Avertir le modérateur

Lambert Mende, le Vuvuzélateur national suspend le directeur de la RTNC, mais que fait le CSAC ?

Lambert Mende, le Vuvuzélateur national suspend le directeur de la RTNC, mais que fait le CSAC ?

De quel droit Lambert Mende Omalanga, Vuvuzélateur national peut-il suspendre pour une durée indéterminée Christophe Kolomoni, Directeur de la Radio Télévision Nationale Congolaise (RTNC) ? Raison évoquée la diffusion sur les antennes de la chaîne publique de «propos xénophobes» tenus lors d’une matinée politique du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), le principal parti de la majorité. Transformé en média étatique par des mammouths Joséphistes-Kanambistes, la RTNC qui porte bien son nom de la "voix des usurpateurs". Que le versatile Lambert Mende habitué à changer ses convictions politiques comme ses chaussettes, fasse de la mutingasation des médias, cela n'étonne personne. Plus girouette que Mende, tu meurs ! Sous la transition 1+4=0, la Haute Autorité des Médias (HAM) en tant qu'instutition d'appui à la démocratie devait réguler les médias. Parachuté à la tête de la HAM pour le compte de la société civile, Modeste Mutinga Mutuishayi, fourbe et roublard, s'était transformé en Pittbull. Distribuant des sanctions à la pelle aux journalistes, médias et opposant congolais et transformant la Haute Autorité des Médias en marche pied pour ses ambitions personnelles. Corrompu jusqu`à la moelle épinière, Modeste Mutinga Mutuishayi a dû annuler le débat démocratique entre Joseph Kabila et Jean-Pierre Bemba, les deux candidats arrivés en lice au premier tour de l'élection présidentielle de 2006. En récompense de sa traîtrise à l'égard de la nation congolaise, il a été nommé Rapporteur au Sénat pour le compte de Joseph Kabila qu'il a toujours servi. Aujourd'hui le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et de Communication (CSAC) apparait comme le clone de la HAute Autorité des Médias (HAM). Le CSAC a hérité de la HAM sa politisation à outrance, son manque d'indépendance et d'impartialité, ses handicapes, déviations, insuffisances et incompétences. Le CSAC est une coquille vide, un cymbale du Joséphisme-Kanambisme.

Les membres du fameux CSAC:Primo Mukambilwa, Mme Maguy Mayela Kinkela, Célestin Luboya Mvidie, Jean-Chrétien Ekambo, Octave Kambale Joakali, François Atufuka Mbunze, Mme Pétonile Musaka Sala, Jean-Bosco bahala, Christophe Ndombi Kamakuluakidiko, Jean-Pierre Eale, Luamba Lumasmba, Thadée Onokoko, Mme Chantal Kanyimbo, Godens Banza Tiefolo, Alain Nkoy Nsasies. Photo Réveil FM, archives

Les membres du CSAC ont été nommés par Joseph Kabila. Ils siègent de la Tour de la voix du peuple à Lingwala et perçoivent leurs émoluments de la Présidence de la République. Avant les élections frauduleuses de novembre 2011, la Tour de la voix du peuple avait été placardé avec une grande banderole de Joseph kabila vantant les cinq chantiers, sans aucune protestation. Pendant les élections Daniel Ngoy Mulunda, le CSAC n'a fustigé que les médias de l'opposition pas ceux des mammouths Joséphistes-Kanambiste au pouvoir. Lors des élections Daniel Ngoyi Mulunda, Etienne Tshisekedi, candidat du peuple N°11 n'a eu que 4% de passage à la RTNC, tandis que Joseph Kabila caracolait avec 87 % de propagande à la RTNC, média de tous les Congolais, caporalisé par des Joséphistes-Kanambistes. Le CSAC n'a jamais dit un mot sur uLe CSAC n'a jamais fonctionne et son fonctionnement laisse à désirer. Alors que Lambert Mende, le Vuvuzélateur s'est fait juge et partie dans cette décision alambiquée de suspention du Directeur de la RTNC, l’abbé Jean Bosco Bahala, Président du CSAC a estimé, jeudi 12 juillet, que cette mesure ne constituait pas un conflit de compétence entre le ministère et son institution. Faut-il en déduire qu'en République démocratique du Congo le CSAC régule les médias privés et le média étatique dépend exclusivement du ministre des médias en occurence Lambert Mende ? Quelle regression ?

Dans les deux vidéos que nous vous proposons, vous découvriez la vraie personnalité de Lambert Mende. Dans la première, il fustige la soldatesque rwandaise qui sème la mort en République démocratique du Congo. Dans la seconde il suspend le Diecteur de la RTNC puisque ce dernier a donné la parole au PPRD qui fustigeait le Rwanda, pays agresseur-envahisseur du Congo.

 

A Christophe Kolomoni suspendu, lorsqu'on asservit son peuple pour servir une dictature totalitaire sanguinaire, on le paye un jour. Au lieu de servir le Congo, vous avez fait le choix de servir un régime, contentez-vous du remerciement que l'on vous fait !

Les commentaires sont fermés.

Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu