en juin 2013, comme un appel de pied à alias Joseph Kabila qui ne rêve que du tripatouillage de la Constitution pour un troisième mandat, alors que les treize ans passés à la tête du Congo sont calamiteux. Evariste Boshab est ministre de l'intérieur d'alias Joseph Kabila pour l'aider à mieux couillonner les congolais avec les élections de 2016. Nul ne sait si vraiment alias Joseph Kabila parviendra à ses fins: tripatouiller la Constitution et se maintenir par la force.

    "Au temps des effroyables imposteurs de la RDC" de Freddy Mulongo

    Que le MLC de Jean-Pierre Bemba soit un parti politique des traites à la Nation, cela est connu des tous. Les Antoine Ghonda, Olivier Kamitatu, François Mwamba Tshiyimbi, Alexis Tambwe Mwamba, José Endundu...des politicailleurs mobutistes débauchés, versatiles , girouettes politiques et changeurs de casaque patentés. Des mangeristes-mangercrates insatiables. Que peut-on attendre de tels individus ? Depuis la féroce dictature mobutienne, ils sont là qu'ont-ils apporté à la République ? Rien, sinon un enrichissement personnel. Il est faux de croire que seuls des magouilleurs mobutistes sont à même d'être nommés ministres. Sans eux , pas de salut ! Ce dernier ne peut en aucun cas provenir de cette racaille politique ! Que le criminel rwandais Eugène Sérufuli soit nommé ministre de Matata Ponyo, voilà qui en dit longtemps de la mainmise de Paul Kagamé, le Pol-Pot de Mille Collines sur la RDC.

    Une chose est certaine, l'agenda d'alias Joseph Kabila, n'est pas nôtre. Il doit partir.
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu